Omnes Vulnerant, Ultima Necat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Joutes Nuptiales] Les 8èmes de finales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Geoffroy d'Harlegnan

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: [Joutes Nuptiales] Les 8èmes de finales   Jeu 31 Jan - 8:19

[sous la tente de Flandre]

Geoffroy fut surpris de voir sa nièce … mais son sourire et ses taquineries lui permettait de se changer les idées.

Bonjour ma nièce, ca me fait plaisir de te voir. Ta tante est surement en train de se promener, elle a raison, tu la connais.
Aide moi plutôt à me préparer.

Geoffroy, avec l’aide des écuyers se prépara pour ses nouvelles passes.

[dans la lice]

3ème tour pour Geoffroy, il était en grande forme morale pour ces joutes et il joutait plutôt bien. Il fallait qu’il continue mais qu’il évite de chuter. Sa douleur au mollet, le faisait souffrir mais pas tant que cela.

Il se plaça avec sa monture et se prépara à la première passe. Il chargea son adversaire et brisa sa lance contre son écu, lui-même n’étant pas touché. Un bon signe.
Ainsi il repartit avec une nouvelle lance au galop contre son adversaire, passe identique sauf que le choc n’est pas assez fort pour briser la lance.
Geoffroy se retourne pour regarder la foule qui contemple le spectacle, dans les tribunes, il vit sa fiancée, le courage et la joie envahir son cœur comme à chaque fois qu’il la voit.
Remonté à bloc, il éperonna son cheval, plus il approchait de son adversaire, plus sa lance se baissait. … le choc … violent ce coup-ci, il se retrouva à terre, sa lance brisée. Regardant autour de lui, il vit que on adversaire était dans la même situation.
La victoire était pour lui, avec une lance d’avance.

S’approchant de son adversaire, il l’aida à se relever.

Votre seigneurie, merci pour cette joute, ce fut un plaisir. J’ai de la bière flamande bien fraiche sous ma tente si vous le désirez, vous serez le bienvenu.

Geoffroy rejoint par les écuyers, s’en retourna vers sa tente afin de prendre un repose plus que mérité.
Il regarda dans les tribunes, envoya un baiser à sa belle, juste avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morkar

avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: [Joutes Nuptiales] Les 8èmes de finales   Jeu 31 Jan - 9:28

La tension était palpable, et sous son heaume, Morkar sentait l'écho de son cœur battre dans ses oreilles. Pourquoi autant d'inquiétude ? Pour autant de crainte ? Certainement parce que d'une certaine manière, il connaissait les membres de la famille de son adversaire. Il semblait évident qu'une grave blessure infligée serait assez mal perçu.

Les jouteurs furent appelés à se présenter sur la lice. Cela allait commencer, et qu'il allait falloir lutter pour passer au rang suivant. Morkar, assisté de son écuyer, se présenta au bord de la lice, regardant son adversaire Di Juliani se préparer. L'atmosphère tombait lourdement sur les épaules du Duc d'Evreux...

Les cors sonnèrent, et les cavaliers prirent le départ. Les lances furent bien alignées, et elles se brisèrent sur les écus de chacun. Ce fut une chute conjointe. Touchant le sol, Morkar grogna vertement.


- Décidément. Je ne fais que tomber. Jamais deux sans trois, dit-on...

Revenus sur leurs montures, les cavaliers se préparaient à un second passage. Morkar constatait que son adversaire avait mal chuté, lui. C'était un avantage bien cruel pour la suite...

A nouveau les trompes sonnèrent, et ce fut le second départ. Encore un choc brutal, mais Morkar parvint à faire chuter son adversaire sans bouger pour sa part. Se retournant et abandonnant le reste de lance qu'il avait en main, il se dirigea vers son malheureux adversaire. Il souleva la visière de son casque pour lui parler face à face.


- Honneur à vous, Seigneur di Juliani. Acceptez donc de partager avec moi un godet. Célébrons cette victoire avec un peu de Calva, voulez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas Di Juliani

avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: [Joutes Nuptiales] Les 8èmes de finales   Jeu 31 Jan - 18:14

Nicolas Di Juliani, Seigneur de Dun sur Auron contre Estienne Morkar, Duc d'Evreux, Seigneur de Bernouville, d'Aubigny et de la Remuée

Estienne Morkar... Rien que cela. Un ancien Duc Normand qui aimait jouter régulièrement dans les différents tournois qui avaient lieu ici et la en France. Un dur, un pur. Et Nicolas se dit que cela serait sûrement sa chance d'ailleurs. Son adversaire serait sûrement sur de lui, mais lorsqu'il verrait la prestance naturelle et le charisme fou de Nicolas Di Juliani, alors il ne pourrait que douter. Et la! Le jeune nobliau frapperait sans hésitation, lui.
C'était plus ou moins ainsi que voyait les choses, notre intrépide seigneur berrichon. Il était toujours sur de lui, même dans les situations les moins évidentes il partait gagnant. Au moins il essayait. Car l'on ne peut gagner que lorsque l'on essai de le faire au moins.

Monter sur Bucéphale, notre jeune apprentie Alexandre des temps modernes entra dans la lice au galop. Il fit un petit tour de piste afin de se faire admirer par tous, la lance levée et le heaume sous le bras, sa belle crinière blonde vénitienne flottait fièrement. Un léger sourire flottait sur le visage de Nicolas, sourire de celui qui sait qu'il est en train d'être admiré.

Au son des hérauts, il mena sa monture à l'orée de la lice et acheva de se préparer. Apres avoir tendu la lance à son écuyer, il mit fièrement son casque en regardant en direction de son adversaire du jour. Les deux hommes s'étaient déjà croisés fréquemment pour les joutes d'Amboise. Le duc Normand étant même l'un des organisateurs et arbitres du tournoi. Nicolas l'avait vu aussi discuter fréquemment en compagnie de son père et de sa marâtre. Morkar devait être un de leurs amis. Haussant mentalement les épaules, il se dit que cela ferait une raison de plus à Morkar d'hésiter à le percuter trop violemment. Cette idée conforta encore plus, si c'était possible, Nicolas dans son ambition et il attendit le signal pour s'élancer. Chose qui ne tarda point.

D'un vigoureux coups d'éperons dans les flancs de son étalon, Nicolas imprima le mouvement vers l'autre bout de la lice. Au milieu, un obstacle l'attendait. Obstacle qui lui faisait face. Obstacle qui venait vers lui. Nicolas attendit patiemment le bon moment pour commencer à baisser sa lance, bien que ce n'était point une de ses vertus principales. Brandissant son écu en même temps, il visa machinalement, exploitant toute sa jeune science des tournois pour viser son adversaire au niveau de son écu. Le choc fut terrible. Il sentit sa lance se briser parfaitement sur le symbole de son adversaire et même si le choc lui parut plus violent que ce qu'il aurait du, il ne réalisa pas qu'il lui arrivait la même chose, que lorsqu'il atterrit durement sur le sol. Voulant se relever aussi vite que possible, il ne fit pas non plus totalement attention à la douleur qui lui parcourait la cuisse, ne se concentrant que sur la recherche de son adversaire. Le nuage de poussière soulevé ne l'aidait guère à en être sur, mais il crut voir une masse au sol étendu non loin. Bien, ce n'était donc que la première manche. essayant de s'agenouiller, il dut tendre le bras que son écuyer lui offrait pour arriver à se lever.
A ce moment il se rendit compte qu'il était blessé. Serrant les dents, il tempêta sous son heaume sa colère d'avoir été touché, dieu seul sait comment, et voulu faire comme si de rien n'était. Claudicant il retourna en bout de lice et tant bien que mal remonta sur sa monture.
Une fois bien calé, il fanfaronna.


Bien essayez Votre Grâce. Mais il en faut encore un peu plus pour me mettre à bas définitivement. Toujours est il que c'est un honneur de pouvoir jouter contre un adversaire aussi valeureux que vous. Et cela sera un plus grand honneur encore de vous dédiez ma prochaine victoire en ce tournois

Il inclina sa lance en la direction de Morkar et attendit le nouveau signal pour élancer à nouveau Bucéphale.
Le deuxième choc fut tout aussi rude. Mais cette fois ci, seul Nicolas fini à terre. Sa douleur à la cuisse l'avait empêché de serrer les cuisses autant qu'il l'aurait fallu et c'est ainsi qu'il finit dos contre le sol, un moignon de lance dans la main. Les autres morceaux ayant volés un peu partout autour de l'endroit d'impact.
Las il se releva une nouvelle fois grâce à l'aide de son écuyer mais aussi de deux autres valets, car il n'avait plus la force de le faire seul. Son heaume enlevé il lança tout de même un salut à l'attention de son adversaire.


Mes félicitations, Duc! Et bonne chance pour la suite! Quand au godet de Calva, et bien cela sera avec plaisir à votre convenance.

Avant de tourner de l'oeil, son coté douillet reprenant le dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thegregterror

avatar

Nombre de messages : 3
Localisation : Artois
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: [Joutes Nuptiales] Les 8èmes de finales   Jeu 31 Jan - 20:28

Les huitièmes de finale... Sa joute était la première de la série. Entrant en lice et se disposant pour le départ, il placa correctement son heaume avant de prendre possession de sa lance. Il joutait face une Comtesse dont il ne connaissait que le nom, de part feu sa Cousine. Il était - trop ? - rare de voir des femmes participer mais quand c'était le cas, en général elle ne déméritait pas du tout. Méfiance donc...

Première passe... baissant sa lance, Grégoire se rend compte rapidement qu'il s'est très mal engagé. Il rata de loin l'écu de son adversaire alors que lui se sent touché et peut alors voir la lance se briser, heureusement du haut de sa selle.

Nouvelle passe, nouvelle charge. La lance du Comte se baisse correctement cette fois. Il touche et sent sa lance se briser. Au même instant, tenant fermement son écu, le choc se fait sentir. Incapable de rester en selle avec cette force qui le pousse, il bataculta. Rejoindre le sol du haut de son destrier est toujours violent. La réception toujours douloureuse.

Il n'eut pas le temps d'être debout qu'à l'écoute des annonces du héraut, il savait qu'il avait perdu. Décidement, il ne portait jamais loin les couleurs de son épouse... triste déception, même s'il lui semblait être toujours en un seul morceau, ce qui était en fait toujours agréable à constater. En se relevant, il ressentit néanmoins une vive douleur dans sa cuisse, l'obligeant à boiter pour avancer. Posant son regard vers la source de la douleur, il constata que la lance brisée de la Comtesse avait du le toucher lors de sa chute, traversant les quelques protections dès lors inefficace. Entier mais cabossé. Cela lui faudrait surement un tour à l'infirmerie. Décidement...

Il se demandait ce qu'en dirait Deedlitt, il espérait déjà qu'elle ne se fut pas trop inquiété pour si peu... il n'était pas mort après tout et marchait encore.

Heureux de constater que son adversaire se trouvait sur le chemin de sa tente, lui évitant quelques pas douloureux de plus, mais ne l'empechant pas de sourire pour féliciter la gagnante de leur joute.


Bravo, on peut dire que vous maniez bien votre lance, vous ne m'avez pas louper. Puisse Aristote vous protéger pour la suite.

Il se dirigea ensuite vers sa tente. Il ne lui restait plus qu'à enlever toutes ses protections pour constater la blessure occasionnée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sainct-omer.realbb.net/
Morgwen

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: [Joutes Nuptiales] Les 8èmes de finales   Sam 2 Fév - 14:51

Journée à faire le tour des blessés de son entourage, qui un cou à soigner, qui une épaule à soulager. La bonne humeur était au rendez vous malgré tout. Cela ne durerait guère mais pour l'heure le Maréchal d'Armes l'ignorait encore.

Enfin, elle passa sous le tref pour se faire armer avec patience. La nervosité et l'ivresse de la lice s'insinua en ses veines à mesure que sa chair était couverte d'acier, que les vibrations de la foule et des sabots grondaient sourdement dans le sol.

Lorsqu'elle se présenta dans le champs clos, tout de sable aux loups d'argent, avec un petit écusson d'or à la tête de loup de sable.

Son adversaire ne lui évoquait rien du tout. un nouveau jouteur ou bien elle avait quelques trous de mémoire... Baste!
Salut habituel, la lance dans sa poigne. Prête. Son frison de même. Tendus... et le Signal!

Chocs à encaisser, ne pas se laisser ejecter de sa selle... Trop tard, elle se sent flotter un instant, se raidit et atterit, le souffle coupé.


Di Dju...

Le poing s'écrasa sur le sol et on la relèva. Remise en selle, reprise des esprit, elle se placa à nouveau au bout de la barrière à longer. Nouvelle lance. Nouveau Signal.
Un rugissement pour elle-même...


Aux Loups! LOVETERIA

...

Tournant bride en bout de lice, le bras douloureux, elle laissa tomber les vestiges de sa lance et vérifia ce qu'elle avait entendu. Son adversaire était au sol, rapidement retiré de sa vue par ses gens qui accourait l'aider. Elle sourit en retirant son heaume et flatta l'encolure de son destrier, lui murmurant des remerciements en rejoignant leur camp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
icie

avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: [Joutes Nuptiales] Les 8èmes de finales   Sam 2 Fév - 21:25

L'expérience commencerait elle à peser? Pendant le galop qui l'emportait, Icie de Plantagenêt sentait son bras plus ferme et plus adroit.
Fixant un point de l'écu du comte, elle remarqua la lance un peu basse.

Aurait elle la force de le bouter de son cheval....la pointe touche et se brise...lasse .......les voilà tous deux continuant leur chemin.

La comtesse jette rageusement sa lance à terre et saisie celle que son valet d'armes lui tend.

Elle lève sa lance pour saluer le comte, et s'elance pour ce nouvel affrontement.

Choc....l'élan l'emporte ...toujours debout réalise t elle.......la charge a porté.
Sur le chemin de sa tente, elle croise messire Thegregterror


Merci messire, vous fûtes un bel adversaire. J'espère votre blessure pas trop sévère. Votre épouse, dame Deeditt, en serait bien inquiète.
Saluez la de ma part, messire. C'est une personne que mon époux et moi aprecions beaucoup.
Je viendrais vous voir. j"espère la rencontrer et lui donner des nouvelles des magnifiques chiots qu'elle nous a offert pour nos épousailles.

Mais je vous laisse vous reposer. Soignez vous bien messire.


Icie sourit, inclina la tête et partit vers sa tente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Joutes Nuptiales] Les 8èmes de finales   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Joutes Nuptiales] Les 8èmes de finales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Registre des bénédictions nuptiales
» Débat règlement : quotas pour les phases finales
» [Saint-Michel] Joutes nautiques
» Inscriptions JOUTES DE CHEVALERIE
» Baptême de joutes pour un écuyer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ségur le Château :: Ségur les Jardins :: la lice-
Sauter vers: