Omnes Vulnerant, Ultima Necat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fiançailles printannières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
pierre louis



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Jeu 22 Avr - 16:09

La malemort fille ne lui avait pas répondu et un homme était arrivé en vitesse, proposant à son tour son bras. Bras que la malemort préféra saisir plutôt que celui de Pierre. Hé bien décidément il n'était vraiment moins que rien et venait d'avoir la plus belle honte de sa vie.

Il avait été ravi à la compagnie d'Elisa pour annoncer le retard de la malemort mère, puis était venu proposer son bras, mais puisqu'il ne servait à rien, il décida de se rendre à nouveau auprès d'Elisa. Passant sur le côté du jardin il avait vu qu'un homme attendait dans la cour. Il s'y était donc rendu, l'avait accueillit et invité à le suivre dans le jardin. A nouveau il chercha Elisa. Elle était toujours en compagnie du duc de Touraine et pierre eu peur de déranger.

S'approchant tout de même il s'inclina et s'adressant au duc.

Votre grâce me permettez vous de venir vous tenir compagnie ainsi qu'à Mademoiselle Elisa?

Il sourit à la demoiselle, qui, il faut l'avouer était très jolie. Mais bon surement en bon parti et pierre n'était qu'un simple écuyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
namaycush



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 22/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Jeu 22 Avr - 16:32

Ainsi nous y voici…dans la jet-set du centre où le Gascon faisait figure exotique…

Quelques visages connus…pas trop à l’aise de ce genre d’agapes cérémoniales, il laisse vaquer le regard sur l’assemblée…ressent un léger trouble chez sa demi-noux, puis suivit son regard…et fit une grimace de dégoût à la vue de Théo…

Qu’il s’approche pas trop celui-là, sinon un poing capitanesque risquerait de lui arriver en pleine face révélant son art de décliner la diplomatie et la discrétion qui le caractérise.

Ce serait dommage, ça jetterait un froid…

Entre eux, la messe était dite…Théo avait tiré le vin et Namay le lui ferait boire jusqu’à la lie …

Mauvaises pensées interrompues par l’arrivée de la vedette du jour…quittant le bras d’un Chlodwig qu’il n’avait plus vu depuis la Provence….Il sourit et s’éloigne légèrement tandis que les deux femmes s’étreignent…

Diantre, qu’il fait sec…Toutes les caves ont une entrée discrète…c’est ce qui les caractèrise…Une dame de Haute-Noblesse, comme la Malemort, ne peut qu’avoir un cellier divin…Sourire à la carnasse et œil à la renarde, il s’éloigne discrètement à la quête de son Graal…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebbe



Nombre de messages : 40
Localisation : Gien la Rebelle
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Jeu 22 Avr - 16:41

Des rafraichissements, voila une bonne idée... sebbe guetta donc l'arrivée de ces récipients, bien entendu la gienlain serait absente des propositions, mais il en était ainsi.

Hop, voila du liquide qui s'approchait... un verre de pris... à la recherche d'une chaise. Faire le planton... cela n'était plus pour lui.

Le voila donc assis, dans l'attente de la suite observant les arrivées diverses, et les mouvements des uns et des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunedor



Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Jeu 22 Avr - 16:56

Oui, elle a tardé avant de venir se mêler aux invités, foule anonyme et bruyante. Elle a préféré humer quelques instants la douceur du parc, se rebiscoulant des souvenirs heureux attachés à ces terres et de l'avenir souriant dont elles seront sans aucun doute les témoins.
Un fin sourire attaché à ses lèvres et à une démarche plein d'allant, elle s'approche de la foule sans oublier la circonspection nécessaire à la sûreté de ses pas.
Bientôt elle va retrouver sa famille, éloignée qu'elle est désormais du vain tapage du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisa de Lahaye Malemort



Nombre de messages : 705
Localisation : Limoges pour les bagages
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Jeu 22 Avr - 17:12

A peine avait-elle fini de poser la question… que l’écuyer salua son ami et repartie aussi vite qu’il était venu… Bon ben… soit ! Nous irons seul…. Evidemment, le vieux duc ne perdit pas le nord… Il commençait déjà à la taquiner… à n’en point douter, il devait s’attendre à une réaction boudeuse, sourcils froncés et une remarque inutile… Mais Elisa décida de le contourner… Ben quoi… ça peut-être marrant de voir la réaction d’un vieux Duc qui a perdu ses habitudes non ?

Même pas le temps de répliquer qu’il l’entraînait déjà vers le banc le plus proche. Lâchant sa main, Elisa s’assit alors en le regardant et lui souriant.


Je vous remercie, Votre grâce. M’enfin j’aurais tout de même préféré que vous me portiez pour m’amener jusque là... Mes pauvres pieds sont fatigués ces derniers jours.

Le temps d’être à nouveau seul… Elisa revint sur la question qu’il lui avait posée. Ben quoi ? Il s’intéresse alors elle répond !

Actuellement je ne fais pas grand-chose… Depuis la dernière fois où j’ai essayé de venir te voir… J’ai fais plusieurs aller-retour entre le Limousin et l’Anjou, puis je suis aller jusqu’en Bourgogne… Et après je suis restée quelques temps en Bourbonnais avec Aliénaure… Et maintenant, le Limousin… Le temps de trouver une nouvelle destination. Mais pour l’instant je n’en ai aucune idée. Alors j’attends à Ségur.
Je ne te retourne pas la question… tu dois être enfermé dans ton bureau de Duc… Je me demande comment tu y arrives d’ailleurs…


Elisa le regardait le duc, il avait changé finalement depuis le temps… Il était passé des chemins aux bureaux… étrange tout de même,…, mais s’il était heureux ainsi alors…

Ses pensées furent troublées par l’arrivée de Pierre Louis, il s’adressa directement à Hiji. La damoiselle les laissa faire. Les regardant, elle souriait oubliant quelque peu ce qui se passait aux alentours.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ereon



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Jeu 22 Avr - 18:17

Ereon arriva au jardin, il regarda la foule quand soudain, il vit une personne qu'il connaissait.

Il passa devant les différentes personnes tout en les saluant poliment et arriva devant un ami.


Bonjour Kimi32

Comment allez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zya



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Jeu 22 Avr - 19:01

Toute à ses reflexions, observant les arrivées des uns, les attitudes des autres, les "qui qui fait ami ami avec qui" et tout, elle ne perçut pas le bruit de pas en son dos. Non qu'on puisse la surprendre aisément... mais là, en fait, si. Son esprit vagabondait et échaffaudait moult plans pour se sortir de la réunion bien plus que de famille, de ces lieux.
Et son esprit dut s'arrêter de créer des échappatoires quand une voix chaude se fit entendre, tout près d'elle.


Veuillez nous pardonner pour tout à l'heure, nous étions... en train de prier. C'est un magnifique jardin n'est-ce pas, et il semble que certains invités soient déjà arrivés.. vous les connaissez ?

L'air pincé et les yeux qui fuyaient ne la détrompèrent pas. Et elle découvrit qu'un religieux, ca pouvait fort bien mentir aussi pour des pécadilles. Elle en rit sourdement, amusée et se tourna vers lui tout à fait, jetant un oeil sur sa progéniture histoire de s'assurer qu'il n'aurait pas la bonne idée de manger n'importe quoi et d'être malade ensuite.
Elle en profita pour prendre deux verres de ... poire, et non de prune, sur le plateau et tendit un verre à Thibaud.


Vous êtes tout excusés, Monseigneur. Il est des conforts bien tentant auxquels on ne peut résister, c'est bien connu... Vous sembliez fort... occupés, en mon passage *l'oeil perdit un peu de sa lueur amusée, alors qu'elle tournait la tête vers les arrivés* Là bas, vous avez le Duc de Touraine, que j'ai croisé il y a peu, il y a un mois de cela, en me rendant au Maine... Une rencontre furtive, éclair même... Mais c'est une personne que mon garde du corps a connu, fut un temps, et que je ne puis donc oublier, vu ce qu'elle m'en a dit... *un sourire en pensant à Baile qui râlerait de l'entendre parler de ses connaissances* Ici, quelques Malemort, que j'ai entre aperçu ailleurs, mais souvent plus jeunes... Autant dire que je ne les connais point... La flamboyante et maternelle rousse... une ancienne dirigeante de notre beau Limousin, Alcyone, Vicomtesse d'Aubusson... Ici, deux Limousins que j'apprécie, Bess et Shiska... Là bas...

Et de continuer ainsi encore quelques temps, passant en revue certaines têtes couronnées, d'autres moins... et ignorant le côté du fiancé, n'en connaissant... aucun?... hormis le Suzerain du fiancé, rencontré plusieurs fois, mais sans plus.
Faut dire qu'elle n'est que peu communicante, la Cyrielle, quand elle s'y met. Mais là, avec l'Archevêque, c'était... simple. Un détour vers lui, une main qui se pose sur l'avant bras, alors qu'elle rit doucement, inconsciente encore du trouble autour d'eux.


Je vais vous étourdir, avec tous ses noms, mon cher... Je n'aurais peut être pas du en dire autant d'un coup, non? Et voici Aliénau....re... pas seule...

Elle maîtrise tant bien que mal sa... surprise. Chlodwig à son bras... Ou plutôt l'inverse... Etrange. Surprenant. Pas son style.

Visiblement, la Dame a décidé de ne point mettre dehors le Von Frayner... Au moins, vous saurez mettre un visage sur son nom...

Un murmure pour le seul Archevêque. Elle se mordille légèrement une lèvre, observant la fuite du regard du Blond vers la direction opposée à la sienne... Etonnée? Non... malheureusement. Déçue? Peut être. Elle aurait certainement voulu plus de courage, à présent qu'elle le savait là et s'était préparée elle aussi, à l'affrontement. Elle eut, devant tout ceci, un haussement léger des épaules qui lui fit alors se rendre compte qu'elle avait laissé sa main sur l'avant bras de l'Homme d'Aristote.
Légère rougeur, alors qu'elle l'enlève précipitamment... Décidément... elle réagissait trop, pour d'aussi petites choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure d'Orsenac



Nombre de messages : 5
Localisation : Polignac Bourbonnais Auvergne
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Jeu 22 Avr - 20:52

Des chemins, des allées, des fleurs et des fontaines ... Des détours et voila donc une partie du BA dans les jardins des Malemort... Laure contempla le spectacle... De nombreuses têtes présentes, coiffées de couronnes ou de plumes... Elle avait l'habitude de ces journées mondaines la bourgeoise de Polignac mais là c'était différent loin des passes droits dus à sa fonction... Elle avait reçu une invitation elle aussi... Tenant le bras de son cavalier... Pour se rassurer sans doute... Il semblait si calme, si serein... Le suzerain donnait fier allure du B-A et de Souvigny... La d'Orsenac écouta le duc donner les conseils et recommandations aux enfants... Prenant la main de sa fille enfin par celle qui est libre... Elle lui fait un petit clin d'œil et c'est parti...

Les voici a présent en direction de Kimi... Le fiancé est souriant... Lâchant le bras de son confrère, Laure avança et lui tendit les mains...

Je suis contente pour toi mon ami... Ah et puis il y a peu de monde alors au diable les convenances en ce jour...

Elle lui déposa une bise sur la joue et lui adressa le plus beau sourire...Avant de partir un peu en arrière vers Céliane qui trainait et semblait ailleurs... Posant la main délicatement sur son bras pour la sortir de ses songes, la blonde lui sourit avant de prendre la parole...

Comment allez vous Céliane ? Nous ne vous avons pas entendu du voyage... Souffrez d'un quelconque mal ?

Elle la scruta... La voir ainsi lui faisait peine... Même si elle ne l'avait croisée que quelques rares fois, elle l'appréciait... Peut être lui rappelait-elle Cléa...Peut être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_de_troy



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Jeu 22 Avr - 21:00

La troupe auvergnate s’amassait alors dans les jardins qu’avait indiqué Aliénaure.
Cette dernière avait disparu, très certainement pour se changer, mais les gamins qui ne s’étaient plus quittés depuis qu’ils avaient pris la route pour rejoindre Ségur se bousculaient, principalement la faute à Arthur qui préférait admirer l’architecture et avait donc le dos tourné.

Mais rapidement, tous se stoppèrent.
Lanfeust fit un discours qu’on ne pouvait imaginer plus court. Se tenir bien et faire honneur aux parents. Voilà qui était imprimé, sommairement, dans la caboche du blondinet. Il faut dire aussi que même si son regard s’était posé sur son père il n’en flânait pas moins dans ses pensées. Mais il ne fallait pas qu’il oublie une chose, malgré la présence d’autres enfants, cette sortie était tout à fait officielle et il devait effectivement se montrer digne d’être une de ces progénitures ducales.



Hey mais … Hey !
Finalement il avait déjà oublié ce qui avait été dit. A peine le rouquin s’était-il intéressé au futur fiancé que le mioche, lui, s’en était allé pour suivre un bourdon, qui venait de lui frôler l’oreille, en louchant.
Autant dire que l’enfant n’avait pas remarqué qu’il s’était perdu dans la foule des invités qui n’en finissait pas de grandir, mais au moins, il n’avait plus la petite Constance à ses poulaines voilà qui était une excellente chose !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibaud



Nombre de messages : 10
Localisation : Dunkerque [Flandres]
Date d'inscription : 18/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Jeu 22 Avr - 23:46

La foule réunie dans ce coin tranquille grandissait à vue d'œil. Thibaud vit de nombreuses testes couronnées, et tenta de discerner la silhouette de l'un de ses collègues religieux, mais en vain. De toute manière, l'Archevêque était bien accompagné, et n'avait point envie de quitter sa cavalière.

Un jeune serviteur ouvrit le ballet des rafraichissements, et autant vous avouer que l'homme aurait souhaité faire preuve de manière face à Cyrielle en allant lui chercher un breuvage, sauf qu'elle fut bien plus rapide et qu'un verre de poire se trouvait déjà dans sa main. Thibaud la remercia, puis but une gorgée de ce délicieux nectar, qu'il goûtait pour la première fois. Comprenez, habitué par les vins bourguignons, les autres alcools lui traversaient l'esprit. Mais le changement s'avère parfois bénéfique.


La Comtesse lui fit le tour des convives, permettant ainsi au prélat d'en connaître un peu plus sur ceux qui l'entouraient. Cyrielle semblait habituée de ce genre de festivités, donc devait avoir de nombreuses connaissances sur les nobles du Royaume. Pour sa part, il se contentait surtout des hauts membres du clergé et des grandes familles flamandes, comme les Saint Ange ou les Harlegnan, mais pour le reste, il était comme le peuple, inculte. Son regard balaya ce petit regroupement, s'attardant parfois sur untel ou sur le voisin. Entre les brunes et les blondes, une rousse sortait du lot. Dieu seul sait qu'il a une saincte horreur de ces créatures depuis l'affaire Sheilla, et ce fut actuellement son verre qui trinquait de sa colère passagère. Bref, détournons le regard. En tout cas, il rigolait bien avec Cyrielle, écoutant avec délice ses explications, et la laissant mesme poser sa main sur son avant bras.

Jusqu'au moment où cette bonne humeur s'estompa dés qu'elle aperçut l'homme qui accompagnait la fiancée, qui soit dit en passant était ravissante. C'était donc lui, le fameux Von Frayner.


Visiblement, la Dame a décidé de ne point mettre dehors le Von Frayner... Au moins, vous saurez mettre un visage sur son nom...

Une chose est certaine très chère, il doit s'en mordre les doigts d'avoir laissé un ange s'envoler *Léger sourire en direction de la Comtesse*

Elle retira sa main de son avant bras, la gène semblant se lire sur les joues de la jeune femme. Thibaud donna son verre à un domestique, puis tendit son bras à de Meymac tout en lui annonçant :


Nous ne laisserons pas cet être vous gâcher cette journée et estomper ce si beau sourire. Acceptez vous de faire quelques pas en nostre compagnie ? Si vous ne nous jugez pas aussi piètre cavalier bien sûr.
*Petit rire*

Ne pas non plus aller faire un tour des jardins, mesme si l'idée avait effleuré l'esprit de Thibaud. Juste se mélanger à la foule, passer devant quelques bosquets, discuter, et surtout, permettre à Cyrielle d'oublier ce Chlodwig durant un temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blink



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Ven 23 Avr - 7:35

Il arriva enfin dans les jardins..il avait attendus quelques temps a l'entrée mais parfois il fallait faire preuve de patience pour ce genre de chose et il le savait bien..
Dans le jardin proprement dit ce trouvaient déjà pas mal de personnes dont beaucoup ma foi ne disait rien a Blink et pour d'autres de lointains souvenirs quand il vivait en B.A sa terre natal...

Il avanca en restant le plus discret possible pour ne pas trop ce faire remarquer.. il devait tout de meme faire preuve de politesse et d'éducation et salua en fesant une réverence la futur fiancée.. ne connaissant point son futur fiancé il ne pu lui rendre la pareil mais il pensa bien que plus tard il serait qui était donc ce messire et irait le féliciter lui aussi...

Il trouvait ce jardin vraiment bien réalisé et fut quelques peu emerveillé par sa splendeur.. il fallait dire que le printemps donnait toute sa force a celui ci en fesant sortir les bourgeons des fleurs...
Il scruta quelques instant les lieux et sourit quand il vit que bon nombres d'invités préferait etre plus en retrait .. peut etre pour e pas etre trop sous les lueurs du soleil ..

Il vit enfin demoiselle Elisa.. pour qui il avait été convié ici.. il devait etre son cavalier pour les fianciailles de sa soeur... elle était assise sur un banc a coté d'elle un messire qui était bien habiller .. il ce disa qu'elle avait l'air assez heureuse a ces coter puisque elle affichait un sourrire qui en disait long ... il ne voulu dnoc pas aller les déranger ainsi et prefera donc profiter un instant de la fraicheur que pouvait lui apporter le saule pleureur.. il ce metta sous ces branches pour etre plus a l'ombre et ainsi etre apaiser de la chaleur qui commencait déjà a poindre son nez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argawaen



Nombre de messages : 315
Date d'inscription : 07/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Ven 23 Avr - 11:30

Argawaen s'était appuyé contre un arbre, enfin ça y ressemblait du moins...Il regardait les invités arriver petit à petit, il y avait en majeure partie du gratin, il se sentait mal à l'aise devant tout ces titrés, mais il était rassuré en voyant des personnes "normale", il se sentirait moins seul, restait juste à faire des connaissances maintenant...Mais devant des retrouvailles et des groupes de personnes le choix était limité, il n'aimait pas s'incruster dans les conversations et par-dessus tout il n'aimait pas aller parler aux gens, il laissait les personnes venir à lui...
Cette attitude "sauvage" était négative pour lui, mais c'était dans son tempérament, on allait pas changer un ours mal léché...
Regardant un peu tout le monde il croisait ensuite les bras et fixait le sol, que faisait-il là?...

Le jeune Malemort n'avait pas le choix de toute façon, si il était là c'était pour être présenté aux invités par sa tante, il se devait d'être présent, même si il avait une envie de quitter les lieux pressément...Réfléchissant un peu il cherchait le moyen de s'éclipser rapidement afin de partir pour la Provence...Redressant le visage tout en soupirant il venait de trouver !
Argawaen allait attendre que la plupart des invités soient ivres et se retiré discrètement, il fallait juste qu'il ne se fasse pas repérer, sinon il serait obligé de trouver une excuse idiote qui forcément ne marcherait pas et devrait rester ici jusqu'à la fin...

Mais enfin qu'est ce que tu fais Arga? Tu comptes partir alors que ta tante t'a invités aux fiançailles de ta cousine? Ronchonnant légèrement il se répétait cette phrase sans cesse dans la tête et finissait par se résigner, il ne pouvait pas faire ça à Nebisa alors qu'elle avait prit le temps de le recevoir en son manoir de Chabrières...Il se devait de rester jusqu'à la fin...L'homme de son regard froid se décidé enfin à bouger un peu, il n'allait pas rester cloué à cet arbre durant ces fiançailles, posant sa main sur le pommeau de son épée il se mêlait aux invités écoutant vaguement ce qu'il se disait lorsqu'il passait devant un groupe de personnes et rejoignait l'endroit principal des dictes fiançailles...

Une fois sur place il regardait la disposition des tables, la présentation et autres puis regardait autour de lui, pas un visage familier, rien, il ne devait pas s'attendre à voir des connaissances mais plutôt un peu de tout..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kimi32



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Ven 23 Avr - 13:00

Kimi était en un coin à observer les fait de chacun,
c'est marrent, il y a personne qui fait attention à moi,
ils sont tout autour de la futur fiancé, elle en a de la patience.
si je fais demi-tour, personne ne féra rien ou dira rien, je n'existe pas.
haaa, je crois apercevoir mon suzerain,
il y a du monde avec lui, Mmmm.
Kimi prie la direction de Lanf, pour lui présenter ses remerciements,
en se dirigeant en direction de Lanf, il avait été interpeler par Ereon,


Bien le bonjour Ereon, merci d'être venu de Champagne,
vous avez fait bonne route ?


Et voici Laure qui arrive sur Kimi,

Bonjour Laure, ça me fait super plaisir de te voir ici, je voie que tu as mise une superbe Robe, tu es toujours aussi belle quand tu es de sortir ?

Kimi leva légèrement la tête pour regarder derrière l'épaule de Laure pour voir qui était là avec eu,

Ettttt, c'est Céliane ! sunny

J'étais heureux de la voir parmi nous.
Je regardais avec un grand respect et une grande joie, mon père spirituel.


Bonjour votre grâce, comment va notre Duc de Souvigny,
Vous n'avez pas oublié votre sceau et votre belle plume. Rolling Eyes
Nous avons ici un beau jardin, très reposent, nés-pas !
Je n'ai pas encore vu ma belle Aliénaure,
Je suis bien habillé, je n'ai rien oublié ?


Céliane, je peux vous faire la bise, je suis tellement heureux aujourd'hui!
dit moi, toi qui a l'œil, tu me trouves présentable ?
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alcyone



Nombre de messages : 15
Localisation : Avec Lui, tou-les-jours...
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Ven 23 Avr - 13:16

Fières émeraudes à nouveau fixées sur sa (future) filleule...
Sourcil un brin intrigué qui se hausse à la vue du jeune... freluquet qui vint lui offrir son bras. Freluquet? Non, le terme n'était pas approprié, il avait tout de même de la prestance malgré sa jeunesse. Et une démarche hautaine et noble qui lui rappelait quelque chose. Elle le salua d'un geste de la tête assorti d'un sourire.
Sourire en coin qui vient illuminer les lèvres carmines lorsque la reine du jour l'entraîne sans coup férir dans sa direction... et qui se fait encore plus franc à l'étreinte et à cette mèche indisciplinée si délicatement rappelée à l'ordre. Combien de fois Namay, résolument anti-chignons et autres coiffures arrangées, n'avait-il pas fait le geste inverse... Contraste, nuances... plus qu'intéressantes...


- Je suis heureuse de vous voir ici. Je n'aurais pas imaginé ce moment sans vous.
- Et je n'aurais pas pu imaginer le passer ailleurs qu'ici, Aliénaure! Vous êtes... resplendissante...


En disant cela, sa paume vint se poser sur la joue d'Aliénaure, pouce caressant la pomette en un geste en apparence maternel. Derrière cette remarque a priori un peu banale, il y avait surtout une volonté de la rassurer si besoin était et de s'enquérir de son état d'esprit. Mais visiblement, jusqu'ici elle semblait plutôt à l'aise.

Ce qui n'était finalement probablement pas le cas de son amour. Elle l'avait senti plus tendu, tout à coup. Pas de doute, contrairement à ce qu'elle croyait et ce qu'elle espérait, c'était pas encore cette fois qu'elle allait les revoir, lui et Théo, boire un coup en se tapant dans le dos... Ca, plus le fait qu'il n'était pas spécialement fan de tout ce qui était rassemblement mondain, voilà qui expliquait peut-être pourquoi il s'éloigna avec pour seule explication un sourire. Auquel elle répondit naturellement, avant de s'adresser à nouveau à sa filleule en riant.


- Moi qui étais impatiente de vous présenter enfin mon époux, après vous avoir rabâché les oreilles à son sujet, le voilà qui file déjà! Peut-être impressionné par une jolie brune, hmmm?

Elle avait prononcé cette dernière phrase sur un ton complice et suffisament fort pour qu'il l'entende malgré tout. Des fois qu'il aurait envie de revenir vers elles pour démentir avec l'un de ces sourires dont il a le secret...

- Allons, je m'en voudrais de vous accaparer au détriment de vos invités et de votre promis! Rejoignons-les! Où se cache-t-il, l'heureux homme?

Elle balaya du regard le parterre des convives, souriant à ceux qu'elle connaissait... Parmi ceux-là, la Comtesse Cyrielle, Lanfeust, la jeune Lunedor ou Hijikata... éparpillés au seins de petits groupes souvent en pleine discution ou tâchant de se faire plus discrets. L'heure n'était certes pas aux considérations extérieures à celles qui les amenaient tous ici mais si elle privilégiait sans difficulté la bonne humeur et les sourires en l'honneur d'Aliénaure, elle n'était pas dupe pour autant. Noblesse, ton univers impitoyable, avec tes inimitiés notoires ou non, tes passions, tes sympathies... L'espace d'un très bref instant, elle se demanda ce qu'elle aurait pu apprendre si elle avait eu le don de lire dans les pensées de chacun. Pure curiosité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fille-du-vent.skynetblogs.be
Vicomte d'ysengrin



Nombre de messages : 6
Localisation : Sur les 7 mers
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Ven 23 Avr - 14:00

- Rassurez vous braves gens! Je suis là!

Le Leu avait fait le poireau quelques secondes. Le temps de prendre la mesure de ce pince fesse auquel il était convié. Puis il avait franchit à grandes enjambées l'entrée déserte. De serviteurs point! La valetaille devait bruisser autour d'un duc ou d'un cardinal. Lui en comparaison ferait sans doute plisser des jolis nez poudrés et grimacer de jeunes sourcils bien lissés. Tout juste portait il ses couleurs. Et sa Tolède. Incongrue en ces lieux mais aussi indispensable que l'air qu'il respirait.

Rapide regard circulaire de chasseur. Tant qu'à faire, si une gentille petite dinde titrée venait à se présenter le croupion en l'air, il en croquerait bien l'augure. Non point. Seulement des inconnus faisant ce que l'on attend d'eux.


- CARMIN!

Le surnom est jappé plus que crié. Signe de joie sincère de voir visage aimé sans fard.
Un battement de queue intempestif renverse quelques hanaps posés sur un guéridon. Qu'importe, il fend les importuns vers la rousse Aubusson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theognis



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Ven 23 Avr - 15:37

L'agate sombre se métallise d'un bleu acier, à la vue du Capitaine le Baron fige ses poings derrière son dos et ne bouge plus. Dans l'attente que Namay s'en aille, ce qu'il fait aussitôt, permettant à Théo de s'approcher d'Aliénaure et d'Alcyone. Privilège à la maîtresse des lieux de recevoir le premier compliment, complicité dans le coin d'un sourire entendu. Puis il se tourne vers la flambante, et la trouve superbe, habillée par la vie de courbes élégantes.
Très vite cependant, le ton devient sérieux, des mots sont chuchotés. Elle lui confie toute sa tristesse de les voir, autrefois si amis, maintenant séparés. Théo acquiesce avec gravité, comprenant qu'elle est celle qui souffre le plus de cette situation. Mais le coeur du Baron brûle encore de colère, il lui est impossible de pardonner à cet instant. Une nouvelle rencontre se terminerait inévitablement par une mise aux poings. Laquelle ne pourrait connaître qu'un seul vainqueur:


Je préfèrerai me laisser tuer que de porter la main sur ton époux....

Leur discussion est interrompue par Ysengrin. Théo pense le connaître, mais préfère ne pas le reconnaître. Il laisse la flambante à ses amis, pendant qu'il se prépare à s'ennuyer, plongé dans de mornes pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebbe



Nombre de messages : 40
Localisation : Gien la Rebelle
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Ven 23 Avr - 17:08

Un krakov... manquait plus que cela;.. mais il n'était qu'un invité ici, comme l'autre d'ailleurs... Le moment n'était donc pas le mieux choisi pour penser à cela.

les groupes se faisaient plus denses... les dernières arrivées devaient être la supposait il... en dégustant son verre. A un moment il faudra bien se lever et aller voir quelques personnes... Mais pas maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benoit560



Nombre de messages : 3
Localisation : Moulins
Date d'inscription : 21/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Ven 23 Avr - 17:33

Benoit se promenait tranquillement dans le jardin, le jeune Prevot etait perdu, ils ne connaissait personne, il marchait en souriant, saluant les personnes en faisant un petit geste de la tete

puis il apercu au loin ses amis, le Duc de souvigny Lanfeust avec son fils, puis Celiane, Laure, et kimi etait la aussi

il s approcha d eux soulagé

Bonjour mes amis, comment allez vous en cette belle journee?

mon cher Kimi, permets moi deja de te feleciter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
namaycush



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 22/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Ven 23 Avr - 18:46

Quête déjà interrompue…par voix impérieuse et ironique, issue de lèvres à la pulpe parfois dévorante…parfois… bien souvent…la plupart du temps en fait !

Genoux flanche toujours à trois mots de cette voix…côté gauche, côté cœur…

Amateur de couleurs, il décline parfois le roux avec du brun…berceau de l’Auburn…empatte de l’artiste improbable à l’exacerbe du et des sens…

Sourire un vrai, comme sait le faire Alcyone, à l’ami Vicomthydre limousin…et à son cri, presque cousin par sa volonté, pas encore par celle de sa famille…vite transformé en grimace à vision de moins que rien, profitant à son habitude d’un détour de dos pour se faire valoir…

Aucun mot de la Sienne, il en est persuadé, mais déjà ce mielleux sur ses lèvres fielleuses, ce miel de traître faisant bonne façon…et profond dégoût par rat imposé qui retourne l’entraille, alors que ce double, oui double c’est le mot, ose se présenter malgré ses traîtrises, fier et arrogant encore, imposant sa vitrine étincelante pourtant en réalité si fade…

L’ardoise, que Namay avait toujours mise dehors quand il pleut, il vient de la ressortir à l’encontre de Théognis et la laisse au sec à présent, se contentant d’y graver coche après coche jusqu’à l’addition finale…

Bâtard de porc et de chienne était compliment dans l’instant par rapport à ce qu’il pensait du Bourguignon…

Et l’Emeraude se fit Ambre…

Non, il aurait été dommage, il l’avait pensé, de gâcher les fiançailles par une esclandre d’une personne qu’il appréciait sans connaître…quoi que il ne faudrait pas qu’il en apprenne beaucoup sur ses relations avec un certain Double…

Alors il ne cherchera pas à goûter les nectars de Nebisa….il ira tout simplement dans le camps « Memento Mori », où il boira avec des « Vrais », Ceux qui crèvent de faim avec lui sur un nœud, mais lèvent la lame avec leur Capitaine…et jouent à dégoulotter les flacons à coups d’arquebuse …et l’Agonac coulera…abondamment…contrairement à d’autres, non à un Bourguignon qui se dit noble, qui laisse massacrer ses compagnons et quitte le terrain, ayant empoché argent fielleux de la marquise…

Résolument, vareuse ouverte de doigts non pas rageurs, mais déterminés, ceinturon débouclé et harnaché sur l’épaule, il se barre, c’est le mot …se barre…, sans avoir pipé un mot à personne, d’un endroit où il n’aurait jamais dû mettre le bout d’une botte !

Sa femme le trouvera…ou pas….allez savoir… !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hijikata



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Sam 24 Avr - 9:11

Meme pas drole... elle n'avait meme pas fait une remarque... rien hormis cette phrase lancée en l'air juste apres s'etre assise... elle voulait jouer... alors jouons... et tout en s'inclinant devant elle...

Comme vous le souhaitez Demoiselle Elisa de Lahaye Malemort. Je saurai alleger le fardeau de vos pieds mais vous risqueriez de terminer votre chemin dans un point d'eau...

Un leger sourire taquin vers elle...

Vous connaissez bien ma maladroitesse.

Il finit par s'assoir à coté d'elle... oui étrange... une jeune demoiselle qui reussissait à dompter le Vieux Con... alors que nombre de femmes plus agées avaient tenté sans aucun succés... mais ça ne date pas d'hier... il n'avait jamais reussi à lui refuser quoique ce soit... il était meme allé jusqu'a prendre ses distances avec une demoiselle qui s'approchait un peu trop pres de lui... mais ça commence a dater tout cela...

Il ne put que sourire lorsqu'elle lui expliquait ses multiples voyages... elle avait toujours le feu au... peut etre un peu hyperactive la demoiselle et a priori ce n'est pas l'age qui l'avait changé... ça promet pour la suite...


Ben je fais ce que je peux mais tu sais mon coté "j'aime personne" est heureux. Ainsi que je sois enfermé dans mon bureau ou dans ma bibliotheque il n'y a guere de difference. Il n'y a que toi qui est arrivé à m'en faire bouger si longtemps.

Petit silence... oui y avait ça a faire... pas eu le temps... puis ça... sans oublier ça... secoue la caboche... pas le moment de faire ça non...

Il fut couper par l'ecuyer qui revenait et qui s'adressait à lui...


Vous pouvez bien entendu.

Sa presence ne posait pas soucis... puis il se voyait mal s'accaparer la soeur de celle qui fetait un evenement...

Il l'invita à s'assoir avant de reporter son regard sur Elisa qui semblait etre dans son element...


Je verrai pour passer te voir apres mon mandat.

Avant de se reprendre de suite... ne pas promettre... il était capable d'accepter encore une charge qui l'obligerait à ne pas bouger de la Touraine qu'elle deteste tant...

Enfin si je peux hein...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celiane



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Sam 24 Avr - 10:05

La jeune femme avait prit le temps de se changer avant de rejoindre la troupe dans le jardin en ce tenant à bonne distance derrière le Duc de Souvigny, Lanfeust de Troy.



C'est perdu dans ces pensées qu'elle entendit un "etttt Celiane!!!". Elle n'eut pas le temps de chercher du regard que déjà Kimi était devant elle à lui faire la bise. Lui aussi prenait un petit accent pour dire son prénom, ce qui la fit sourire. Puis vient l'avalanche de question sur son costume, s'il était présentable...

- Bonjour Kimi

Elle le regarda un instant avec malice.

- Tourne toi pour voir ?


ça pour sur qu'il était présentable, bien trop même. Une envie la prie, en serait-elle capable ?

- hummm tu as une mèche de cheveux rebelle là !!! Penche la tête un peu que je la remette.

La jeune Montluçonnaise se retint de pas lui ébouriffer tous les cheveux et plaça la mèche rebelle comme elle pouvait. Quoi que tout ébouriffer il aurai été mille fois mieux. Elle se prit à rougir à ce contact et enleva rapidement sa main.

- allez file, il y a d'autres invités qui t'attendent.


Elle vit au loin Benoit, mais n'osa pas bouger. Puis surtout que là Celiane se devait d'être sage devant son tuteur, ce qui en présence de Benoit était toujours un peu difficile. Mais elle n'attendait qu'une chose, qu'il vienne la distraire un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alcyone



Nombre de messages : 15
Localisation : Avec Lui, tou-les-jours...
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Sam 24 Avr - 10:06

Qu'est-ce qu'on disait déjà? Ha oui... Noblesse, ton univers impitoyable...

Théognis s'est approché, pour une petite conversation en apparté. Certes rapide et discrète, car la prime raison de leur présence ici, c'est avant tout Aliénaure et Kimi. "C'est pour toi que c'est le moins facile", dit-il. Mais non, pas à me plaindre, répond-elle. Parce que tant que ca se limite à des tensions entre celui qu'elle aime et un ami, elle peut gérer. Parce qu'elle ne sait pas encore que son Unique a définitivement tourné les talons...
Et puis merde! Querelles n'ont rien à faire au milieu de réjouissances. Tout va se tasser lorsque quelques verres d'un excellent vin auront rincé les gosiers. N'est-ce pas?

C'est alors que se détache de la foule l'Ysengrin par excellence... Carpe jugulum, comme toujours!


- CARMIN!

Un nouveau sourire franc et sincère se dessine. Elle aime le personnage, elle aime l'animal, elle aime son franc-parler et tout ce qui va avec. Pas de demi-mesure!

- Attila!

Elle attrape des verres sur le plateau du premier grouillot qui passe par là et les distribue, en colle un dans la main de sa filleule, l'autre dans la patte du Vicomte. Elle s'apprête à engager la conversation, s'enquérir sur ses dernières aventures... Mais c'est là qu'elle porte son regard au loin, cherchant son époux, bien surprise qu'il ne les ai pas rejoint. Elle sait qu'il apprécie l'Ysengrin autant qu'elle.

Et c'est en le voyant se barrer... pas d'autre mot... qu'elle se rend compte que Théo a peut-être bien raison quand il dit que c'est elle qui souffre le plus de la situation. Parce que là, en un éclair, elle s'effondre intérieurement... Elle ne l'avait pas vue venir, celle-là. Si en politique et en matière de guerre, elle avait appris à anticiper, quand ça touche au coeur, c'est tout de suite moins évident. A qui en veut-il le plus, le Capitaine? Et déjà l'angoisse d'un choix qu'elle se refusait à faire jusqu'ici se profile...
Alors elle s'effondre, ça oui, parce que c'est précisément ce qu'elle voulait éviter. Mais plutôt crever que d'en montrer l'esquisse d'un signe. Pas ici, pas en cette occasion, pas au risque de faire affront à Aliénaure. Alors si elle a légèrement pâli malgré elle, si son regard a tremblé, elle compense en conservant l'attitude droite, fière et souriante qu'elle arborait sincèrement jusqu'ici. Rien ne doit se voir.

Divine comédie, car elle est femme et qu'en tant que telle, l'on doit jouer des apparences, revêtir le masque approprié à l'instant opportun. Car elle est femme, et que chacun sait en ce bas monde que la Force est féminine.
Divine comédie, c'est le mot. Descente aux enfers... Y aura-t-il un purgatoire? Assurément. Elle a déjà fait ce chemin, exactement le même, au caillou près, avec le père de sa fille. Peu s'en souviennent et la plupart s'en contrefout, d'ailleurs, mais c'est ce qui fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui. Sauf qu'il n'y avait pas eu de paradis au bout, ou si peu. En cet instant, elle aspire juste à s'évaporer dans l'empyrée... N'avait-elle pas un prénom prédestiné?

L'histoire n'est qu'un éternel recommencement... Le tout est de ne pas faire les mêmes erreurs. Alors tout en préservant la noble attitude que l'on attend d'elle, le calme et la jovialité apparente, elle cherche un moyen de... Evident! Elle est enceinte, autant en profiter, pas la première fois qu'elle se servira d'un de ses enfants pour arriver à ses fins. Elle porte la main sur son ventre, feignant un instant de fatigue.


- Aliénaure, Vicomte, veuillez m'excuser... je... j'ai besoin de m'asseoir un instant au calme... je reviens!

Et tout sourire, naturelle, elle s'éclipse pour aller à la recherche de son demi-Noux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fille-du-vent.skynetblogs.be
Eleanore



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Sam 24 Avr - 11:05

Ca c'est assez fou, à chaque fois que l'on ferme les yeux dans un carrosse, on se retrouve à peine quelques minutes plus tard devant l'endroit ou l'on devait arriver seulement quelques longues heures plus tard.
Le pire étant que l'on ne s'éveillera même pas naturellement, non quelqu'un nous secouera jusqu'à que l'on daigne ouvrir les yeux, quelle chose détestable!
Ce jour la c'est ce qui c'était passé, pour venir jusque le Chateau de Ségur Eleanore c'était endormi, si bien que le chemin lui avait paru très court et qu'elle était arrivé au jardin sans s'en rendre compte car elle n'était pas encore tout à fait redescendu sur terre.

Elle prenait la main de son père de temps en temps, levait les yeux vers des convives, se sentait un petit perdu car elle n'avait pas encore eu souvent le temps d'expérimenter les bains de foule.
Puis il faut dire aussi qu'elle aurait aimé gambader, oui depuis tout ce temps assise elle ne rêvait que de courir surtout qu'il faisait beau.
Une belle journée de printemps...
Si belle qu'elle fut, elle continuait de suivre son père l'air légèrement maussade.
Souriant de temps en temps lorsqu'elle entendait quelqu'un rire. Préparent dans sa tête le moment ou elle s'échapperait visiter le jardin alors que Bastien serait occuper à discuter avec un convive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ereon



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Sam 24 Avr - 15:41

kimi32 a écrit:


Bien le bonjour Ereon, merci d'être venu de Champagne,
vous avez fait bonne route ?

De rien le plaisir est pour moi. Oui j'ai fait bonne route.

Je vais vous laisser vaquer a vos occupations et faire un tour un peu plus loin dans le jardin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sagaben



Nombre de messages : 7
Localisation : Die (Dauphiné)
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Sam 24 Avr - 18:24

Ils avançaient dans les jardins. Ils? Le Vicomte de Laragne et sa fille. Déjà beaucoup de monde. Quelques têtes connues, peu. Le duc de Souvigny notamment. Il se dirigea vers lui. Petit tour de tête avant d'y arriver, pas de trace encore d'Alienaure. Il s'approcha de lui.

Votre Grasce.

Il lui sourit en l'appelant par ce titre.

Je vous salue. Permettez que je vous présente ma fille Eleanore.

Après avoir accompagné son salut d'un geste, il lui désigna la petite d'une dizaine d'années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Aujourd'hui à 13:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiançailles printannières
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un mariage noble Espagnol
» Livre I : les sacrements - 1.3 Le mariage
» Homélies
» [Manoir Klee] Les fiançailles d'Anthony et Judy [Terminé]
» [Moc] Makuta Infernax...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ségur le Château :: Ségur les Jardins :: Le parc-
Sauter vers: