Omnes Vulnerant, Ultima Necat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fiançailles printannières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Aloara



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Sam 24 Avr - 18:30

[Quelques minutes avant son arrivée dans les jardins]

Elle avait patienté sagement devant les gardes à l'entrée... Fallait dire qu'elle en avait apprit un rayon sur la patience ces derniers mois... Petit coffret en main, elle vit soudain une domestique approcher. C'est le sourire aux lèvres qu'elle l'écouta et la remercia :

Merci à vous... Je vous suis donc !

Dernier regard sur son valet et sa calèche et elle suivit la servante jusqu'aux jardins.

[Arrivée sur les lieux]


C'est les joues rosies qu'elle fit son entrée dans l'espace fleuri du jardin... C'est qu'il y avait déjà énormément de monde présent et elle avait beau jeter de bref regard par ci, par là... Elle ne reconnaissait personne...
C'est au plus profond d'elle qu'elle se dit :

" Bon tu évites de te prendre les pieds dans ta robe, tu continues de marcher lentement et avec grâce devant tout ce beau monde et tu pries fort pour qu'Elisa montre le bout de son petit nez... "

Elle avança donc lentement derrière la domestique et c'est se sentant regarder de tous côtés, alors qu'en fait chacun vaquait à ses occupations attendant le début de la cérémonie, qu'elle aperçut au loin son Amie en compagnie d'un homme... C'est ne la quittant des yeux, qu'elle se mit à prier très fort :

" Pourvu qu'elle me voit ! Pourvu qu'elle me voit !!!! "

Elle aurait voulut crier :

" Elisa... Elisaaaaaa c'est moi Alo, j'suis viendue comme prévue ! Héhoooo !!! "

Mais elle se tut pour ne pas se faire déjà remarquer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisa de Lahaye Malemort



Nombre de messages : 705
Localisation : Limoges pour les bagages
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Dim 25 Avr - 8:31

Dans l’eau ?? Il pensait à la jeter dans l’eau ? N’avait-il pas honte … Une pauvre demoiselle comme elle jetée comme un vulgaire sac au fond d’un étang… ressortant aussi mouillée qu’un chien crasseux. Elle le regardait… Ses sourcils se froncèrent, sa bouche se mettant en cœur, …. Elle garda tout de même ses mains posées sur ses jambes, jouant avec la broderie de sa robe.

J’ose espérer que cette idée n’était que farfelue et que tu ne souhaites pas la mettre en pratique… D’autant plus qu’il serait dommage d’abîmer ton beau costume…

Regardant alors de haut en bas les habits du Vieux Duc Maladroit… Oui, il aurait vraiment été dommage de les abîmer. Surtout qu’il n’avait sûrement pas prévu de change le Tourangeaux….

Il s’était enfin assit à côté d’elle, lui exprimant alors son bonheur d’être coincé entre quatre murs… La Malemort haussa ses épaules… Elle n’arrivait pas à comprendre comment…Lui… s’était transformé en bureaucrate… Cela était impossible… Avec le nombre de lieux qu’il lui avait fait visiter… Il ne pouvait avoir changé aussi radicalement… IM-PO-SSI-BLE ! A n’en point douter cela était dû a ces donzelles qui lui tournaient autour et qui lui faisaient perdre la tête. Pitoyable non ?... Sûrement pour cela qu’Elisa s’était éloignée quelques temps, elle n’aimait pas cela. Jalouse ? Peut-être. Possessive ? Excessivement. Blessée ? Peut-être aussi.

Ses pensées furent stoppées par la réponse d’Hiji à l’écuyer. Puis il reporta son attention sur elle, sa phrase fit bondir le cœur de la jeune de Lahaye, il s’était alors vite reprit, elle le regarda… Oui, elle avait bien comprit… Il ne viendrait donc pas… trouverait une excuse et elle resterait encore seule.
Relevant son regard, elle balaya l’assemblée… du monde était arrivé… au milieu de celle-ci un visage connu… Un sourire vint illuminer son visage encore triste.
La damoiselle se leva, et partie dans sa direction.


Mon amie ! Comme je suis heureuse de vous voir là ! Comment allez-vous ? Avez-vous fais bon voyage ? Venez je vais vous présenter.

Lui montrant le chemin du banc a seulement quelques mètres d’elle. Arrivant sur place, La Malemort regarda son amie. Elle était heureuse qu’elle soit là, voilà plusieurs mois qu’elles ne s’étaient pas vues, malgré leurs missives.

Aloara, je vous présente mon ami, le Duc de Touraine, Hijikata, et là l’écuyer de ma mère, Pierre Louis.
Messires, je vous présente, mon amie, Aloara de Dénéré que j’apprécie beaucoup elle et sa famille.


Les laissant quelques temps pour faire connaissance, le regard d’Elisa parcourut a nouveau l’assemblée… Ben quoi ?... Faut dire que depuis le temps elle commençait à s’inquiéter sur le devenir de son cavalier. N’était-il pas venu finalement ? Avait-il eut un problème ? Où n’était-il pas venu à sa rencontre ? ….
Ah… Troisième réponse… C’est mon dernier mot Jean-Pierre. Elle abandonna alors ses amis quelques instants et partie à la recherche de son cavalier. Arrivant à sa hauteur.


Bonjour Sieur Blink, j’ai bien cru que vous nous aviez oublié ma sœur et moi. Venez donc avec nous ne restez pas seul, je vais vous présenter à mes amis. Et puis je suis censée être à votre bras aujourd’hui, alors autant commencer maintenant.

Ainsi elle passa son bras sur celui du Krakov et l’entraîna jusqu’au banc où elle avait laissé ses amis quelques secondes plus tôt.

Pierre Louis, Aloara, Hiji, je vous présente Blink de Krakov.
Sieur Blink voici Aloara de Dénéré, Pierre Louis et le Duc de Touraine, Hijikata.


Arrêtant là les présentation, elle regarda son amie Aloara, vraiment heureuse qu’elle soit venue jusqu’à Ségur pour l’occasion. Oubliant quelque peu le Duc…Vexée la Malemort ? Un peu. Blessée ? Surtout !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nebisa
Comtesse
Comtesse


Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Dim 25 Avr - 11:40

Aprés avoir rendu ses politesses à la tombe de son fils, la Malemort rejoint le petit jardin ou déjà les invités sont avancés, avant de se faire annoncer, elle observe la foule, reconnaissant visages et silhouette...

Nous ne nous attarderons pas sur la mise comtale, quoi que... je sens que cela vous intéresse, donc.. attardons nous y ... Nebisa portait ce jour une nouvelle toilette, création parisienne soigneusement choisie pour mettre en valeur la Comtesse, sans pour autant éclipser les vedettes du jours, les jeunes fiancés, la soie avait été choisie dans les tons de bronze pour s'harmoniser avec la parrure d'ambre qu'elle souhaitait porter ce jour. La houpelande dévoillait finement les épaules comtales et la gorge, si renommée, de la Reyne des Chieuses, tandis que les amples manches se trouvaient souligner de perles brodées et qu'une traine s'épanouissaient au sol, une traine point trop longue bien sur, ce serait tout a fait contre indiquée à une aprés midi à l'extérieur.

Autour de sa taille, et pour en souligner la joliesse autant que la rondeur harmonieuse de ses hanches, nouée une ceinture dorée autour de laquelle s'enroulait une chaine dont les maillons entrelaçaient or et ambre.

Ambre à nouveau autour du cou blanc de la Comtesse, un médaillon en forme de poire entouré de quatre grosses perles venaient se reposer au creu de la gorge de la Malemort tandis qu'aux lobes de ses oreilles pendaient deux goutes d'ambre serties d'or à nouveau.

Pour conclure cette description, la Comtesse avait opté pour de savantes torsades, soutenues de rubans dorés, retombant gracieusement sur ses blanches épaules, piquées ça et là en un savant désordre, des perles d'ambre... Bref, la Chieuse avait, encore, fait dans la simplicité quoi...

Le moment était venu de s'avancer, ce qu'elle fit, sourrire aux lévres, jusqu'aux premiers invités qu'elle pu croisé.


Chers amis, car en ce jour je ne veux considérer personne autrement qu'en ami, je tiens, au nom des miens, à vous remercier de vostre présence qui nous honnore et met en joie nostre coeur.

Vous n'êtes pas savoir, pour la plus part, les terribles épreuves que nostre familel a traversée, les pertes cruelles que nous tâchons, ce jour encore, de surmonter, aussi, est-ce pour chacun des membres de ma famille le signe d'une nouvelle aube, que de recevoir l'espérance et la conviction d'acceuillir, sous peu, en nostre sein un nouvel élément, et avec lui, ceux qui lui sont attachés. je parle bien entendu de Messire Kimi et de la noble maison des Troy que je salue tout particuliérement.

Avant que ne commence la cérémonie, laquelle sera suivi de la signauture du contrat nuptial, je tenais à vous offrir mes remerciements et mes voeux de prospérité pour chacun de vous.

D'un signe imperceptible, elle commande aux valets de s'avancer, chacun portant un plateau chargé de coupe de prune, de vin ou de jus de fruits. La valetailles s'allant placer à proximité des invités, ces derniers pouvant alors choisir quoi boire.

Chers amis, je vous invite à présent à levez une coupe en l'honneur de Messire Kimi et de Damoiselle Aliénaure

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://segur.activebb.net
lanfeust86



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Dim 25 Avr - 15:43

Son sceau ? Euh non il devait bien l'avoir ou c'était son écuyer peut être...Hmmm d'ailleurs il se faisait discret celui là. Enfin, il verrait en temps et en heure pour le sceau qui demeurait tout de même très important pour la signature du contrat de mariage.
En tout cas le Kimi, il en débitait des paroles, peut être est ce du en peu à l'anxiété...Enfin ce n'était pas pour autant le mariage, juste les fiançailles.
Petit regard envers sa cavalière avant de répondre à son vassal.


Je vais fort bien mon vassal, je dois dire que c'est une très belle journée pour des fiançailles.

Le regardant de pied en cape, le Duc trouva que Kimi était très bien habillé, après tout il fallait qu'il se démarque un peu.
Celiane en profita d'ailleurs pour lui remettre une mèche de cheveux en place mais le Duc ne loupa pas la gêne qui apparaissait sur le visage de sa pupille. Va falloir qu'il la surveille quand même.


Mais oui tout est parfait, d'ailleurs où se trouve Aliénaure ?

Commençant à parcourir les invités du regard, il fut interrompu par l'arrivée du prévôt du BA, le jeune Benoît. Jeune oui et pourtant qui était très motivé, il l'avait bien surpris car au début il semblait plutôt maladroit mais en fait ce n'était qu'une impression.

Ah mon cher prévôt, quel plaisir de te voir ici également, tu as réussit à trouver du temps entre les piles de dossier !

D'autres arrivent encore, et cet fois ce sont les D'Amilly du Lyonnais Dauphiné, que Lanfeust commence à bien connaître maintenant.

Bonjour Vicomte, voici donc la jeune Eleanore, quelle charmante jeune fille.

Grand sourire en direction de la petite avant de faire les présentations au vicomte.

Je vous présente mon.....fils...

Cherche du regard Arthur qui n'est pas là, pas possible il avait déjà filé le chenapan...Hum ça commençait bien, bon y a plus qu'à présenter le reste de la troupe.

Bon en fait si vous croiser une tête blonde de onze ans, c'est mon fils, Arthur qui doit être prêt des plats ou à courir je ne sais où.
Je vous présente Laure d'Orsenac, maire de Polignac, et sa fille Constance. Et là ma marraine et vassale Dame Crapaudine ainsi que ma pupille Céliane de Meulant.


Voilà les présentations étaient faites, il aurait bien voulu voir la future fiancée tout de même, où se cachait elle donc.
Quand on veut la fille, c'est la mère qui apparait, Nebisa fit son apparition dans une tenue qui la mettait très en avantage.
On leur servit des verres et le rouquin écouta le petit discours de la Malemort.
Une fois qu'elle eut finit, il s'approcha un peu pour parler également.


Chers amis ! Je tiens également à vous remercier pour votre présence et je vous remercie vous Comtesse Nebisa pour cet accueil sur vos terres de Ségur.

Je suis honoré de représenter aujourd'hui mon vassal, Kimi, un jeune homme qui a démontré sa motivation et son investissement pour le BA et je suis heureux qu'il est pu trouver une fiancée telle que Aliénaure pour qui j'ai un grand respect.

A Kimi et Aliénaure !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sagaben



Nombre de messages : 7
Localisation : Die (Dauphiné)
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Dim 25 Avr - 16:08

Le duc, après avoir complimenté la fille du Tempéré, s'enquit de présenter son propre fils. Celui-ci sembla avoir disparu. A sa description, le Vicomte fit machinalement le tour des jardins du regard, sans le voir. Il reporta ensuite son attention sur les nombreuses personnes que le duc lui présenta. Il s'inclina devant elles. Je suis ravi mesdames. Je suis certain que nous aurons l'occasion de faire plus ample connaissance.

La Comtesse de Ségur fit son entrée. Comme un seul homme, l'assemblée se tut et se tourna vers elle lorsqu'elle parla. Il avait déjà pu la rencontrer lors de l'une ou l'autre cérémonie et il en avait beaucoup entendu parler. Il émanait d'elle une sorte de majesté particulière. Le Tempéré ne pouvait s'empêcher, ce qui était rare, d'être empreint d'une certaine admiration. Les valets s'avancèrent ensuite, à son signal avec des plateaux. Le Vicomte se saisit d'une coupe de vin et d'une autre de jus de fruit qu'il tendit à Eleanore avec le sourire.

Après la réponse d'usage du duc de Souvigny, le Vicomte leva son verre et repris avec le reste de l'Assemblée. A Kimi et Alienaure!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_de_troy



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Dim 25 Avr - 16:27

La progéniture ducale continuait de s’enfoncer dans le flot des invités. Ca discutait, rigolait, et même si le garçon en avait la migraine d’entendre tous ces sons en dolby digital, il n’en restait pas moins qu’il poursuivait sa petite chasse, puisqu’il n’aurait pas l’occasion de participer à celle qu’avait organisé la maitresse de maison suite à la cérémonie.

Enfin, qu’importe.
Le voilà qui se retrouvait à quatre pattes pour tenter d’observer ce bourdon qui décidément l’intriguait énormément. Et alors qu’il allait réussir à l’attraper, le blondinet entendit la voix de Nebisa s’élever au loin.
Se redressant donc et faisant apparaitre sa tignasse entre deux convives, il écouta ce qu’elle avait à dire, même si au final, il était plus intrigué par ses vêtements qui étincelaient au soleil printanier que par le discours qu’elle prononçait.
Puis s’était au tout de son rouquin de père de s’exprimer. Tous étaient apparemment fiers que Kimi et Aliénaure se fiancent … encore une histoire de pouvoir … ou d’argent … et même si ces contraintes n’échappaient aucunement au mioche qu’était Arthur, à son âge il préférait encore jouer du peu d’insouciance qui lui restait plutôt que de s’attarder sur les quelques malheurs qui avaient entachés certains tableaux de sa vie et à ceux qui les entacheraient encore dans les années à venir.

S’époussetant enfin en remarquant que quelques brindilles d’herbe séchée s’étaient agrippées à son habit, le descendant de la famille de Troy s’avança un peu pour rejoindre le groupe de Souvigny et retrouver Alexandre qu’il avait malencontreusement abandonné pour suivre l’insecte qui devait déjà être loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jiao



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Dim 25 Avr - 16:49

Le couple d'Emerask avait quitté l'entrée et s'était avançé sur les chemins du Domaine.
Jiao, au bras de son époux, observait les alentours, ravie.

Après sa chevauchée, elle avait vu sa tenue, qui se résumait à une robe, pour l'occasion, salie de poussière, qu'elle tenta au mieux de faire disparaitre avant leur arrivée.

Arrivée aux Jardins, où bon nombre de personnes étaient présentes.
Toujours aussi peu habituée par la foule, elle sentit son bras s'accrocher un peu plus fortement à celui d'Hervé...

La brunette reconnu de nombreux visages...
.... d'autres lui restaient encore pour l'instant, totalement inconnus...

Parmis tous ceux-ci, elle retrouva le jeune Arthur...
... sûrement donc, Lanfeust ne devrait-il pas être loin...

C'est ainsi que son regard de jade balayant les jardins, elle retrouva encore nombres de personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argawaen



Nombre de messages : 315
Date d'inscription : 07/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Dim 25 Avr - 19:43

Argawaen était toujours près des tables regardant les invités arriver petit à petit, une foule commençait à se faire en ce lieu...Un instant plus tard l'arrivée de sa tante attirait toutes les personnes présentent, il souriait en voyant la scène, à croire qu'il s'agissait de l'entrée du Roy ou d'un Officier avant qu'il s'adresse à ses troupes...

Le jeune Malemort écoutait attentivement sa tante mais cela devenait intéressant lorsque les valets apportaient les boissons, prenant une coupe de prune il levait son verre et reprenait en coeur...
"En l'honneur de Kimi et Alienaure !"

Argawaen portait son verre à ses lèvres et sirotait tranquillement son verre observant un peu tout le monde et plus particulièrement sa tante...Il allait attendre un peu avant d'aller la saluer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riggins



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Dim 25 Avr - 19:51

Tim était arriver depuis quelques minutes et il se rendait vers le jardin comme le garde d'entrée lui avait dit.

Tim se demandait encore pourquoi il était venu alors qu'il ne connaissait personne. Il en était a ses reflections quand il appercut des gens qui se rassemblaient en un lieu.

Il guetta des visages connus et il appercut lanfeust, jiao, laure de polignac ...
Il se dirigea vers eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanore



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Dim 25 Avr - 20:06

Qu'est ce que ca peut être lassant que de suivre, car pour sur ce qu'elle voit de sa petite taille quand elle se tient droite, c'est des mains, des bouts de tissus qui se froissent des choses comme ca, des adultes, des adultes, beaucoup d'adulte...
Et pour sur ce ne sont pas ces mêmes grandes personnes qui viendront avec elle inspecter les coins du jardin ou qui leur raconteront des histoires à faire rire.
Néanmoins elle suit toujours, levant parfois la tête pour regarder si il se passe quelques choses mais la plus part du temps elle baisse les épaules et regarde ses chausses.
Pourtant elle est contente d'être la, pour sur... pour rien elle aurait laissé son père y aller toute seule, mais c'est presque un élan de timidité qui l'empêche de gambader à coté de son papa.
Première fois presque après tout qu'elle se retrouve à faire des mondanités.

Puis enfin la procession cesse devant un homme roux.
Roux sorcier, roux le feu, roux... pensive elle n'écoute qu'a moitié regardant en l'occurrence derrière le... sa grasce... méninges qui se mettent en route, sa grasce, un Duc non?
Donc oui elle regarde derrière lui, rien, en effet il ne s'y passe rien de spéciale.
Mais voila qu'on s'intéresse à elle, alors un petit peu fier et comme on tente de lui apprendre, elle fait une petite révérence, droite comme un i en souriant de toute ses dents.

Miracle! joie! Un enfant à peu près de son age... et au fil de la présentation, même une petite fille.
Un brin de malice a du s'allumer dans ses yeux, la petite d'Amilly sourit un peu plus, sa main glisse le long de son corps pour quitter celle de son père.
Eleanore regarde la fillette, regarde derrière elle, et ou sera le garçon?

Discours, déjà l'enfant n'écoute plus.
Trop tard...

Puis le Duc roux parle à son tour, en même temps elle s'éloigne un peu plus de Bastien, et voila que la tête blonde apparait.
Certes onze ans c'est un peu plus vieux qu'elle mais un coup d'œil plus tard à son père elle fonce sur le jeune héritier des Troy.

Hop on se stop net, petit sourire coquet qui s'élargit, la fille du Tempéré imite encore ce que font les adultes, révérence mais se présente avec dans la voix un brin de... d'amusement? comme si elle prévoyait une bêtise? très malicieuse?
Et toujours aussi fièrement, le torse qui se redresse elle se présente à la manière d'une petite gamine qui ne demande qu'a s'amuser.


Je suis Eleanore! Et ... to.. vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zya



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Dim 25 Avr - 20:59

Et de cueillir un sourire sur le visage de son compagnon du jour... le premier qu'elle s'approprierait pleinement. Peut être l'unique, allez savoir. L'avenir semble encore trop obscure pour le dire.
Se remémorer ses paroles, dites le plus simplement du monde. Comme un baume divin dispensé.
"Une chose est certaine très chère, il doit s'en mordre les doigts d'avoir laissé un ange s'envoler."


Puis son bras fut hapé, son verre suivit le chemin d'un autre, vers un plateau, après qu'une gorgée acheva de terminer le breuvage qu'elle avait absorbé sans s'en rendre compte.

Nous ne laisserons pas cet être vous gâcher cette journée et estomper ce si beau sourire. Acceptez vous de faire quelques pas en nostre compagnie ? Si vous ne nous jugez pas aussi piètre cavalier bien sûr.

Et de cueillir à présent un rire. Décidément, c'était journée champêtre, ce jour. Un sourire esquissé vers son invité du jour, avant que de resserrer les doigts autour du celeste avant-bras.

Et bien, ma foy, j'accepte volontiers, Monseigneur. Vous n'êtes point une compagnie désagréable, au contraire. Et puis, nous mêler à la foule nous sera bien plus profitable que de rester dans un coin... Vous avez raison, ce n'est point une journée qui doit être placée sous le signe de l'aigreur, mais bien des réjouissances!

S'assurant que son fils ne s'en aille pas plus loin qu'il n'était déjà, la Comtesse suivit le mouvement impulsé par l'homme à ses côtés. Les groupes, pendant ce temps, changeaient. Ils se balladèrent un temps, sans s'occuper des autres, longeant quelques haies, évitant quelques enfants courants, slalomant entre les divers groupes.

Puis, ce fut le moment choisi par Nebisa et Lanfeust pour prendre la parole, et annoncer le début des fiançailles... Quand elle la vit se tourner vers elle, un clin d'oeil fut lancé à sa cousine, accompagné de l'articulation du mot
"splendide" et d'un hochement de tête appréciateur de sa mise. Il y aurait assurément des jaloux, ce jour, des regrets aussi de la part de certains, et un homme heureux...
Enfin, elle reprit en choeur les paroles prononcées, avec les autres, une fois un nouveau verre pris... vu que visiblement, on voulait les saoûler en enchaînant les passages de verres...


En l'honneur d'Aliénaure et Kimi...


Alors elle aperçut Bastien arrivé... seul... enfin, non, avec une jeune fille, mais point d'épouse. Alixe aurait eu un empêchement, qu'elle n'accompagna pas son époux et sa fille?
Avançant de nouveau après ce toast, suivant le chemin emprunté par son compagnon, elle détailla cette dernière, qui s'échappait discrètement... Ainsi c'était elle, la jeune demoiselle qui serait peut être son élève... Eleanore... Qu'elle avait grandi, depuis qu'elle ne l'avait vu. Elle paraissait avoir pris des années, et pourtant, le souvenir de la conversation qu'elle avait eu avec Alixe lui semblait dater d'hier, encore. Une condition à l'acceptation : que ce soit un choix volontaire. Elle ne voulait pas d'une élève qui se plaindrait de la rudesse d'un apprentissage quasi chevaleresque. Elle ne voulait pas d'abandon en cours de route, pour de futiles raisons. Elle voulait de la rigueur, comme elle même l'avait été, avec ses propres Maîtres d'armes... L'avenir le dirait.
Elle observa la position du sieur, par rapport à l'Aigle et constatant que le groupe s'était scindé, elle montra le sieur et ils partirent en cette direction, saluer l'époux d'une Soeur d'armes.


Bastien... Vous me voyez ravi de vous revoir... Comment allez-vous, Vicomte? Alixe se porte bien? Je ne la vois nulle part et elle se fait rare, en la commanderie...

Un subtile mouvement du bras qu'elle tenait la rappela à ses devoirs...

Mais je me fais plus malpolie que je ne le suis...
Permettez moi de vous présenter l'Archevêque de Malines... Thibaud, voici Bastien d'Amilly, Vicomte de Laragne-Montéglin, en Lyonnais Dauphiné... sur les hauteurs... Superbe domaine que j'ai eu la chance de voir...
Je vous présenterai mon fils plus tard, il semble s'être échappé dans les jardins... Mais si vous voyez une tête brune de quatre ans... vous aurez croisé l'héritier Arduilet.


Dernière édition par zya le Lun 26 Avr - 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure d'Orsenac



Nombre de messages : 5
Localisation : Polignac Bourbonnais Auvergne
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Dim 25 Avr - 21:20

Regards à droite, d'autres à gauche... Bon nombres de sourires et révérences... Admirant la beauté et la jeunesse de Céliane... Puis Laure quitta ses pensées a l'arrivée d'un Vicomte à entendre le Duc de Souvigny... Lanfeust se chargea des présentations... Laure sourit encore une fois...

Le plaisir est partagé Vicomte et je ne me fais pas de souci, nous aurons l'occasion de nous recroiser durant ce festoyant événement ...

Puis la chef des lieux prend la parole... Léger basculement pour joindre la vue à l'ouï... Remerciement fait...Invitation faite de se servir... Plouf Plouf...Allez hop la prune...

A Kimi et Alienaure!

La blonde ne peut qu'admirer la fierté de Lanfeust à cet instant... Puis regardant sa fille toujours aussi calme a ses cotés... Laure pinça sa lèvre puis se décida...

Constance, mon enfant... Veux tu aller chercher Arthur je te prie qu'il ne s'éloigne pas trop de son père...

La main qui caresse la blonde chevelure de la petite avant que celle ci ne se faufile a travers les convives, disparaissant dans les couleurs et matières des robes et capes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_de_troy



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Dim 25 Avr - 21:47

    [Avec l'attroupement Souvignesque]


Arthur avait le regard plongé en direction de son père, mais n’écoutait pas plus qu’avant ce qui se disait. Pourtant il se donnait l’air de faire quelque chose, une sorte d’importance qu’ainsi on ne pourrait pas lui reprocher, même s’il se doutait bien que l’on avait remarqué son absence peu de temps auparavant.

Long soupir.
Le regard vide, il ne pensait à rien … à part peut-être au buffet qu’il était pressé d’engloutir comme il en avait l’habitude, lui, le morfal à qui aucun plat ne résistait.
Ses yeux pétillèrent soudainement.
Mais enfin, les adultes se serviraient très certainement plus rapidement que lui. Avec ceux-là, il ne fallait pas espérer avoir autre chose que les restes. Trois morceaux de viande qui se battaient en duel sur une carcasse, pas de quoi se rassasier et pourtant le blondinet était en pleine croissance, il lui fallait manger … beaucoup … énormément !

Le regard en biais, c’était qui elle, celle qui venait se présenter à lui ? Eleanore ? Nom inconnu. Révérence de la part de cette dernière … mouais, le mioche était peu convaincu. Et puis de toute façon il n’aimait guère les chichis lui. Tout ce qu’il voulait c’était s’amuser, même si Alexandre semblait un peu endormi et qu’il ne comptait pas sur Constance … bah et puis le filles de toute façon elles étaient trop nulleuh ! Elles ne pensaient qu’à parader, se pomponner, crier et prouver qu’elles existent … vraiment pas intéressantes en définitive.
Alors, que faisait cette Eleanore près de lui ?
Haussant un sourcil, passablement intrigué, l’auvergnat devait bien enchaîner la discussion pour en apprendre un peu plus.
Penchant alors la tête en guise de salut, il répondit donc.


Moi c’est Arthur.
Tu viens d’où ? Tu es venue avec qui ? T’as quel âge ?


Toute la verve d’un gamin de onze ans résumée dans ces questions basiques quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aloara



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Dim 25 Avr - 23:25

Elle ne la quittait des yeux.. Son Amie semblait fort pensive et à en juger sa petite mine, quelque chose la perturbait... Pour sûr, elle lui parlerait après la cérémonie sur ce qui n'allait pas...
C'est lorsque leurs regards se croisèrent qu'un large sourire illumina le minois de l'aînée des Dénéré.
Elle continua d'avancer d'un pas encore plus timide et c'est toute gênée qu'elle vit Elisa venir à sa rencontre... Une fois l'une en face de l'autre Alo ne put s'empêcher de la prendre dans ses bras au diable l'étiquette et le protocole nobiliaire...


Je suis tout aussi heureuse de vous revoir Chère Elisa... Bien écoutez je vais bien et le voyage c'est fort bien passé... Quoique un peu long tout de même... Mais je ne regrette point d'être venue pour cet évènement bien que je n'ai eut la chance de connaître votre soeur encore...

Les joues rosies, elle acquiesça à sa proposition et la suivit donc près des autres convives... Regard sur ceux ci, elle sentit ses pommettes chauffer au plus haut point lors des présentations...

Votre Grâce, Messire, enchantée de faire votre connaissance...

Elle ne savait trop quoi leur dire... Malgré le fait qu'elle soit connue pour son franc répondant, la Demoiselle était d'une très grande timidité surtout face aux hommes qu'elle ne connaissait pas...
Elle les regarda tour à tour quand soudain, Son Elisa disparue...
Mais où était elle passée ? Regard un peu partout, point de Demoiselle Malemort en vue... Elle se contenta de sourire au Duc et à l'écuyer attendant impatiemment le retour de son Amie et se préparant à d'éventuelles questions de la part des deux Messires...

Point de questions pour le moment, ou du moins jusqu'à ce que la fille de la Chieuse réapparue en nouvelle compagnie. Large sourire sur les lèvres en la voyant revenir vers eux, elle fit de nouveau les présentations... Le Sieur Blink... Voilà un homme dont l'ex Mairesse avait déjà entendu parler... Peut être bien qu'elle avait même déjà conversé avec lui dans une taverne de Saumur... M'enfin, elle le connaissait bien peu de toute façon...

Un nouvel "Enchantée" se laissa entendre, puis elle reposa ses petites prunelles brillantes d'émotions sur le minois de la Jeune Demoiselle... Si elle savait au combien elle était heureuse d'être à ses côtés... Elisa à ses yeux était bien plus qu'une Amie... Elle avait faillit devenir sa petite belle-soeur et au fond, ben la Dénéré la considérait toujours comme telle... Une amie, une petite soeur de coeur, une confidente enfin une personne qu'elle appréciait et aimait beaucoup...

Quelques peu pensive, la Brunette sortit bien vite de ses songes en écoutant la matriarche des Malemort... Non de diou... Voilà Nebisa qui était arrivée et qui faisait son discours... Les yeux posées désormais sur elle, Alo était loin de se sentir à l'aise... C'est qu'elle faisait peur quand même... Puis c'est au fur et à mesure du discours que la Jeune Femme se rassura... A l'écouter, la dite Reyne des Chieuses n'avait pas l'air si terrifiante... Au contraire ses palabres se voulaient d'être douces et rassurantes... Peut être qu'un jour Aloara aurait l'occasion de faire directement connaissance... En attendant, la Belle, comme tous les convives, trinqua au bonheur du couple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gailen



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Lun 26 Avr - 3:32

Faim? Non il n'avait pas faim, Gaïlen. Ou pas de cette faim-là, celle des petits gâteaux et autres gourmandises sucrées. Il n'avait qu'une envie, accrue depuis qu'il avait posé ses deux petites jambes sur le sol malmortien, partir à la découverte de ce que le monde lui réservait, et aujourd'hui le monde commençait à Ségur.

Il fit alors un signe de dénégation de sa tête à l'adresse de la belle cousine de la famille, et l'agrémenta d'un sourire qui lui vint spontanément. Il s'apprêtait à marcher aux côtés de sa mère et du vicaire, ou l'archevêque, enfin l'homme de religion, mais la Comtesse de Meymac, certainement par un reste de gourmandise qu'elle ne pouvait décemment révéler en public, envoya son fils s'empiffrer par procuration...

Quelques instants plus tard, la torture pâtissière ayant pris fin et la digestion largement entamée, immobile à l'entrée du parc, le jeune Flamand balayait du regard son nouveau terrain de jeu, sa deuxième jungle, après les tavernes de Tournai où Emma l'avait laissé faire, bien malgré elle, ses premiers pas dans la société. En matière d'animaux sauvages et dangereux, il était servi, avec la multitude d'invités qui allaient et venaient dans ce parc où semblait se jouer l'avenir du monde. Mais dans la réflexion très stratégique du jeune d'Arduilet, tous les monstres étaient faits pour être apprivoisés, même les humains.

Avant d'entamer sa marche en avant, il découpa mentalement le terrain en petits carrés qu'il décida d'explorer un par un. Puis il fit ce que tout enfant de quatre ans n'aurait sans doute pas fait, mais qui révélait simplement la marge qui lui restait à remplir avant de devenir totalement indépendant: il se tourna vers sa mère, qui l'encouragea d'un simple regard à presque faire sa vie comme il l'entendait.

Alors, euphorique, il courut vers sa gauche pour entamer son périple. Pourquoi la gauche? Tout simplement parce qu'il fallait faire un choix et que ses petits pieds ont spontanément voulu se diriger vers cette direction. Courant vers la gauche du parc donc, il heurta de plein fouet une femme qu'il n'avait pas vue. Réalisant brutalement qu'il n'était pas encore solide comme un roc ou comme un chevalier sur son blanc destrier, il tomba tout aussi brutalement sur son séant, mais se releva immédiatement, parce qu'un futur grand guerrier est plus imposant debout...

Il regarda la femme qui lui faisait face. Il ne remarqua pas son ventre légèrement arrondi. Il n'attacha pas d'importance à sa pourtant magnifique chevelure rousse. Il ne voyait que son regard, d'une couleur qui représentait pour lui l'appel du large. Il aurait eu dix ans de plus, il serait tombé en admiration devant elle. Il aurait eu vingt ans de plus, il en serait tombé amoureux. Mais il n'avait que quatre ans, et il avait simplement les yeux écarquillés devant sa première rencontre de la journée.

Il réussit enfin à prononcer, d'une voix encore essoufflée de sa petite course:


P..Pardon. Je vous ai pas fait trop mal?






Edit pour cause de gâteaux loupés....


Dernière édition par Gailen le Lun 26 Avr - 20:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliènaure



Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Lun 26 Avr - 6:07

Elle avait bien vu que quelque chose clochait entre le trio Alcyone- Capitaine- Théognis. Et ce qu'elle s'était promis de ne pas faire se produisit: elle fronça les sourcils.
Pour le commun des mortel, ce n'était qu'une légère signification de contrariété. Mais pour ceux qui connaissaient la Mini, cela voulait dire qu'une explication allait venir.
D'autant plus quand elle vit la lueur de déception et de douleur dans le regard de sa Rousse.

Elle avait naïvement espérer qu'aucune animosité ou querelle ne viendraient se mêler à la partie. C'était son jour, leur jour, et elle voulait que tout le monde le partage.

Elle allait s'excuser auprès de Chlo et de Théo pour suivre Alcyone quand sa mère prit la parole, suivie de Lanfeust.
Les règlement allaient devoir attendre... La Princesse des Chieuses plaqua un sourire sur ses lèvres, saisit un verre au passage et leva son verre.


A Aliénaure et à Kimi!

Et en parlant de Kimi, où donc était son presque fiancé? Parcourant des yeux la foule, elle finit par l'apercevoir près de ses amis. Fixant le groupe, elle remarqua que la jeune pupille de son patron était présente et que ses pommettes de coloraient alors qu'elle repoussait une mèche des cheveux de son mari. Non, de son fiancé. Non! Presque fiancé, d'abord!
Léger sourire... Que pouvait-elle faire d'autre? Rien. Juste sourire, s'amuser du trouble que pouvait faire naître son homme auprès de jeunes et candides jeunes filles.

Tirant par le bras un Chlo bien silencieux, Aliénaure se fraya un passage parmi les invités, souriant à chacun, les remerciant de leur présence, pour finir par se planter devant le clan Souvigny.

Tout va bien? Vous ne manquez de rien? Je vous présente Chlodwig Von Frayner, mon meilleur ami.

Puis sans attendre, elle lâcha le bras de son Lion lorrain pour saisir la main de son... promis (Brrr... Ca fait très coincé, hein? Mais pas le choix, désolée) et déposa un baiser au creux de sa paume.


Comment va l'homme du jour?


A défaut d'aller bien, il semblait quelque peu nerveux, son Procureur. Et instinctivement, elle passa sa main libre dans ses cheveux bien peignés pour les ébouriffer, leur donner ce naturel qu'elle aimait, et desserra un brin le lacet autour de son cou.

Respire, amour. J'ai besoin d'un fiancé. Pas d'un croque-mort,
ajouta-t-elle un sourire amusé aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bess Saincte Merveille



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Lun 26 Avr - 7:45

Et pendant ce temps, un couple de loups reste quelque peu à l'écart. Spa qu'ils veulent pas se mélanger hein, point du tout. Disons qu'ils observent, peu habitués qu'ils sont tous les deux, cette danse de la noblesse, emprunte de faux semblant, d'amitiés sincères, retrouvailles de gens éloignés par leurs charges.

Sourire à l'attention d'Alcy qui semble beaucoup plus à l'aise dans ce genre d'endroit et de cérémonie que ne l'aurait crue Bess. Serait-ce une chose inhérente à tout ex régnant ? peut-être, mais la Tresse trouvait que c'était un lourd tribut à payer, et n'enviait cette place à personne.

Bref, ils observaient donc, parés dans leurs atours, l'air plus à l'aise qu'il n'en est en réalité. Disons qu'ils devaient être tous les deux beaucoup plus impatients que la cérémonie commence que d'autres icelieu.

D'ailleurs en parlant de cérémonie, c'est la Matriarche qui fait son entrée, égale à elle même évidemment. Qu'il est loin le temps ou Neb lui avait apporté un soutien sans faille, ayant une totale confiance en ses talents de Capitaine. Mais c'est ça le problème quand on apprend à connaitre les gens, ils perdent cette sorte d'aura de puissance. Pas aux yeux de tous non, juste aux yeux de ce qui apprennent à connaitre les failles et les incertitudes de ces gens qui semblent si puissants.

La St Angel abandonne ses pensées, pour les tourner vers le présent. A l'invitation de Nebisa, ils saisisse un verre non loin pour le lever :


A Alienaure et à Kimi


Petite grimace de Bess alors qu'elle goute au breuvage. Du jus de fruit ... manquait plus qu'ça tiens !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kimi32



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Lun 26 Avr - 9:10

en discutent avec Lanf, il vit messire Tim qui arrivait,
Haaa, bien le bonjour Tim, ça me fait très plaisir de te voir ici,
je pense que tu connais tout le monde ici ?


tien tien qui voilà, un grand ami à Kimi,
Bonjour Benoit, as-tu fais bonne route ?
ça me fait plaisir de voir que tu as réussi à prendre un peu de temps pour venir, je sais que ce n'est pas un cadeau le poste de prévôt, je vois que tu fais honneur et tu t'en sors bien.


Kimi qui appréciait la petite et douce main qui lui réajustait une mèche au bon endroit, il la regardait rougir la petite Céliane,
Il y avait Lanf qui regarder, Mmmm, il valait mieux resté sérieux,
Tien je vois ma promise qui arrive,


Hoooo qu'elle est belle
ha c'est Chlo qui m'a reçu à l'entrée et c'est encore lui qui me la présente dans ces beaux jardin.
Bonjour mon petit coeur,
comment va mon petit brin d'amour,
Vous allez bien depuis tout a leur votre Grâce Chlodwig Von Frayner.
Mon amour, je te présente trois personnes qui ont une très grande importance à mes yeux, des vrais amies, qui seront là aussi pour toi.
Il me semble que tu connais notre Grâce Le Duc de Souvigny, c'est pour moi un vrai père,
Je te présente Messire Benoit, le Prévôt actuelle, à Grand ami, que je soutiens.
et aussi la petite Céliane, que tu regardais tout à leur,
Une très grande amie, très serviable et toujours disponible,
je résume un ange, je pense qu'elle a de l'avenir dans la politique,
si un jour tu as besoin d'un renseignement ou d'aide je suis sûr que ces portes seront ouvertes à toi mon petit coeur.


Kimi avait écouté le discourt de ça future belle-mère,
elle a une grande prestance qu'en elle parle, il y a de suite un grand silence, tout le monde écoute avec admiration,
je regardais aussi Lanf faire son discourt,
un petit pincement aux lèvres, ferma les yeux et avec un petit signe de la tête, qui voulait dire merci, oui un grand merci.
Kimi pris la main de son petit coeur,


je vais bien, il faut peut-être se diriger quelle que part ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vicomte d'ysengrin



Nombre de messages : 6
Localisation : Sur les 7 mers
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Lun 26 Avr - 11:40

Valse hésitation autour de Carmin. Le Leu n'a qu'une fraction de seconde pour voir le Capitàn partir d'une démarche décidée, jetant un voile sur les traits clairs de son épouse.
L'Ysengrin se renfrogne. Carmin et Namay partis, il ne reste.... humm Tantine.
Accaparée comme il se doit, mais resplendissante.
Sa Fille, l'Héroïne du jour... il y viendrait.

Mais une odeur fâcheuse lui titille la truffe. Outre un breuvage auquel il réagit avec violence comme feu son père, une odeur de....



- IL Y A DU DEMI COCU DE LICORNEUX PAR ICI! J'EN JURERAIS A L'ODEUR DE POURRITURE!

Lancée à la cantonnade, l'apostrophe a la vertu de tourner les visages vers le sien, rendant plus aisée l'identification coupable.

- Madame de Saincte Merveille!!! Ca par exemple! Toujours a fricoter avec la pire racaille du Royaume? Ai je eu l'occasion de vous remercier pour vos bons soins de naguère? Et comment vous portez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bess Saincte Merveille



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Lun 26 Avr - 13:56

La truffe... pardon ! le nez dans son breuvage, enfin dans la coupe plutôt, Bess faillie s'étrangler en entendant hurler à la Licorne. Mine qui se renfrogne, on va pas encore lui ressortir les sempiternelles mêmes indignations quand même ? Drago devait être dans le coin à tous les coups ! peste il allait falloir ruser pour éviter les mots qui fâchent !

Mine renfrognée disais-je, qui tout en marmonnant dans la barbe qu'elle n'a pas, recherche l'inopportun qui ose la faire remarquer dans l'assemblée ... nan mais ! si elle voulait qu'on la remarque elle se serait arranger pour que ce soit le cas ... d'abord !!!!

Et un Vicomte un ! La mine renfrognée laisse place à un sourire des plus sincères en reconnaissant l'Ysengrin


Vicomte ! Ravie de vous voir dans des circonstances plus festives... et oui vous m'avez déjà remercié. Se tourne vers Shiska Si par pire racaille vous pensez à Shiska et bien il semble que ce soit pour encore un moment.

Ben quoi ? vous croyez peut être qu'elle va renchérir sur la licorne vous ?

Et vous mêmes ? comment vous portez-vous ? Le bruit court que vos fréquentations ne sont pas non plus des meilleurs.

Petit sourire en coin qui ponctue la phrase. Et toc !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebbe



Nombre de messages : 40
Localisation : Gien la Rebelle
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Lun 26 Avr - 14:57

Sebbe leva son verre en l'honneur des fiancés et continua d'observer tranquillement la scène ou plutôt les scènes. Nebisa savait parfaitement orchestrer tout cela, il n'était nullement surpris par l'organsiation.

Verre terminé... il faudra songer à en chercher un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vicomte d'ysengrin



Nombre de messages : 6
Localisation : Sur les 7 mers
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Lun 26 Avr - 16:46

- Mon plaisir de vous revoir baron Shiska! Je suis toujours heureux de rencontrer qui a cotoyé ma famille alors que moi-même l'ai si peu connue. D'autant plus quand c'est un membre estimé de la société Limousine.

Le vicomte pose un regard vague sur la Saincte Merveille.

- Faites vous allusions à ma bretonnitude récente? Ou à mon passé Hydrique? Ou aux deux? Nous ne nous battons pas pour les mêmes valeurs, en effet, vous défendez un monde que je souhaite embrasser dans un beau feu d'enfer, qu'il renaisse plus vigoureux et plus noble. A ce propos, La Licorne fait dans le gardiennage?

Mais avoir un adversaire estimé et aimé est un privilège. Me voici donc comblé. Mais si vous deviez prendre conscience de votre erreur, j'espère que vous saurez à quelle porte frapper. L'idéal le plus beau est aujourd'hui de mon coté, pas du vôtre.

Il saisit une coupe de je-ne-sais-quoi, en vide le contenu sur les braies d'un convive un peu trop proche et la remplit d'une petite flasque amenée pour l'occasion.

- Trinquons!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hijikata



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Lun 26 Avr - 17:30

La petite Malemort semblait etre perdue dans ses pensées... comme si il allait la lancer dans l'eau... belle comme elle était dans cette robe... c'était fort mal connaitre le Vieux... mais il avait reussi à avoir la réaction qu'il souhaitait...

Mais l'etre maladroit qu'il est revenait à la surface... la petite phrase de trop... son visage perdu de son eclat et le regard heureux s'en alla faire un petit tour ailleurs... bref loin de lui en sommes... mais forcement... il ne voulait promettre quelque chose dont il n'était pas certain... et si on lui demandait de redevenir le recteur... et si... bref l'aurait mieux fait de se la fermer encore une fois...

Et comme elle le faisait petite, elle partait apres cette malheureuse parole... pas bien loin... vers une demoiselle... qu'elle ne tarda pas a lui presenter... un nom resta dans sa caboche... Dénéré... Dénéré... pas le nom de sa Sha ça... enfin de feu Sha...


Enchanté Dame Aloara de Dénéré.

Petit sourire amicale suivant sa phrase... il reporte le regard sur Elisa qui était deja repartie... il l'avait fortement vexé il en était sur... certaines choses ne changent pas... il detourna le regard de la jeune demoiselle pour entamer la conversation avec l'inconnue dont tenait en si grande estime sa petite protégée...

Vous etes d'Anjou pour porter ce nom la?

La demoiselle semblait un peu perdue ce qui n'enlevait rien a son charme... puis vu qu'Elisa ne pouvait le presenter sans omettre la fonction qu'il portait... forcement si bien une Angevine ça peut etre que compliqué à premiere vue... et pourtant sa fillote l'était... pas mal de ses connaissances également... la guerre Touraine - Anjou n'aura pas lieu ici meme en tout cas et pas avec lui...

Il allait rajouter quelques choses quand son hote revint au bras d'un homme... surement son cavalier... elle s'était ameliorée dans la vengeance... et pour elle ce n'était pas un plat qui se mangeait froid...


Enchanté Messire.

Plissement des yeux... leger marmonnement comme à son habitude... elle lui avait promis de pas le laisser seul et pourtant... bref passons... dommage la besace était remplie pour elle ça attendra... mais maintenant pas moyen de la prendre a part afin de lui dire qu'il viendra... puis y aura peut etre bien quelqu'un qui viendra faire connaissance en attendant que la vexation passe... histoire que le temps passe... pas de marche de manoeuvre sur ce coup la... dommage il aurait aimé continuer a lui parler sans arrieres pensées...

Le regard se tourne... retenir les marmonnement qui l'ont rendu celebre... pas le moment... avant de reporter le regard sur l'amie d'Elisa... un peu de conversation ne fera pas de mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shiska



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Lun 26 Avr - 17:34

Oreilles de leu qui se dressent en entendant un cri dans l'assemblée non loin. Sa louve à ses côtés se retournant, lui même en fit de même. C'est alors qu'un bon dieu de poilu fit son apparition, apostrophant la Bess avec des mots qui lui sont propres et que lui même avait parfois du mal à bien cerner.

Les sourcils se froncèrent alors que l'Ysengrin faisait une remarque sur certaines racailles qui fricotaient avec sa Bess avant de se rendre compte que cette dernière allusion lui était indirectement destinée. Croisant les bras sur sa poitrine un sourire en coin alors que sa louve répondait à son interlocuteur, il salua le Vicomte d'un signe de la caboche.


Que voulez vous mon cher Vicomte... ce doit être mon charisme animal qui lui fait préférer ma personne aux précieux de la haute noblesse. Après tout je ne suis même pas baron justement...

Petit sourire en coin à sa Louve.

L'honneur est pour moi. De plus je suis heureux de voir qu'on ne vous a pas encore coupé votre queue dont vous êtes si fier. Cela me feras un joli trophée si nous avons l'occasion de vous rencontrer sur le champs de bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierre louis



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Lun 26 Avr - 18:16

Pierre était au côtés du Duc de Touraine de damoiselle Elisa. Il les écoutais sans les déranger. A vrai dire il ne savait trop où se mettre, tant de beaux monde, de beaux Habits. Tant de couronne, de courbette, de valets. Tant de noblesse et de grâce. Et lui à peine habiller, à peine présentable. Issu d'une modeste famille de marchands perdu au milieu de tout ce monde.

il fût tirer de sa rêverie par l'arrivée très remarquée et remarquable de sa maîtresse. Ce fût presque en courant qu'il se rendit à ses côtés, s'inclinant aussi bas que possible et lui faisant le baise-main.


Votre grandeur, vous êtes ravissante.

Il se surprit lui même, voilà qui était fort déplacé dans la bouche du serviteur qu'il était. Il espérait ne pas être trop mal reçu mais s'attendait tout de même au pire.
Tentant tout de même le tout pour le tout. Il proposa à la comtesse son bras pour l'accompagner. Il est vrai qu'il faisait tâche à côté d'elle mais bon, sait-on jamais, par un miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Aujourd'hui à 13:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiançailles printannières
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un mariage noble Espagnol
» Livre I : les sacrements - 1.3 Le mariage
» Homélies
» [Manoir Klee] Les fiançailles d'Anthony et Judy [Terminé]
» [Moc] Makuta Infernax...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ségur le Château :: Ségur les Jardins :: Le parc-
Sauter vers: