Omnes Vulnerant, Ultima Necat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au sortir du tombeau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lunedor



Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Au sortir du tombeau   Dim 7 Fév - 17:32

Une fois dehors, elle n'hésita pas sur le lieu où porter ses pas. Elle alla tout droit. Elle connaissait parfaitement ces lieux, tant elle les avait hanté étant plus jeune. Le parc et ses allées serait sa destination. Peut-être un gouffre s'ouvrirait-il sous ses pas et viendrait l'empêcher de penser, de ressentir. Chaque jour, elle s'efforçait d'établir un équilibre entre des tendances mortifères et un appétit de vivre qui lui semblait une trahison qui se muerait en oubli bientôt, trop vite.

Elle s'assit sur un banc offert à l'oisiveté des promeneurs et resta là à écouter le chant des oiseaux. Tout est plus simple quand on est un oiseau. Il suffit de chanter tout au long du jour. Si elle rencontrait un jour le Très-Haut, si il existait, elle lui demanderait de la changer en oiseau. De préférence, une espèce au chant particulièrement mélodieux, elle n'aurait alors d'autre souci dans l'existence que de donner la sérénade aux promeneurs des parcs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristòl



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Au sortir du tombeau   Ven 19 Fév - 17:12

Sorti de la chapelle, l'humble Chevalier, qui avait tant de questions en tête, tant sur le sens de la vie et de la mort que sur le sens de sa venue à Ségur, erra un instant sur la pelouse d'hiver, ces herbes crispées par le froid venu, parti et à revenir. Il ne savait pas ce qu'il ferait. Partir dès à présent, sans même saluer la maîtresse de maison ? Se faire discret, ne pas imposer sa présence, et prendre la route, au plus vite, vers le Sud. Le Sud, le Sud ! Par tous les chemins... Chacun de ses éloignements n'était qu'un élan pour y mieux revenir.

Il serrait ses doigts sur le bâton de pèlerin que lui avait offert Ryllas, le bon Comte du Languedoc, en symbole de ses fiefs. L'ermite Rekkared... C'était le moment où il avait renoncé à tous les plaisirs de la vie, du monde, à son épouse, pour prier le salut des âmes humaines.
Cristòl, en fin de compte, avait agi exactement à l'identique de son père. E fructu arbor cognoscitur.
À cela près qu'il n'avait pas pris le temps du mariage. Tout avait été trop vite. Précipité dans l'ermitage... Le mariage était passé à l'as.

Il était désormais ermite, mais tous ls chemins toujours le ramenaient à ses chères Fenouillèdes, plus chères encore que Saint-Félix, qui avait pourtant bien de la valeur et du symbole, à ses yeux. Mais les Fenouillèdes étaient maternelles, quand Saint-Félix était paternel. Les Fenouillèdes étaient ses chères montagnes, ses chères vallées. La féminité importait beaucoup à Cristòl. La Fenolheda. Il n'avait jamais été entouré que de femmes...

Il y en avait justement une, assise sur un banc de pierre, non loin. Le Chevalier, toujours humble et révérencieux, s'approcha de la jeune femme, dont le regard était perdu dans le lointain. Savait-elle qu'il était là ? Ses pas étouffés dans l'herbe ne l'avaient peut-être pas trahi... Mais cette discrétion n'était pas celle de sa cape noire, qui n'était bonne dissimulatrice que dans les recoins sombres d'une chapelle. Alors, la jeune fille devait bien l'avoir vu.


-"Bonjòrn, Donaisèla."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunedor



Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Au sortir du tombeau   Sam 27 Fév - 11:03

La voix lui fit faire un bond de surprise, à peu qu'elle ne chût. Et non moins grand était son étonnement de s'entendre interpeller en òc, parler que la maîtresse de maison réprouvait entre gens de qualité. Fallait-il en déduire que ladite personne n'était pas de qualité? Peut-être. On aviserait.

Adi... adieussiatz. Le "messièr" ne passa pas ses lèvres. on aviserait suivant les propos tenus. Se faisant ces réflexions, elle entreprit de se recomposer une contenance, ayant l'impression d'avoir été surprise dans une position coupable.

Si vous cherchez la chapelle, c'est dans cette direction. elle tendit le bras. Vous ne pouvez pas la manquer, c'est tout droit, au bout d'une allée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristòl



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Au sortir du tombeau   Mer 3 Mar - 18:26

Elle ne l'avait pas vu venir ? Elle ne voyait pas qu'il avait tout l'air d'en venir ? Elle tendait le bras, mais le visage ne suivait pas. Ne voyait-elle pas que... ?
Elle ne voyait pas. Quand l'évidence frappa le jeune Chevalier, son cœur en fut étreint, car le jardin était d'une triste beauté en ce jour d'hiver, combien plus belle que ne devait l'être la nuit d'un regard sans vie.

Sans parler tout d'abord, il s'assit sur le banc, à côté de la jeune fille. Comment agit-on, avec un aveugle ? Il n'en savait rien. Il parla bas, pour ne pas la surprendre. Il croyait qu'ainsi c'était mieux ; que son ouïe devait être trop sensible, à défaut de la vue qui l'était trop peu.


-« J'en reviens. Mais on ne prie pas mieux les défunts dans une maison de pierre, création de l'homme, que dans un si beau jardin, reflet de la grandeur de la Création du Très Haut. Vous le sentez, n'est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au sortir du tombeau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au sortir du tombeau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le tombeau de Balin
» Le Tombeau de Jorbak [2.0]
» mon 1er Jeu : AIDE MOI A SORTIR
» Sony pas pressé de sortir la PS4
» Comment sortir de la Terreur ? (Bronislaw Baczko)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ségur le Château :: Ségur les Jardins :: Le parc-
Sauter vers: