Omnes Vulnerant, Ultima Necat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 A l'Auberge du bon vivant

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
LLyr di Maggio

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: A l'Auberge du bon vivant   Ven 8 Fév - 15:53

Rire ou s'esclaffer ?
S'il avait un poil plus taquin il lui aurait attraper le bout du nez du bout dfes dents (execerice tres perilleux que je déconseille de faire avec une moitié non consentante sous peine de baffe pleine poire).

Au lieu de cela Mel se retire et le taquine.
A oui choisir entre ne rien voir et tout voir ?
Bah voyons...

Il se leve, commence à tourner le dos...
... Timidité ?
... Gout de la prudence ?
... Etre Prude ?
... Envie de ne pas gener ou être géné ?
... Sourrire en coin et regard amusé plutot oui

LLyr s'assoit dans le fauteuil.


Quand un spectacle est agréable autant avoir la plus belle des vues d'ensemble.
Qui ya t il de plus beau qu'un corps de femme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissande

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: A l'Auberge du bon vivant   Ven 8 Fév - 16:51

Drap qui a le temps de voler sur le coté avant que Llyr ne s'assoit dans le fauteuil. Regard mutin de la jeune femme, sourire narguant. Il voulait profiter, elle lui offrirait le spectacle.

Le fauteuil était à l'opposé de la tête du lit où elle avait dormi. Lui installé, elle une jambe déjà au sol, le premier regard que Llyr porte à nouveau vers elle ne doit pas s'intéresser à son visage. Sans se presser mais sans nonchalance artificielle, elle ramène l'autre jambe afin de s'assoir au bord du lit. Dernier coup d'oeil malicieux avant qu'elle ne face qu'un ou deux pas, dans sa direction, mais pour finalement se diriger innocemment vers le plateau posé sur ses pieds près du pied du lit. Démarche décontractée, gestes élégants et naturels.

Tournée de trois quart (de face), elle se penche légèrement pour saisir une tartine qu'elle prend le temps de beurrer avant de la croquer. Elle sourit particulièrement amusée de la situation, sans le regarder pour lui laisser tout le temps de l'observée.

Seul morceau de tissu qu'elle portait encore un simple foulard pourpre noué autour de son poignet (le gauche, donc le blessé). Du haut de son mètre septante et de ses 62 kg, elle bénéficiait d'une physionomie harmonieuse d'athlète, peu courante pour les femmes de son époque. Fine cicatrice qui traverse l'avant de la cuisse droite, à peine plus épaisse qu'une griffe de chat même si sa longueur trahit la taille de la lame qui l'avait faite.

Petit morceau de lard détacher de la tranche du bout des doigts avant de les essuyer sur la serviette et de se détourner pour venir se rassoir juste à coté sur le lit. En partie de dos, elle utilise ses doigts pour coiffer ses cheveux et reformer la tresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aubergiste Gros Pierre

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 102
Localisation : Auberge du Bon Vivant - Ségur
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: A l'Auberge du bon vivant   Ven 8 Fév - 17:08

Qui ya t il de plus beau qu'un corps de femme ? Euh... Surement pas le corps de Gros Pierre ... Le voilà justement qui tambourine à la porte de la chambre...

Vot' Grasce ? Une missive de la Comtesse !

L'aubergiste se gratte pensivement le front et ajoute


C'est qu'elle est sacrément bien renseignée la Dame Malemort ! Bon... j'vous l'pose d'vant la porte !

    Le Bonjour Maréchal !

    J'ai ouie dire que vous aviez trouvé hébergement au bourg de Ségur et je me permet de vous faire passer présente missive afin de vous confier à la prochaine cérémonie d'adoubement de l'Ordre de Dames Blanches, n'ayant pas eut le temps lors du mariage de vous croiser et de vous remercier pour vostre magnifique présent, j'espére réparer mon impolitesse forcée .

    Si je suis correctement renseignée, vous pourrez faire route avec nostre soeur et lieutenant et je n'en serai que plus sure de vous voir tous deux arriver à destination !

    Cordialement,

    Nebisa de Malemort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissande

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: A l'Auberge du bon vivant   Ven 8 Fév - 23:10

Des coups répétés sur la porte font sursauter la louve. La voix de l'aubergiste qui brise le silence.

Sourire amusé vers Llyr dont elle ne quitte pas le regard tout le long de l'explication du tenancier.
Une missive... jusqu'ici!? Curieusement étrange.
Sans rien dire de plus, Mel attrape le drap de lit et l'enroule autour d'elle pour permettre à Llyr d'aller chercher le pli. Elle se penche sur le plateau pour attraper une nouvelle tartine et la couvrir de confiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LLyr di Maggio

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: A l'Auberge du bon vivant   Sam 9 Fév - 11:57

LLyr secoue la tete amusé aussi.
il entrebaille l'huis et reçoit la missive estampillée et scellés par le scel héraldique de
Blanche.

Il décachète, lit et part d'un grand rire tonitruant, presque larmoyant.
Puis se rapproche d'elle, passe une main dans son dos, l'amène a lui, nez contre nez, la main descendant sur une partie charnue et agréable de sa personne.


Ma belle amie je crains que ton splendide paysage et sa vision bucolique ne soit pour une autre fois.... Hélas.
Habilles toi je t'emmène en voyage... En Auvergne. Et Pas de discussion, ni de questions.
Je vais regler la note et faire seller os chevaux, Je t'attends en bas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissande

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: A l'Auberge du bon vivant   Sam 9 Fév - 17:19

A peine mordu dans la tartine que Llyr éclate de rire. Regard intrigué et interrogateur de la jeune femme. Juste le temps d'avaler le morceau de pain sucré avant que Llyr ne la rejoigne et ne l'attire à lui.
Approche prédactrice qui ne manque pas de faire sourire malicieusement la louve. Sensation d'emprise plaisante sous les doigts de la main baladeuse.

Voilà qu'un ton curieusement moqueur et toujours amusé de la lettre annonce la fin du "petit-déjeuner".
Voyage en Auvergne? La jeune femme tente de déceler la nature de la raison de tout cela dans les yeux gouailleurs du jeune homme. Elle n'avait pas le droit à la discussion ou aux questions selon lui, mais elle n'en exprimait que plus amplement sa curiosité physiquement.

Sans se rebiffer, un sourire en coin fait comprendre à Llyr qu'elle allait se préparer. Ses lèvres encore légèrement sucrées de la confiture du toast, elle lui offre un baiser délicat.


Je fais au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LLyr di Maggio

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 29/01/2008

MessageSujet: Re: A l'Auberge du bon vivant   Lun 11 Fév - 8:50

Gout du sucré...
Les levres ou la confiture ?
Instant agréable. Comment ces derniers temps malgré les insultes et les coups bas, ce geste de tendresse, sa presence l'avait fait penser à autre chose.
Son calme et sa volupté
Sa sérénité et ses sourires
Il le lui devait ces derniers jours.
Elle ne le saurait peut etre jamais, mais Mel l'avait sauvé d'une mort certaine...

Sourire triste, mais sincere.
Elle s'habillait rapidement, il était déjà sorti regler la note et faire sceller les chevaux flanqué de Bran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissande

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: A l'Auberge du bon vivant   Lun 11 Fév - 9:35

Geste de coté pour lancer, sur le lit, le drap dont elle s'était enroulée. Robe saisie et tout aussi efficacement enfilée.
Pendant que les pieds enfilent les chausses, elle prend un morceau de lard qu'elle grignote d'une main, ramassant ses quelques derniers effets de l'autre. Sans trainer ni trop se presser, elle quitte la chambre (petit regard et sourire en arrière avant de fermer la porte), descend les escaliers, salue et remercie l'aubergiste d'un sourire et d'un signe de la tête.


Merci pour tout...

Puis au dehors elle rejoind Llyr qui tenait les deux chevaux déjà près. Un petit coup de main pour monter en selle avec une seule main... puis les voilà qui prennent un des chemins qui quittent les domaines de Ségur. Mais pour aller où?... Le secret intriguait la jeune femme mais le maréchal d'arme ne semblait pas près à laisser filer le moindre indice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A l'Auberge du bon vivant   

Revenir en haut Aller en bas
 
A l'Auberge du bon vivant
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le Trésor de Saint-Vivant
» Du mort, du vivant, des critiques...
» [D&D4] L'auberge de Fredraider
» Rendre vivant notre forum
» [RP Fermé] L'Auberge Arlésienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ségur le Château :: Ségur le Village :: L'auberge-
Sauter vers: