Omnes Vulnerant, Ultima Necat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fiançailles printannières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Aloara

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Ven 30 Avr - 11:12

La Future Baronne regardait son Amie converser avec ce Messire Krakov... Ce n'était pas que la conversation était déplaisante hein, juste que la Dénéré-Beaufort, ne comprenait rien... Comment s'étaient-ils connus ? Qu'est ce qu'elle lui trouvait Elisa ? Et lui ? Rien que dans ses paroles on comprenait qu'il n'était pas indifférent à la Jeune et Jolie Malemort...
Bref, c'était pas tous ça, mais c'est qu'il venait de lui voler la vedette là...
Regard, vers le Duc de Tourraine, lui aussi semblait ne point aimer rester là à attendre et écouter sans papoter... Puis, il semblait tracassé... Enfin... Je dis tracassé... Je dit rien hein... Je constate... ^^

C'est donc attentive à chacun des gestes des trois protagonistes qui l'entourait, qu'Aloara fut amusée par le comportement de sa Grâce... Que faisait-il ? Pourquoi déchirait-il une page de son livre ? Voilà de bien étrange manières tourangelles... Décidément Alo ne savait si elle les comprendrait un jour ^^
C'est en jetant un regard sur sa Douce Elisa et son soupirant, qu'elle constata qu'elle n'avait rien remarqué vis à vis d'Hijikata... Han... Ben oui c'est une Femme... Trop occupée à écouter les paroles d'un prétendant...
Finalement, elles étaient toutes pareilles...

M'enfin... Son regard se reposa donc discrètement sur le Tourangeau... Ho mais voilà une nouvelle coutume de cette Contrée, fort inconnue par la Jeune Femme... Ils écrivaient avec leur doigt... Non mais c'était popotib' ça... Elisa s'étaient trompée en faisant les présentations... Ce Messire... Un Duc ? Groumpf... Si ce n'était le nom qui lui rappelait quelque chose, elle lui aurait dit " Non mais tu te moques de moi là ? Ce Messire un Duc ? Il en a d'étrange manière alors... Pff arrête de me faire tourner en bourrique veux-tu !" Mais bon... Fallait pas oublier les raisons de sa venue... Les fiançailles de la fille d'une Comtesse et pas n'importe qu'elle Comtesse, la pire de toutes dans le domaine de la "Chieuserie"
Donc pour sûr, celui qui était en face d'elle, ne pouvait être que Duc ou un truc dans le genre...

Une fois qu'il eut terminé d'écrire avec son doigt donc, elle sourit... Quoi qu'il en était, elle avait beau trouver ces manières étranges, elle savait parfaitement ses intentions... Ou du moins les avait devinées... Le petit feuillet était pour Elisa et ça elle en était sûre... Elle aurait même pu parier sa jolie robe... Enfin non... Pas sa jolie robe... Regard sur le coffret... Oui c'était mieux... Le cadeau d'Aliénaure... Voilà ce qu'elle aurait pu parier...
En tout cas, elle se mordit la langue pour ne point rire lorsqu'elle le vit user de malice pour lui transmettre le parchemin... Décidément, il avait plus d'un tour dans sa besace le Duc... Regard sur la Malemort comme pour lui faire comprendre "Ha ben moi j'ai vu !!! ^^" alors que le Sieur Blink trop occupé à la courtiser n'avait rien remarquer, elle détourna un instant le regard pour le porter sur toute l'assemblée présente...

C'est quand Elisa commença à poser toutes ses questions et qu'elle nota cette forte envie de lire le parchemin, qu'elle fit diversion en n'en rajoutant une aussi au Sieur Angevin :


Dites moi Messire... Vous venez de Saumur n'est ce pas ?
Krakov... Krakov...
N'avez vous donc pas une parente du nom de Erzebeth de Krakov ?


Elle jeta un bref regard à Elisa en lui faisant comprendre de se dépêcher de lire ce petit bout de papier, qu'elle la remercierait plus tard aussi (Hé oui elle lui devra une fière chandelle là), et attendit sagement la réponse de Blink, tout en regardant Elisa, le Duc, Blink... Le Duc, Blink, puis Elisa pour enfin s'attarder sur le Krakov en question à qui elle venait chercher une information...


Dernière édition par Aloara le Ven 30 Avr - 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibaud

avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Dunkerque [Flandres]
Date d'inscription : 18/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Ven 30 Avr - 12:24

La jeunesse est l'élite de demain, il est normal que vous surveillez vostre progéniture annonça l'Archevêque, tout en balayant l'air avec sa main, signifiant qu'il était tout excusé. Vu vostre classe sociale, vous devez avoir de bonnes nourrices, non ?

Pour Thibaud, il se cantonnait dans l'idée que les nobles ne s'occupaient pas de leurs gamins, et que ceux-ci étaient confiés à des matrones autoritaires pour parfaire un semblant d'autorité. Dés lors où le Vicomte lui posa une question concernant sa présence à cette cérémonie, le prélat posa ses doigts sur le bas de l'épaule de Zya, puis, d'un sourire sincère, il répondit :

La Comtesse de Meymac nous a fait l'honneur de nous choisir pour cavalier, et autant vous avouer que nous nous sentons comme un hérétique baignant dans une foule d'inquisiteurs *Rire gras* Nous ne connaissons personne, ni la fiancée, ni le fiancé, nous sommes là pour accompagner, et nous ne pouvons qu'être enchanté, surtout quand la cavalière en question possède les traits d'un Ange.

Thibaud adressa un sourire à Zya, puis posa son regard sur Bastien.

Nous côtoyons les hauts milieux grasce à nostre fonction épiscopale, rien de plus, car nous ne possédons aucune terre. *Un jour ça viendra sûrement se dit-il* Et vous Vicomte ? Un lien particulier avec les hôtes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nebisa
Comtesse
Comtesse
avatar

Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Ven 30 Avr - 16:52

Amusée par la prise de bec entre son écuyer et son suzerainvassal, la Comtesse les laisse échanger avant d'offrir la colombe de la paix, le rameau d'olivier libérateur...

Pierre, je t'assure que le Duc de Châteauneuf ne voulait pas insinuer quoi que ce soit de déconsidérant à mon encontre, il est une des rares personnes sur cette terre à me trouver des qualités et à me porter une sincére affection...

Avisant un des valets elle lui indique de s'approcher pour attraper une seconde coupe qu'elle vide aussitôt.

Le temps passe et toujours pas de héraut... Aliénaure va m'étrangler... si ces fiançailles ne vont pas à terme... ce sera une catastrophe...

Passant son bras sous celui de Sebbe, elle etouffe un soupir inquiet...

Pierre, pourrais tu allez voir à la grille ce qu'il en est et venir me rapporter si des invités ne se sont pas égaré ? Pendant ce temps, nous tacherons de faire patiener tout le monde...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://segur.activebb.net
sebbe



Nombre de messages : 40
Localisation : Gien la Rebelle
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Ven 30 Avr - 17:40

Enfin, la maitresse des lieux était revenu de sa courte rêverie... Car après tout le temps est toujours des plus relatifs. Il salua l'écuyer et conduit donc la maîtresse des lieux vers... heu... vers un des groupes formés. il fallait faire patienter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Felian

avatar

Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 30/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Ven 30 Avr - 18:57

Dans la cour du château, le valet avait prestement accompagné Felian aux jardins où, déjà, quelques invités discutaient en groupes. Le héraut remercia le valet et regarda autour de lui. Il avisa la Malemort discutant au milieu de quelques personnes et se décida à l'aller saluer. Petite inclinaison de rigueur.

Comtesse, mes hommages. J'arrive plus tôt que je ne le pensais. J'ai cru que le voyage de Cosnac à Ségur me prendrait plus de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nebisa
Comtesse
Comtesse
avatar

Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Ven 30 Avr - 19:40

C'est avec une joie évidente que la Malemort vit venir vers elle un de ses anciens confréres hérauts, natif du Limousin qui plus est, et le recoit d'un franc sourrire.


Mnemooooosyyyyne !! Soyez le bienvenu à Ségur, je suis ravie que vous ayez pu arriver à temps pour partager cette belle journée.

Lui indiquant son suzerano-vassal puis son écuyer, elle entreprend les présentations.

Permettez que je vous présente, voisi Sa Grasce le Duc Sebbe de Valrose, seigneur de Paysac en ce comté et le jeune Pierre Louis de Villefort, mon écuyer. Sebbe, Pierre, je vous présente Messire Felian, héraut es généalogie et pas le moins doué que l'on puisse connaitre en cette assemblée si distinguée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://segur.activebb.net
sebbe



Nombre de messages : 40
Localisation : Gien la Rebelle
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Ven 30 Avr - 19:51

Oui oui, le héraut es généalogie qui devait avoir dans son tas de documents en son bureau une lettre concernant les Valrose... mais la encore, point le lieu d'en parler.

Il salua donc le nouveau venu, sans qui la cérémonie aurait été assez dépourvue... ce qui voulait également souligner le fait que la Comtesse allait s'éloigner sous peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Felian

avatar

Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 30/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Ven 30 Avr - 20:02

Belle journée, en effet. Un mois d'avril resplendissant qui faisait mentir l'adage qui voulait qu'on ne se découvrît pas d'un fil, à moins que l'on eût à craindre le mois de mai.

Monseigneur, Sieur, je suis ravi de vous rencontrer.

Il avait reçu la lettre du pair, plusieurs même. Il n'avait pas ses dossiers pour la traiter sur le champ, mais arrivé à la chapelle, il chercherait s'il n'avait pas commis d'oubli. En tout cas, ce n'était pas le moment d'en discuter. Il en glisserait peut-être un mot au cours de la journée. Il se tourna vers Nebisa.

Vous allez me faire rougir. Heureusement que je ne suis pas en tabard, le rouge jure incroyablement avec l'azur. En tout cas j'attends avec intérêt les réponses que vous apporterez au questionnaire de candidature au collège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierre louis

avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Ven 30 Avr - 20:31

Pierre s'inclina quand la comtesse lui demanda d'aller vérifier à l'entrée que personne ne se soit perdu.
Il allait s'y précipiter, quand elle l'interpella pour lui présenter un homme.
Héraut de son état, attaché à la généalogie semble t-il... Pierre salua le sieur.

Enchanté sieur.

Puis se rappelant ce que lui dit sa maîtresse, il se tourna vers le duc.

Votre grâce, loin de moi l'idée d'être déplacée, je disais juste que j'étais trop peu de chose pour que le fait que sa grandeur vous accompagne ne relève que de mon avis... Mais je ne suis qu'un écuyer, je n'ai pas votre sagesse et mes mots sont parfois trop brut.

N'attendant aucune réponse, Pierre s'inclina devant le duc, puis souriant à sa maîtresse il prit la direction de l'entrée.

Je reviens vite vous prévenir votre grandeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebbe



Nombre de messages : 40
Localisation : Gien la Rebelle
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Ven 30 Avr - 20:51

Pas le temps de répondre au jeune écuyer qu'il était déjà parti... La Dame de Sigloy parlait Collège, ou plutôt on l'avait lancé sur le sujet.

Sebbe se mit à penser à l'attente des futurs promis, cela devait leur paraitre interminable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas de Clérel

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Sam 1 Mai - 1:22

Le maréchal d'armes après un détour par on ne sait trop où, et certainement en retard par une obscur raison, arriva finalement dans le parc.

Regard vers les personnes présentent, hum, trop de monde, idée vite abandonnée d'y trouver quelques têtes connues et d'aller les saluer.

Il se contenta de chercher la maitresse des lieux, se dirigea vers elle à pas lent et lui dit simplement :


Le bonjour chère Comtesse, j'espère que vous allez bien ? Mes excuses pour le retard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chlodwig_von_frayner

avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Sam 1 Mai - 17:38

[http://www.deezer.com/listen-3090875]

Il avait de plus en plus de mal à rester en place. Il était en plein air, et pourtant, il ne pouvait s’empêcher de ressentir une sensation d’étouffement. Et ce n’était pas la main placée sur son bras qui y changerait quoi que se soit. Il se sentait mal à l’aise, déplacé… il savait que ce n’était pas là qu’il aurait du être, mais au bras de quelqu’un d’autre. Hélas, par sa bêtise, un autre occupait cette place. Quand à sa cavalière du moment, étais ce par provocation envers un ange ou envers un autre ? Ou juste par soucis d’essayer de faire quelque chose d’utile ? D’ailleurs y avait il une réelle raison, vu qu’il ne s’y sentait pas à sa place ? lui-même ne le savait pas et d’ailleurs il ne pouvait que ronger son frein. Un dernier regard jeté à un ange acheva de le mettre en colère. Il se prit à se demander si il ne s’agissait pas d’un coup monté de la part d’Aliénaure ou juste de Zya pour le rendre ainsi fou de rage… quelque secondes de réflexion lui rappelèrent le pourquoi du comment et il en ressentit un immense sentiment de frustration.

Il cherchait à regarder ailleurs, ne trouvant même pas dans le simple fait d’être face au futur fiancé un quelconque plaisir. Il y aurait pourtant eu des tas de choses à faire comme… comme… en fait il ne cherchait pas. C’est alors que Lanfeust arriva pour lui parler. Il se souvenait de lui lorsqu’il habitait au BA, un temps bien lointain… mais qui avait gardé une saveur particulière pour lui. Il avait appris qu’il avait été élu duc… une deuxième fois. En fait pas vraiment mais bon… Il l’écouta poliment, comme il ne le faisait jamais d’ordinaire, ou peut s’en fallait, du moins pas sans arrière pensées. Mais là pour le coup, il mettait toute son attention dans la discussion, s’en servant comme palliatif à ce qui l’entourait.

Et pourtant… il ne put que rester interdit devant les paroles qu’il prononça. Il n’existait somme toute, fort peu de choses qui parvenaient à faire sortir un Chlo entièrement de ses gonds. Certes, être hors de lui était sans doute une seconde nature et il y avait fort à parier que son cœur se retrouvait bien malmené par ses colères aussi soudaines que fréquentes. Mais bref… Souvigny avait réussit l’exploit d’en citer deux particulièrement efficaces. Il le regarda quelque instants, ébahis, se demandant même si ses sens ne l’avaient pas trahis. La frustration accumulée et les quelque paroles eurent l’effet d’un cocktail explosif. Une colère froide, s’empara de lui, alors même que paradoxalement, il bouillait, n’ayant qu’une envie, celle d’exploser. A grande peine, il maîtrisa sa voix.


Je ne pense pas que vous en ayez conscience mais par vos simples paroles vous venez de m’insulter mortellement par deux fois.


Ses yeux s’enflammèrent alors qu’il avait de plus en plus de mal à se contenir.

Ne citez plus JAMAIS le nom de ce vaurien, de ce moins que rien, de cette sinistre ordure que ma mère a eu la faiblesse d’épouser un jour. Vous m’entendez ? Plus jamais ! Quand à avoir un quelconque lien de parenté avec… avec… *il avait du mal rien qu’à tenter d’exprimer cette idée* votre famille, il n’existe que dans votre imagination !

Sa main s’était crispé sur sa ceinture, le simple fait de la poser sur la garde le démangeant soudain à l’extrême. Le goût du sang le rendait incontrôlable… mais le simple fait d’avoir relâche une partie de la pression à l’instant lui permit de se reprendre… juste avant qu’il commence à parler de la deuxième insulte qu’il venait de recevoir.


A propos de la vicomtesse d’Ambert… Sachez juste une chose… elle est… morte avant d’avoir pu me pardonner certains de mes actes. Ce qui fait que j’ai une dette envers elle… notamment à propos de certaines personnes dont elle n’a pu se venger de son vivant… deux en particulier pour être plus précis. Et dans ma famille nous payons toujours nos dettes, dans le sang de préférence…

Je vous le dis, la prochaine fois que vous prononcez son nom, ce qui, soit dit en passant, devient une insulte à sa mémoire dans votre bouche, je vous fait rentrer vos paroles dans votre gorge, accompagnés de 10 pouces d'acier !


Hors de lui, il ne savait même pas quoi rajouter de plus sans déclencher un réel scandale… L’étape suivante ? Les insultes ? Les provocations physiques ? Il ne savait même pas. Tout se mélangeait dans sa tête. Il avait soif soudain… soif d’un liquide ferreux carmin…


Dernière édition par chlodwig_von_frayner le Sam 1 Mai - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sagaben

avatar

Nombre de messages : 7
Localisation : Die (Dauphiné)
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Sam 1 Mai - 19:04

Et c'est là charmante cavalière, Monseigneur.

Il poursuivit.

J'ai l'honneur de connaître la fiancée via la diplomatie. Nous nous sommes rencontrés lors d'une visite que j'avais faite au Pavillon des émissaires en Limousin, elle y était chambellan. Nous nous avons tissés quelques liens par la suite.

Le Tempéré se retourna ensuite, des voix plus hautes que les autres s'étaient faites entendre du côté du duc de Souvigny...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bess Saincte Merveille

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Sam 1 Mai - 23:38

Revenons un peu en arrière si vous le voulez bien. Un Vicomte, une Baronne et un Loup. Les trois se faisant remarquer à cause de l'appel du premier... sujets qui pourraient fâcher, et sur invitation de la Baronne, vlà not' Vicomte qui en change (de sujet hein ! pas d'invitation)... pour demander conseil sur une (voir plusieurs ... allez savoir les lubies d'un Vicomte) éventuelle proie.

Bref, non content de l'avoir embarrassé, le voilà qui pose une colle à notre Bessou. Déjà comme ça elle est pas une habituée des mondanités... en plus la beauté étant quelque chose de tout à fait relatif, et qu'elle n'a aucune connaissance des goûts du Vicomte... sans compter que franchement elle connait personne ou presque. La voilà donc dans un beau pétrin.

La meilleure chose qu'elle sait faire dans ces cas là c'est la franchise, alors on sort son plus beau sourire (celui qui fait craquer le Loup), et on se penche vers le Vicomte avec des airs de conspiratrice :


Sachez, cher Vicomte que malheureusement je ne connais que peu de monde moi zaussi. La Vicomtesse d'Aubusson qui vient de partir mais vu son état vous vous doutez qu'elle n'est point libre... MMhhh là bas vous avez Zya, Comtesse de son état mais qui vous plaira sans doute pas, elle est pas Licorne mais Dame Blanche...

Petite moue adorable alors qu'elle regarde autour et alentour, cherchant des têtes plus ou moins connues, certaines qui lui disent quelque chose (souvent du sexe fort à dire vrai) sans pour autant qu'elle puisse mettre un nom dessus.

Et bien non contente de ne pas avoir de fréquentations qui vous siérait, je ne suis même pas bonne en ce qui concerne les présentations

Petit sourire désolé, avant de tendre sa coupe qu'elle vient de vider d'un trait

Dites-moi, ce que vous buvez semble nettement meilleur que ça, je pensais tomber sur une bonne prune mais non ... voudriez pas m'en faire goûter par un pur hasard ?

Ben quoi ? ils sont là "aussi" pour boire non ? Tsss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nebisa
Comtesse
Comtesse
avatar

Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Dim 2 Mai - 8:53

La pupille rieuse, la Malemort esquisse une moue chagrinée aux propos du généalogiste...

Las, mon cher, nous savons que je n'entend rien en Héraldisme, c'est du moins ce que certains se sont plut à répendre sur mon compte, une fois délivrés de ma présence à Saint Antoyne, puissent ces chiens crever comme leur maitre, aussi ne puis je que trembler de voir par ce questionnaire mon inculture dévoilée... Ceci dit, même si je parierai 100 écus sur l'issue du vote, j'ai grande hate de le voir ce fameux questionnaire... ce sera la premiére fois que j'aurais à en remplir un, ayant mes caducées en interne, comme on dit... Nous verrons bien ce qu'il adviendra, mais l'expérience ne pourra qu'être plaisante j'en suis persuadée.

Toujours agrippée au bras de son Duc préféré, lui seul aura pu sentir le tremblement qui l'avait traversée, de rage ou dechagrin, cela seul la conscience de la Chieuse le saura jamais, car son visage d'albâtre était demeurré intranscriptible, comme souvent, et qu'au delà du masque sourriant, les ravaches d'une âme en lambeaux ne se peuvent percevoir.

Mais apercevant, qui venait vers elle, le Maréchal d'Armes ayant accepté d'officier ce jour pour sa fille, un soulagement intense se fit sentir et elle l'acceuillit à son tour avec joie.

Duc Thomas ! Berry ! Soyez le bienvenu, vostre arrivée me soulage de l'effroyable crainte de vous savoir perdu sur nos routes, en proie aux brigants et à l'inanition ! Et m'épargnera d'encourir les foudres de ma fille... ce qui n'est pas rien d'ailleurs ! Mais j'y pense, aucun de vous ne connait mon Aliénaure ! Il faut que vous présente sur le champ !

La cherchant du regard, elle apercoit le Von Frayner en pleine conversation avec le Duc Lanfeust, la mine renfrognée, si tant est qu'il puisse en arborer une autre et se promet que s'il réitére ses exploits de la veille, il finira assomé et ligoté au fond du puit de l'arriére cour...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://segur.activebb.net
sebbe



Nombre de messages : 40
Localisation : Gien la Rebelle
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Dim 2 Mai - 9:09

La discussion continuait, Sebbe n'y prêtait guère plus attention que cela... Lorsqu'il sentit le bras de sa cavalière réagir. Il fit mine de rien, seule sa main libre alla se poser sur ce bras. La hérauderie encore et toujours, il était claire que cette plaie n'allait pas se fermer en si peu de temps, si jamais elle se refermait.
Tiens un com-pair arriva salutations d'usage... décidément aura t'il seulement quelques instants seul avec la maitresse des lieux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonaparte

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Dim 2 Mai - 11:31

Napoléon était arrivé dans les jardins, ou bon nombre de personnes discutaient à droite et à gauche. Napoléon vis Kimi au loin, il s'avança alors vers lui.

Bonjour, kimi, comment ça va?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibaud

avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Dunkerque [Flandres]
Date d'inscription : 18/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Dim 2 Mai - 23:49

Thibaud écouta avec la plus grande attention les propos de Bastien, opinant de la teste aux moments opportuns. La cérémonie tardait à débuter. Son regard se posa sur toutes les personnes présentes, profitant ainsi du temps restant pour les dévisager et tenter de percevoir leur véritable personnalité. Mais son enquête fut troublée par des vociférations et des menaces, dont l'auteur de celles-ci n'était autre que cet être qui causait tant de maux à sa cavalière.

L'Archevêque gloussa avec légèreté, et contempla Zya. Un plateau passa dans le coin, il attrapa deux coupes, et en tendit une à la Comtesse. Elle en aurait sûrement besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blink

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Lun 3 Mai - 6:39

Il écouta avec attention la jeune Malemort.. il ne la lachait pas des yeux et .. il lui souriait il regardait ces moindres traits et trouva en elle une maturité rare pour son age ... elle avait du vivre ma foi pas mal d'épreuve et aussi etre dans une famille qui a du lui donner beaucoup..

Il ne remarqua pas la mascarade effectuer par le DUc et la laissa donc s'asseoir sur le banc.Elle ce décida enfin a lui poser des questions et en fut heureux..


Et bien je doit avouer que je ne connait que peu le LImousin et je pense que les fiancailles de votre soeur vont me permettre d'y rester quelques jours pour apprécier tout les charmes d'ici.

Il grimaca un peu quand elle lui demanda pour l'Alencon...

Ho et bien mon installation la bas n'ai pas encore faite.. je doit d'abord passer par une enquete préliminaire pour avoir le droit ou non de m'y installer... Apres pour ce qui touche mon avenir politique la abs je ne serait dire qu'une chose il faut etre patient et savoir s'entourer de bonne personnes.. et pour le moment je prefere prendre mon temps et voir avant d'agir...

Il eu un sourire amusé quand elle lui posa ces autres questions.

Je ne sait si je trouverait le bonheur la bas mais je doit dire que je ne suis point aller en Alencon pour ce genre de chose...
Et ce que j'espere tout simplement un jour pouvoir etre aimer et rendre la pareil.. bien sur cette femme devra etre une personne qui m'accepte tel que je suis et je devrait en faire de meme...
Il est certain que je ne veux pas d'une épouse qui n'ai rien a dire ou a faire.. je prefere qu'elle soit active dans tout les domaine squi la passionneront..et j'espere que je serait l'une de ces passions.


Puis la jeune amie de Elisa l'interloqua

Oui en effet , j'ai vécut un temps a Saumur , et Erzebeth est bien parente avec moi... elle est ma fille adoptive.

Il lui sourit lui rendant ces regards
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zya

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Lun 3 Mai - 20:15

Un Ange prend-t-il de l'altitude? Bonne question.
Et multiples réponses. A dire vrai, tout dépend de la situation. Alors, attardons-nous sur l'actuelle.

Plutôt bien entouré, l'être ailé? Moui, on peut pas dire qu'elle ait choisi les plus laids de l'assemblée. Parce qu'un Archevêque sur lequel elle a limite bavé lors d'un mariage, ca se laisse regarder, vous m'excuserez! Bon, Bastien, elle ne "regarde" pas, c'est chasse gardée d'abord, pis... elle le connait pas, ensuite. Mais bon, on ne peut pas dire qu'il est laid, quoi!
J'entends déjà ceux qui suivent un peu l'angélique histoire me dire : "Bah oui, mais Thibaud, elle le connait pas plus que ça, non plus!" J'vous dirai que c'est pas faux... sauf qu'elle a totalement tilté dessus. Bon, c'est pas non plus le grand amour et tout et tout. Mais un subtil coup de coeur qui va plus loin que l'apparence. T'façon, il est archevêque, dévot au possible, Inquisiteur à ses heures perdues... bref, pas moyen de rien du tout, sauf de finir sur un bûcher...
Et comme tout Saint Ange qui se respecte et respecte sa devise familiale, elle doit "brûler de s'élever"... Donc, vous comprendrez qu'elle a décidé de flirter avec le bûcher!

M'enfin, c'est pas le tout de s'en mettre plein les yeux, c'est qu'il faut aussi participer un peu à la conversation, ma petite Dame... Parce que là, tu suis rien!


Veuillez m'excuser, ... bla bla bla... bla bla bla *comprenez qu'elle ne suit pas, quoi!* Je savais nos hôtes enclin aux bonnes relations, mais puis-je savoir par quel biais vous êtes leur invité en ce jour faste?

Hein? Ah... Pourquoi ils sont présents... Elle allait ouvrir la bouche pour répondre quand Thibaud s'empressa de la devancer... et de lui frôler l'épaule du bout des doigts... Elle eut alors la délicate idée de se parer d'un léger pourpre sur les joues, qui s'accentua avec la suite.

La Comtesse de Meymac nous a fait l'honneur de nous choisir pour cavalier, et autant vous avouer que nous nous sentons comme un hérétique baignant dans une foule d'inquisiteurs

Han... Il a osé la sortir, celle là! Pour un peu, elle en aurait ri, si la suite n'avait pas été là pour lui faire oublier le reste. Bon, elle tombe pas non plus en pamoison, faut pas exagérer... Juste que... comme depuis leur arrivée, l'Archevêque sait distiller à droite et à gauche un léger baume appaisant à l'intention du Chevalier

Nous ne connaissons personne, ni la fiancée, ni le fiancé, nous sommes là pour accompagner, et nous ne pouvons qu'être enchanté, surtout quand la cavalière en question possède les traits d'un Ange

Ange... Un seul l'appelait ainsi... avec un possessif devant. Et d'ailleurs, l'Unique haussa le ton de manière à ce que tout le monde ne put que l'entendre pile en cet instant, pour se rappeler à leur bon souvenir... Chlo l'évitait, elle l'évitait, c'était... inévitablement burlesque. D'ailleurs, pour certains connaissant les relations fusionnelles entre les deux personnages, ce devait être plus que flagrant. Mais le "charmante" donné par le Vicomte adoucit quelques secondes la tension qui semblait vouloir de nouveau la submerger. Et elle en profita pour répondre à la suite d'Amilly.

Les Malemort sont la branche illégitime des Arduilet. Aliénaure est ma cousine par alliance et j'honore donc la mémoire de mon époux en renouant avec une famille dont il voulait se rapprocher, peu avant sa mort.
Monseigneur de Malines a eu l'extrême bonté d'oser m'accompaner icelieu. J'espère qu'il profitera amplement de cette immersion dans notre monde et que ce séjour lui sera des plus agréables... Du moins, c'est le but que je me suis fixée, le concernant.


Un léger sourire vint éclairer le visage angélique... S'ils savaient le but fixé réellement, ils lui trouveraient sûrement un air tendant plus vers le malin, mais l'esprit reste la composante humaine la plus impénétrable qu'il soit et... ils ne le savent pas!
Une coupe lui fut tendue, coupe pour laquelle elle se rapprocha, coupe qu'elle attrapa pour libérer les doigts de son compagnon du moment, coupe qui permit la plongée des émeraudes dans les yeux de Thibaud, lui faisant passer sa reconnaissance muette


Je vous remercie... Trinquons donc à ces festivités... Puissent-elles ne connaître aucun ombrage orageux!

Portant le liquide ambré à ses lèvres, elle détourna enfin le regard et le posa près du buffet...

Il semblerait que votre fille soit là bas, Bastien... au buffet. Savez-vous vers quoi tend son avenir? Votre épouse m'a fait une demande, il y a quelques temps et j'avoue que de la vocation de votre enfant dépend ma réponse... La maîtrise des armes ne s'acquiert pas à la légère, surtout vu la rudesse de l'apprentissage...

Une nouvelle gorgée fut hapée, un gant retrouva sa place dans le creux d'un coude, une nouvelle chaleur vint colorer les joues de la Comtesse, aidée légèrement par l'alcool.

Mais vous allez me dire que je n'ai pas répondu à la prime question de ce court texte.
Prenait-elle de l'altitude? Elle n'atteignait peut être pas encore les hautes sphères, c'est certain.
Mais, vu les rougeurs et le détachement dont elle arrivait à faire preuve face à la situation, on ne peut dire que son esprit soit resté terrestre bien longtemps. Volontairement ou pas, il ne restait qu'à savoir si elle allait être rejointe dans les airs par un quelconque autre ailé et si le vol ne se transformerait pas autrement qu'en un saut de l'Ange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanore

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Mar 4 Mai - 19:27

Quelques pas toujours vers la tonnelle avec toujours cette question, est ce que c'était déjà installé, est ce que ce serait bon?
Puis le blondinet qui semble trouver l'idée bonne quand il s'agit de se remplir l'estomac, arrive pour la même direction et l'entraine jusque l'endroit si convoité.
La petite Amilly se met à rire se laissant emporter volontiers. Alors elle avance plus vite jusqu'au moment ou tous les deux se retrouvent à ne plus rien voir de ce qu'il y a sur la table.

Dit donc, c'est pas rigolo d'être petit alors elle ronchonne et regarde en face d'elle pour au final ne rien voir.
A coté Arthur semble toujours aussi ravie, cela lui redonne brièvement le sourire alors elle se monte sur la pointe des pieds espèrent en apercevoir un peu plus soudainement plus motivé. Mais non!

L'enfant retombe sur ses pieds, bras ballant et regarde de nouveau son camarade qui vient d'avoir une très bonne idée, elle le suit des yeux, le regarde faire, tape dans ses mains comme si elle avait applaudit, très bonne idée!

Et comme on l'invite à monter sur ce piédestal de fortune, elle grimpe heureuse et elle le montre en souriant continuellement.
Spontanément elle tend la main vers un plat puis se reprend.


Ouiii! Et dit on mange quoi?
Hum... ca! ca à l'air bon!


Elle n'ose toujours pas sa main reste suspendu au dessus du plat qu'elle venait de montrer.
pas vouloir abimer, pas vouloir se montrer malpolie, ni trop goinfre et puis il ne faudrait pas qu'ils tombent si elle osait se pencher plus loin.


C'est beauuu!
Tu veux ca toi aussi?


Hé oui au final elle avait mit sa main dedans et prit un petit morceau de... d'ailleurs de elle ne sait pas trop quoi et le tenait près de sa bouche en regardant de nouveau l'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisa de Lahaye Malemort

avatar

Nombre de messages : 705
Localisation : Limoges pour les bagages
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Mar 4 Mai - 20:14

Elle s’était assise, Le Krakov venait de lui répondre… Elle hochait de la tête en fonction de ses réponses. L’écoutant… perdant parfois le fil… Impatiente de pouvoir trouver Le moment qui lui permettra d’ouvrir sa main et découvrir enfin ce qui s’y trouve…
Regard parfois vers le Duc qui semble partie dans une rêverie profonde…
Et la douce angevine qui prend enfin la parole tout en lui jetant un petit regard…

Elisa comprit alors qu’il était temps pour elle d’ouvrir sa main… Se tournant légèrement, essayant de faire croire qu’elle regardait les deux jeunes enfants tout proches du buffet… La Malemort ouvrit sa main… trouvant alors logé dans sa paume, une page d’un livre déchiré…
Se retournant légèrement, lançant un regard à son Hiji…
Voilà pourquoi il était dans un tel état, il s’en voulait d’avoir sacrifié son livre pour…. Mais pourquoi d’ailleurs ?
De nouveau tournée, la jeune Lahaye tourna le papier… L’ouvrit et vit des taches d’encre… Elle se demanda d’abord ce qu’avait trafiqué le duc… Tacher la page, puis la déchirer, cela n’était vraiment pas dans ses habitudes…
Puis elle finit par comprendre le message qui était inscrit juste devant ses yeux : « pardonnes moi je viendrai promis... ».
Refermant le papier, le cachant dans son décolleté, la Malemort se leva, attrapant la main d’Hiji pour le tirer légèrement vers elle, puis elle posa un baiser sur sa joue puis le murmura au creux de l’oreille…


Merci mon Hiji

Finalement ce sacrilège venait d’achever la guerre… du moins pour la Malemort… Mais le Duc de Touraine, serait-il lui pardonner cette micro bouderie… et de l’avoir obligé à abîmer un de ses livres ?
La Malemort n’avait pas lâché sa main, elle se trouvait toujours près du Duc attendant sa réaction.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hijikata

avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Mer 5 Mai - 16:03

Elle n’était pas faites priée deux fois et s’était assise derechef... il la connaissait... sa curiosité n’avait d’égale que son fort caractère ce qui lui donnait un air tout à fait charmant par ailleurs... était-ce la surprise ou était-ce ce qu’elle attendait, un acte de la part du vénérable, mais il fut surpris qu’elle lui adresse la parole...

Aucun marmonnement n’arriva à traverser sa gorge en guise de réponse... seul un sourire s’afficha sur son visage... il était amusé de la situation... elle semblait attendre que personne ne la regarde pour lire ces quelques mots qu’il lui avait glissé dans la main... il restait maintenant à trouver une excuse... bien entendu la place il y en avait... mais au final pas un mot... l’amie d’Elisa emboîta le pas dans la discussion avec l’homme présent...

Croisant les regards... elle semblait avoir vu son petit manège... mais bon en bonne amie elle était en train de détourner l’attention du messire... celui-ci semblant plus apte a reluquer sans aucune once de gêne la petite Elisa et à partir dans de longues tirades qu’a penser à instaurer un climat sain entre lui-même et sa proie...

Pourquoi Elisa se cachait-elle ? Son cavalier lui aurait-il interdit de lire un mot provenant de son ancien percepteur ? Surtout qu’il n’y avait rien de scabreux ou d’indécents... pas envers la demoiselle... jamais... mais il restait une impression étrange sur la relation entre sa protégée et ce Sieur...

Un hochement de caboche a l’intention de la demoiselle de Lénéré en guise de remerciement... ouais ben il ne devait y avoir que les aveugles qui ne l’avaient point vu fouiller dans sa besace et arracher ce morceau de connaissance... heureusement que sa rectrice n’était point la... parce qu’en plus d’une soufflée elle pourrait pu, de par ce geste déplacé envers une mine de connaissance, lui interdire l’accès a sa deuxième maison... sa bibliothèque...

Et la petite demoiselle de Lénéré avait fort bien joué avec le sujet sur lequel elle abordait le Sieur... une question sur sa vie... un sourire... manquait plus qu’elle descende légèrement son décolleté et ça n’aurait plus été Elisa le centre de son intention...

Rapide coup d’œil vers la petite Malemort... non pas que le papotage ne l’intéressait pas... quoique en fait... mais il était bien plus préoccupé par la curiosité d’une jeune demoiselle... elle était aussi discrète que lui... c’est dire...

A peine lu... elle le glissa... dans son décolleté tout discrètement sans rien dévoiler de sa personne bien entendu... il en fut presque choqué... non pas qu’il ne savait pas que les femmes aimaient ranger certaines affaires à cet endroit... mais il venait d’avoir a cet instant la dernière confirmation d’un fait établit... Elisa était une femme... pas une petite fille qui ferait ce genre de chose...

Il fut tiré de ses pensées sur le temps qui passe bien trop vite par la chaleur de sa main sur la sienne... et un baiser sur sa joue... un clin d’œil envers cette demoiselle... il aurait pu l’ignorer mais la connaissant... ils n’auraient fait que tourner en rond... puis il n’allait pas passer son temps à se chamailler avec non plus... un marmonnement... ouais ben faut pas trop lui demander de s’exprimer non plus le Vieux.... une main qui se serre...

Ce n’était pas encore le moment de lui parler d’une chose qui lui tenait à cœur... il attendrait d’être seul avec elle... mais il n’allait pas non plus l’arracher au Sieur et encore moins à la demoiselle de Dénéré dont elle semblait être proche... sans lui lâcher la main il passa le bras autour d’elle... ouais ben toujours maladroit le Vénérable... surtout en public... et pourtant... l’avoir ainsi tout contre lui était un enchantement pour le Duc... se penche vers elle lui murmurer...


De rien... envie de passer du temps avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliènaure

avatar

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Mer 5 Mai - 17:44

Je vais bien, tout va bien...


Voila voila... Comment dire? Tout va bien dans le meilleur des mondes? Si on était quelques siècles plus tard, on pourrait presque entendre en arrière-plan quelque chose comme "ça".

Sauf que...

Rien ne se passait comme elle l'avait imaginé. Elle n'avait pas encore vu sa mère. Point de héraut en vue. Toute sa famille pas présente. Une cousine fuyante. Et le pompon, un Chlo sortant de sa réserve.

Briève fermeture des paupières...

On respire.
Un...
C'était un cauchemar, elle était encore dans son lit.
Deux...
Chlo lui avait promis de bien se tenir; son coup d'éclat sortait de son imagination tordue.
Trois...

Ouverture des prunelles émeraudes.

Sauf que... Son Lion, il était tout sauf calme. Ses yeux verts avaient pris cet éclat meurtrier qu'il lui renvoyait lors de ses coups de colères, comme quand, par erreur, elle l'avait appelé son Aigle, la veille. Et la Mini savait par expérience que cette fureur pouvait être dévastatrice. Et pour elle, parce qu'il ne manquerait pas de lui faire payer la présence de son futur suzerain. Et pour Lanfeust qui avait voulu faire la conversation sans chercher à mal. Enfin, elle espérait...

Rejoignant le Von Frayner, elle passa son bras sous celui dont la main serrait l'épée, l'obligeant à lâcher l'arme.


Comme vous le voyez, Chlo songe à faire une carrière artistique. Peut-être du théâtre.

Sourire mi angélique mi amusé à la tribu auvergnate.

Je lui avais dit de ne pas embêter mes invités, mais il n'a pas pu s'empêcher de faire montre de ses talents.


Regard autour d'elle.

Sa mère! S'excusant d'un sourire, elle entraîna Chlo à travers les invités en direction de la Malemort.


Encore un éclat et je te fais mettre dehors d'une façon telle que tu ne te souviendras même pas d'être venu...


Sourire plaquée aux lèvres pour se planter devant la matriarche accompagnée.

Maman! Tu es splendide!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sagaben

avatar

Nombre de messages : 7
Localisation : Die (Dauphiné)
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Mer 5 Mai - 19:15

Il reporta son attention sur la Comtesse, la fiancée, qu'il n'avait pas encore eu l'occasion de saluer venait d'intervenir apparemment fort judicieusement. A ses paroles il reporta son attention vers le buffet à quelques distances de là. C'était bien elle, en effet. Elle était justement en train de mettre la main dans un plat. Il lui avait pourtant répété que cela ne se faisait pas.

Il prit le temps, non sans un air un peu embêté, de répondre à la Comtesse, tout en jetant des coups d'oeil dans la direction de sa fille.


Oh, non, je ne sais pas. Tout ce que je sais, c'est qu'elle tend à attraper le caractère de mon aimée. Ce qui signifie que je pense qu'elle choisira sa voie, en demandant éventuellement conseil à son Tempéré de père. Les Montbazon ont le sang chaud. Il sourit en repensant en effet que les cousines de son épouse étaient également des forts caractères. Sans parler de la Vicomtesse Jades... Sa première rencontre avec la belle-famille est gravée. Chaque chose en son temps, donc.

Se tournant légèrement, il lança un Eleanore! mi-sévère, mi amusé par la tournure des événements. Se retournant sur la comtesse Je suppose en tout cas que certaines Dame-Blanche sont déjà prêtes à lui enseigner l'art des armes au besoin. Souriant toujours, il se retourna vers l'archevêque. Je crains Monseigneur, qu'on n'en fasse pas une servante d'Aristote. Finalement, pour préciser ces dires, il redirigea son attention vers le buffet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiançailles printannières
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un mariage noble Espagnol
» Livre I : les sacrements - 1.3 Le mariage
» Homélies
» [Manoir Klee] Les fiançailles d'Anthony et Judy [Terminé]
» fiançailles de Wantaka et Ventreachoux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ségur le Château :: Ségur les Jardins :: Le parc-
Sauter vers: