Omnes Vulnerant, Ultima Necat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fiançailles printannières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Sagaben



Nombre de messages : 7
Localisation : Die (Dauphiné)
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Lun 26 Avr - 19:09

Petit sourire au maire de Polignac avait naturellement été effectué avant les discours. Petit sourire qui invitait également à la poursuite d'une présentation ultérieure.

Après avoir bu une gorgée dans sa coupe, le Tempéré vit apparaître, accompagnée, une Dame Blanche qu'il avait eu l'occasion de rencontrer par plusieurs fois, notamment récemment, lors de leur passage à Amilly. A son arrivée à sa hauteur, il s'inclina respectueusement et déposa un baiser sur sa main.


Comtesse Zya! Quel plaisir de vous voir ici. Il se redressa doucement. Je n'ai eu, en effet, le plaisir d'être accompagnée par mon épouse. Elle se plaît actuellement à parcourir notre Dauphiné simplement. Quelques reculs lui sont nécessaires. Instinctivement, il chercha du regard. Mais... Il chercha encore, et comme pour répondre à la Comtesse : j'étais accompagné de ma fille... Peut-être l'avez-vous aperçue...

A la présentation de l'archevêque, il s'inclina également. C'est pour moi un plaisir de vous rencontrer, Monseigneur. Je n'ai que peu le loisir de connaître vos terres lointaines... A l'annonce de la présence du fils de Zya. Peut-être se trouve-t-il avec ma fille et le fils du duc de Souvigny...

Refaisant un tour d'horizon avec sa tête, il tentinet inquiet. Je me demande bien où elle se trouve d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebbe



Nombre de messages : 40
Localisation : Gien la Rebelle
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Lun 26 Avr - 19:14

Sebbe aperçu un jeune valet offrir son bras a Nebisa, c'est que de la ou il était, le Duc pouvait tout voir... Il n'allait pas faire fuir ce jeune homme et attendra que la comtesse arrive à lui pour le remplacer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nebisa
Comtesse
Comtesse


Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Lun 26 Avr - 19:35

Tandis que les convives reprenait le ban en l'honneur des jeunes fiancés, la Malemort vit arriver vers elle son écuyer, lui offrant un sourrire en même temps que son bras, elle chuchote...

J'espére que tu as levé ta coupe en même temps que les autres ?

Apercevant non loin son vassal suzerain adoré, sans lacher le bras de Pierre, elle s'avance jusqu'à lui...

Je vais te présenter une personne bien particuliére, tiens toi droit et respires...

Parvenue à la hauteur de Sebbe, elle sourrit ...

Mon cher suzerain, je suis aux anges de te recevoir et de partager avec toi mon bonheur du jour... Puis je te présenter mon jeune écuyer ? Messire Pierre Louis de Villefort, qui me sert avec une dilligence extréme et auquel je suis fort attachée.

Pierre, voici le Duc et Pair Sebbe de Valrose, Duc de Chasteauneuf en Orléanais, mon suzerain et vassal, un homme comme il en est trop peu sur cette terre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://segur.activebb.net
pierre louis



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Lun 26 Avr - 19:44

Pierre s'inclina à nouveau fasse à la comtesse, puis lorsqu'elle lui murmura cette fameuse phrase il perdit pied. Il se sentit rougir et finalement se décida à lâcher:

Votre grandeur, c'est que .... une coupe je n'en ai même pas pris une. A peine l'avais-je fait que je l'ai posé pour allez saluer votre fille et après je n'ai pas eu l'occasion de la reprendre.

Puis la comtesse l'emmena plus loin devant un duc. Elle lui dit de se tenir droit et de respirer, ce que pierre fit malgré son malaise d'être si mal vêtu pour être présenter aux grands de ce monde.

Mon cher suzerain, je suis aux anges de te recevoir et de partager avec toi mon bonheur du jour... Puis je te présenter mon jeune écuyer ? Messire Pierre Louis de Villefort, qui me sert avec une dilligence extréme et auquel je suis fort attachée.

Pierre s'inclina face au sir.

Votre grâce je vous présente mes respects. Sa grandeur est trop bonne, je ne fais que la servir humblement. Dit il en se tournant vers sa maitresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebbe



Nombre de messages : 40
Localisation : Gien la Rebelle
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Lun 26 Avr - 20:26

La voila qui s'approchait, avec son serviteur.

Mon cher suzerain, je suis aux anges de te recevoir et de partager avec toi mon bonheur du jour... Puis je te présenter mon jeune écuyer ? Messire Pierre Louis de Villefort, qui me sert avec une dilligence extréme et auquel je suis fort attachée.

Sourire à la maitresse des lieux et humble révérence.

Ma très chère suzeraine, je ne saurais être autre pas qu'à vos côtés en de tels moments.

Messire Pierre Louis de Villefort, heureux de vous rencontrer. Ne boudez pas les compliments de la Comtesse, ils sont trop rares, et vous sûrement trop intelligent pour ne pas les prendre à leur juste valeur.

Cependant Messire, permettez que je vous remplace quelques instants au bras de la Dame?


Sebbe attendit la réponse du jeune homme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibaud



Nombre de messages : 10
Localisation : Dunkerque [Flandres]
Date d'inscription : 18/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Lun 26 Avr - 21:00

Heureusement, la Comtesse ne le repoussa point. Un sourire lui fut adressé, et son bras s'accrocha au sien, pour que leurs deux corps puissent ensuite se mouvoir entre cette foule aussi bien décorée que les lieux. On pouvait contempler de tout, et principalement des nobles, et il semblait bien qu'il était le seul ecclésiastique dans les parages. D'un autre côté, ce n'était pas pour lui déplaire, mesme s'il ne connaissait aucunement les personnes présentes. Un léger passage à gauche, un autre à droite, puis ses pas se stoppèrent après que Nebisa ait fait son apparition. Les valets s'engagèrent dans l'assemblée, et l'Archevêque attrapa un autre verre. D'une voix à l'unisson un peu comme la récitation du Crédo ; et après le discours de la Malemort, il annonça :

En l'honneur d'Aliénaure et Kimi !

Coupe en l'air, posée ensuite sur ses lèvres et quelques gorgées du délicieux breuvage desséchèrent son gosier. Thibaud poursuivit sa traversée, regardant mesme avec un air constipé cet ignoble personnage qui gueulait telle une truie envers une femme. Il secoua la teste, et suivit les enjambées de sa cavalière qui l'emmena auprès d'un convive.

Les présentations faites, le prélat inclina respectueusement la teste :

C'est pour moi un plaisir de vous rencontrer, Monseigneur. Je n'ai que peu le loisir de connaître vos terres lointaines..

Le plaisir est partagé Vicomte, nous n'avons point toujours la chance de rencontrer d'aussi grandes figures de contrées lointaines à la nostre hormis les prélats de Rome, cela va de soit *Léger sourire* En tout cas, si Dieu vous conduit jusqu'à nous, en Flandre, et en bonne forme, n'hésitez pas à vous présenter à la Cathédrale, nous nous ferons un réel plaisir de vous faire découvrir les terres relevant de nostre Archevêché.

Il restait encore un peu de son liquide précieux dans son verre. Le clerc le vida avec élégance, et le posa sur un plateau passant à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bess Saincte Merveille



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Lun 26 Avr - 23:44

Héé bé ! v'la t'y pas les deux hommes qui sortent les crocs, avec toute la verve bien particulière à la gente masculine.

Elle se retient de lever les yeux aux ciels, sourire toujours aux lèvres, repose la coupe à moitié pleine du jus de fruits pour en prendre une à la prune...enfin à vu de nez hein ! évidemment.


Qu'elles que soient les valeurs pour lesquelles nous nous battons, l'important n'est-il pas d'y rester fidèle ? Et puis sachez que je n'écoute les bruits qui courent que d'une oreille distraite... Les "on dit" rapporte toujours les choses de manières grossières, le plus souvent enlaidies, transformées...

Et hop elle trinque la Bessou ! Personne icelieu ne pourra dire qu'elle est pas aimable. Namého ! Pi d'abord de quelque bord qu'il soit elle l'aime bien le Vicomte. Ses manières de rustre, sa façon d'hurler à tout bout de champ, le malin plaisir qu'il a à titiller, tout en restant d'une franchise souvent déconcertante.

Ca change des faux semblants et autres ronds de jambes propres à la noblesse, qu'elle soit Limousine ou d'ailleurs soit dit en passant.


J'espère bien que nous n'aurons jamais à nous rencontrer sur champ de batailles. Bien qu'ayant déjà levé la main sur Limousins, j'aimerais autant ne pas recommencer ... dans la mesure du possible.

Voilà, pour la Bess c'est ça la vrai noblesse, ne pas réfuter le passé sous prétexte qu'il ne nous plait pas ou ne convient pas à ce qu'on aurait voulu. Assumer ses choix et ses fautes tout autant qu'on assume pleinement ses réussites.

Mais dites-moi, Vicomte... nous n'allons pas passer ces instants oisifs à nous quereller sur qui est dans le bon camp ? Pourquoi ne pas trouver plutôt un sujet de conversation sur lequel nous sommes certains d'être d'accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aloara



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Lun 26 Avr - 23:55

La Demoiselle de Dénéré, qui était ravie que sa Douce Elisa soit revenue, sourit en se remémorant les paroles du Duc de Touraine auxquelles, elle n'avait pas eu le temps de répondre puisque son Amie revint pour de nouvelles présentations avec le Sieur Blink.
C'est donc après quelques minutes qu'elle répondit :


Hé bien oui votre Grâce, je viens bien d'Anjou... Nous sommes donc voisins frontaliers si je puis dire ainsi...

Un sourire amusée se dessina sur ses lèvres en pensant sans doute à la même chose que lui... Il est vrai que les deux Duchés ne se portaient guère dans le coeur, et à vrai dire la Jolie Brunette en avait encore un peu contre les Tourangeaux qui pendant son mandat municipal, étaient venus piller le marché de Saumur... Mais bon, comme la Dénéré se disait, il y a des personnes exceptionnelles partout et toutes ne sont pas vilaines... Et ce Duc ne semblait pas du tout, mais alors pas du tout, vilain bien au contraire... Puis, pour qu'Elisa l'apprécie autant, c'est qu'il y avait une bonne raison à cela...

Elle avait bien vu qu'il s'apprêtait à dire autre chose, mais le sujet en resta là... Peut être viendrait-il à lui parler un peu plus tard... En attendant, la Nobliotte posa son regard sur la jeune Malemort et lui sourit contente d'être à leurs côtés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierre louis



Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Mar 27 Avr - 6:16

Pierre était au bras de sa maîtresse, présenté à un duc. C'était un moment agréable il faut le dire, même s'il faisait toujours tâche. Il fût surpris par ce que lui répondit le duc.

Messire Pierre Louis de Villefort, heureux de vous rencontrer. Ne boudez pas les compliments de la Comtesse, ils sont trop rares, et vous sûrement trop intelligent pour ne pas les prendre à leur juste valeur.

Je ne vous permet pas monsieur, sa grandeur est juste et bonne. Chacun aura donc les compliments ou reproches qu'il mérite.

Il était fier d'être au service de la comtesse et n'aimait pas que l'on dise du mal ainsi sur elle. Elle avait toujours été agréable avec lui et il ne voyait pas pourquoi on lui donner cette fausse réputation.

Cependant Messire, permettez que je vous remplace quelques instants au bras de la Dame?

Pierre s'inclina.

Pour ma part je suis d'accord votre grâce, mais je n'ai pas à l'être ou non, c'est à sa grandeur de décider me semble t-il. Il est vrai que cela fera moins étrange à votre bras qu'au miens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebbe



Nombre de messages : 40
Localisation : Gien la Rebelle
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Mar 27 Avr - 6:29

Sebbe avait surement parler trop vite sur l'intelligence de l'écuyer, ou alors s'était il mal exprimé. Quoiqu'il en soit, ce n'était pas le moment de palabrer encore et encore sur la tournure d'une phrase... Il avait assez a faire cela en Orléans, s'il venait ici c'était pour bien d'autres raisons.

Aussi il hocha de la tête à la dernière réponse du jeune homme, comme quoi parfois, vouloir jouer de politesse n'était pas toujours ce qu'il fallait. aurait il du tendre son bras à la Comtesse en ignorant le jeune homme? Non... bien sur que non...


Comtesse si vous permettez

Bras offert à sa Nebisa, en attente de réponse. Ainsi il pourra abandonner le vouvoiement et retourner au tutoiement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celiane



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Mar 27 Avr - 8:41

A peine remis cette mèche que le Duc de Souvigny fit enfin son discours et que la fiancée de Kimi arriva et lui ébouriffa les cheveux, ce qui ne manqua pas de la faire sourire, il est vrai qu'il était bien mieux ainsi. Celiane ne l'avait encore jamais vu, jamais croisé. Et son cher ami lui en avait même pas parler d'elle, même pas de ces fiançailles qu'elle avait appris grâce à un parchemin. C'est en se posant moult questions qu'elle était arrivée ici.


kimi32 a écrit:

et aussi la petite Céliane, que tu regardais tout à leur,
Une très grande amie, très serviable et toujours disponible,
je résume un ange, je pense qu'elle a de l'avenir dans la politique,
si un jour tu as besoin d'un renseignement ou d'aide je suis sûr que ces portes seront ouvertes à toi mon petit coeur.


Oh eh petite petite !!! fallait quand même pas poussé, elle était pas naine non plus... bon d'accord plus petite que lui, mais cela n'empêcha pas à ces mots qu'elle se redresse pour se tenir bien droite histoire de gagner quelques millimètres... voir même de se tenir légèrement sur la pointe des pieds. Quand la jeune femme écouta la suite elle devint littéralement toute rouge, à en faire pâlir les tomates. Serviable et disponible pour quiconque lui demanderait de l'aide, oui c'était tout elle. Comme il l'a connaissait que trop bien. Prenant une grande respiration, qui avait plus l'air d'un soupir en réalité pour essayé que le rouge de ces joues ne se voient pas trop, elle se lança :

- Enchantée damoiselle Aliénaure, je suis ravie de faire votre connaissance.


il était certain que c'était ni le lieu, ni le moment pour échanger un peu plus car Ils devaient surement faire le tour des invités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanore



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Mar 27 Avr - 12:34

La petite regarde maintenant ses chausses non pas qu'elle soit embarrassée mais voila encore qu'il faut occuper le temps. On ne comprend pas tout au discours alors on s'occupe comme l'on peut et voila que un brin d'herbe chatouille un pied, c'est rigolo.
Puis passait cet évènement elle relève la tête et pendant que le fils de Lanfeust réfléchis elle regarde son père un peu plus loin, car depuis qu'elle c'est échappé d'autres personnes on eu le temps de se mettre en eux.
Il semble loin Bastien, tant pis car il semble que la réaction du coté du jeune de Troy va bientôt arriver.
Attentive donc elle lui reporte toute son attention, dans un premier temps il fut dur de sortir de ses rêveries mais ensuite, après un salut de sa part la revoila les deux pieds sur terre.

L'Amilly refait un signe de tête, nouveau et re re salut, non? mais bref, haussement d'épaule elle sourit.
Il semble qu'elle ne se fera pas envoyer sur les roses.
Alors ravie Eleanore s'apprête à répondre à cette avalanche de question, avec cette fois ci beaucoup plus d'entrain mais encore quelques hésitations quand elle n'est plus sur de ce qu'elle dit et quand elle n'est pas sur de savoir quoi répondre.


Je su's venue avec mon papa!

Elle pointe du doigt vers Bastien sans se soucier tout à coup du bien de la chose puis poursuit.

Et j'ai...
Réflexion, elle affiche tour a tour sur ses deux mains, 7 8 9 10 doigts, puis semble hésiter sur le dixième plus spécialement et donc d'une voix hésitante.

10...
Et pis je viens du Lyonnais!


Puis elle repointe son doigt cette fois ci encore dans la direction du Vicomte son père et du Duc roux puis demande.
Et lui c'est ton papa?

Et elle remontre ses doigts pour à son tour lui reposer les mêmes questions, pas originale mais après tout il est vrai que cela représente bien beaucoup de chose quand on a plus ou moins la dizaine.
Et tout en lui montrant ses dix doigts.


Et tooi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_de_troy



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Mar 27 Avr - 15:58

Eleanore était apparemment bavarde, ce qui était une bonne chose car elle n’était pas de la même trempe que la petite d’Orsenac qui en donnait facilement le tournis et que le blondinet quant à lui était certainement l‘un des seuls mâles à savoir faire la causette.
L’âge devait y être pour quelque chose.
D’ailleurs la lyonnaise ne paraissait pas très sûre d’elle. Dix ans, vraiment ?
La tête levée pour mieux voir l’homme qui était pointé du doigt, Arthur comprenait dès lors plutôt mal que la gamine ne sache pas plus compter que cela. Mettant donc plutôt ça sur le compte de l’anxiété, la progéniture ducale effaça bien vite sa pensée et se concentra sur ce qui s’annonçait comme une agréable rencontre.

Au second doigt pointé, l’enfant acquiesça d’un signe de tête lorsqu’une question lui fut posée.
Précisant que le rouquin était effectivement son père, duc de Souvigny de surcroit, il enchaina rapidement puisque les mondanités n’étaient pas trop de ses affaires même si on l’obligeait chaque fois à y faire son apparition.


… Moi j’ai onze ans et quand je ne suis pas à Souvigny je vis à Clermont … enfin ça reste le Bourbonnais-Auvergne quoi !

Plus discrètement, pensant qu’il ne fallait mieux pas pestiférer près des oreilles des grandes personnes, il pencha la tête vers son interlocutrice et baissa donc sa voix d’un ton.

Toi aussi on t’a obligée à venir ici ?

Puis après une courte réflexion, et s’adressant toujours à elle, il continua:

Ca te dirait qu’on aille visiter le buffet pour savoir ce qu’il y a de bon à grignoter ? J’ai faim !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vicomte d'ysengrin



Nombre de messages : 6
Localisation : Sur les 7 mers
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Mar 27 Avr - 16:21

- Vous avez raison baronne.
Parlons d'un sujet neutre. Les femmes par exemple!

Le vicomte affiche un sourire crochu et blanc.
- Quelle est à votre avis la femme la plus séduisante de l'assemblée? Hormis l'Eternelle Comtesse, sa fille ou vous même, naturellement. Je ne connais personne et je serais fort embarrassé de faire ma cour à la mauvaise personne. Aussi, plutôt que de marcher sur une robe anonyme, fût elle celle de l'archevêque de Malines, qui en serait surement flatté mais qui ne m'intéresse pas vraiment, je m'en remets à la sureté de votre jugement.
Baron Shiska, si je parlais racaille, ce n'était pas à votre endroit. Mais aux gamins qui jouent aux chevaliers avec votre épouse. Qui vaut tellement mieux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blink



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Mar 27 Avr - 16:51

IL pensait etre tranquille sous cette arbre.. et non la belle Elisa vint a sa rencontre.. il n'eu meme pas le temsp d'ouvirr la bouche qu'elle lui avait déjà prit par le bras et l'emmena vers ces convives.. ma foi il fit bonne figure il devait bien cela a la demoiselle puisque il était son cavalier du jour.

il salua les gens que Elisa lui présenta.. il tilta quand elle lui présenta la jeune femem .. il avait du la croiser suremnt en taverne en anjou.. mais il ne su ou ni coment.. puis il salua le Duc présent et fut heureux de le rencontrer il allait devoir lui parler mais un peu plus tard pour savori si son duché voulait participer au GFC...



Heureux de faire votre rencontre a tous et suis certain que nous allons passer d'agrable moment ici...

Puis la comtesse fit son allocution et il sourit il l'ecouta attentivement et leva son verre pour les fiancées du jour



Puis l'allocution finit il ce concentra sur sa cavaliere et il lui sourit

Je suis vraiment heureux de vous voir enfin ma chere, car je doit l'avouer que je me serait sentit bien seul en ce lieu n'ayant pas pour habitude de m'amuser et encore moins avec des gens que je ne connait que peu.. a part bien sur votre famille mais je me sent cmme perdu un peu .. et suis vraiment ravit de pouvoir etre avec vous pour ne pas me sentir seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanore



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Mar 27 Avr - 17:21

Et le fils de Troy lui répond, elle la fille d'Amilly hoche la tête l'écoutant répondre à son tour aux questions. En même temps que lui, elle lève la tête quand il s'agit de savoir qui est le père d'Arthur, si elle ne c'est pas trompé, en effet sa grasce... comme son père avait dit est bien le paternel du blondinet.
Le Bourbonais, non ca ne lui dit que peu de chose tout du moins l'enfant n'en a jamais fait le tour bien que d'après ses souvenir c'est un duché qui se trouve tout près du sien. Le précepteur serait heureux de voir qu'elle se souvient au moins de ca.

Bref, elle finit de hocher la tête à ses différentes affirmations quand le jeune garçon se penche vers elle pour chuchoter, immédiatement elle prend comme un air malicieux, ca promet d'être une bêtise ou un commentaire.
C'est sympa les commentaires, un peu comme les potins.
En l'entendant lui demander si on 'la obligé à venir, elle lève les yeux pour voir si on ne l'entend pas, non pas que ce soit secret mais bon.
Et malgré ca la petite répond de la même manière, doucement, en secouant la tête de droit à gauche, signe de négation.


Moi on m'a pas obligé, je voulais... c'est la première fois!

Grand sourire qui montre toute ses quenottes.
Elle est plutôt contente d'être la mais si elle ne sait encore comment elle s'occupera, et, est encore un peu plus ravie que très certainement elle ne restera pas qu'avec les grands.

Et pour répondre à cette nouvelle question, sans non plus le faire comme une goinfre Eleanore se tapote sur le ventre fait un petit saut sur elle même et déjà quelques pas vers la ou elle pense que se trouvera le buffet, la tonnelle!


Ouiii! Tu crois que ce sera bon? qu'il y en aura plein?
Viens on y va!


Ah si les grands l'entendait! Après tout ils sont jeune on ne peut pas en vouloir complètement à des enfants d'être insouciant et de ne pas respecter à la lettre les étiquettes et bienséance, puis tant que c'est fait discrètement...
Ben oui un petit estomac c'est à remplir! Même celui d'une petite fille!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisa de Lahaye Malemort



Nombre de messages : 705
Localisation : Limoges pour les bagages
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Mar 27 Avr - 19:31

Il ne la remarquait pas ? Tant pis, elle ferait de même… Duc, ami ou pas, elle était vexée et surtout blessée. Et les marmonnements du Vieux Duc Maladroit ne lui arrivèrent même pas jusqu’aux oreilles… Promesse ou non… Elle passerait sa journée avec son cavalier officiel ! Que cela soit su… du moins par elle… !
Un plateau passa aux mains d’un domestique, Elisa laissa ses amis se servirent puis elle attrapa un verre de liqueur de prune. Regard vers la jeune Dénéré puis un sourire.


Et bien à la santé des fiancés et à leur bonheur ! Ne vous inquiétez pas, je vous présenterais Alié dès qu’elle sera un peu plus disponible…
Votre mère vous a laissé venir sans chaperon ou nourrice ? Vous avez bien de la chance !


La Malemort finit sa phrase tout en regardant derrière elle pour savoir où en était justement la fiancée. Elle aperçut également sa mère, toujours aussi ravissante. Elisa espérait qu’elle aussi, un jour, elle ressemblerait à sa mère et qu’elle aurait la même beauté et grâce qu’elle. Peut-être que ce jour là, plus d’hommes viendraient taper à la porte… M’enfin pour l’instant très peu avaient déjà réussit à accrocher… et surtout écorcher son cœur.
La jeune Lahaye regarda son amie, elle l’aimait beaucoup, elle, sa compagnie, ses conseils, leurs discussions, mais parfois ses yeux lui faisaient penser a ceux de Louis… et cela devenait dur pour la jeune Elisa… Mais il n’était pas l’heure de penser a cela, elle avait déjà bien trop souffert de cette histoire impossible… Mais au moins, elle avait apprit à protéger son cœur… Peut-être un peu trop… Le pauvre Bourguignon en avait prit pour son grade pourtant il était gentil… et surtout amoureux… mais bien trop différent d'elle.
Finalement, la Malemort n’était peut-être pas faite pour cela… Elle se tourna vers sa sœur… Elle n’aurait sûrement jamais ce genre de cérémonie réunissant ses amis et sa famille, pour montrer son amour au grand jour. Elle ne porterait jamais ces magnifiques robes…

Alors qu’elle allait continuer à médire son avenir, le Krakov la coupa et entama un monologue. Elisa le regardait tandis qu’il parlait.


Seul ? Avec tout le monde qui se trouve dans les jardins, vous auriez sûrement trouvé compagnie, j’en suis certaine. M’enfin pour l’instant je suis votre cavalière et ce jusqu’à ce que vous en soyez lassé.

Elle le regarda et lui sourit.

Vous avez fait bonne route j’espère ? Le chemin ne fut pas trop long jusqu’à Ségur ? Et votre fille comment va-t-elle ?

La Malemort ne savait pas trop quoi lui dire… Elle ressortie alors les questions « bateaux » qu’elle avait toujours entendu durant les différentes journées mondaines. Tout en jetant quelques discrets regards vers son amie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blink



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Mer 28 Avr - 8:23

il ce dit que cette demoiselle avait toujours du répondant et il aimait cela



Ho il est certain qu'il ya beaucoupde monde certe mais peu ont votre charme je doit l'avouer. et puis je serait vraiment je pense fou de me sentir lassé de vous vous avez toujours une répartie qui relance toujours les sujets..

Elle avait un sourire et un regard si intense .. elle avait beaucoup de charme pour son age et cela était divin de pouvoir la connaitre... il fallait dire qu'elle avait de qui tenir . elle lui posa des questions sur son voyage et lui demanda des nouvelles de sa fille..

Et bien ma foi mon voyage c'est bien passé et ma fille ce porte bien . je lui dirait que vous avez prit de ces nouvelles..
Mais j'espere tout de meme que nous aurons a loisir de parler autre chose que de mondanité et ainsi mieux nous connaitre.


Il la regarda et lui sourit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisa de Lahaye Malemort



Nombre de messages : 705
Localisation : Limoges pour les bagages
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Mer 28 Avr - 13:38

Bras toujours accroché à celui de son cavalier, la Malemort l'écoutait. Son regard se perdait parfois dans celui de l'angevine... puis elle regardait brièvement le duc... Seulement quelques minutes qu'ils ne se parlaient plus... Et déjà elle s'ennuyait.
La jeune Lahaye reporta son attention vers le Krakov.


On ne sait jamais. Peut-être qu'à un moment ou un autre... enfin bref. parler d'autres choses que des mondanités ? Et bien je vous écoute alors, je ne serais par où commencer alors je préfère vous écouter, après tout vous êtes notre invité alors je vous écoute.

Sa deuxième main vint se porter sur sa hanche. Elle était partie près du banc pour s'asseoir... d'ailleurs le Duc avait refusé de la porter... Et maintenant la voilà debout....
Elle regarda donc son invité attendant qu'il lui parle d’autres choses, de lui, d'elle peut-être ou d'eux. A moins qu'il ne se s'intéresse aux autres personnes assissent près d'eux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blink



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Mer 28 Avr - 13:45

Il la regardait avec attention voyant qu'elle était bien plus intéresser par moment par la jeune femme et le duc que lui mais n'en prit pas ombrage.
Il savait bien qu'il ne pouvait pas l'accaparer juste pour lui .. quoi que l'envie de pouvoir etre juste avec elle aurait été bien plus agréable a vivre..


Hum et bien parlez de moi .. ma foi pouruqoi pas.. mais je ne viot pas ce qui pourrait intéresser une jeune demoiselle sur ma vie .. que dire?? la comme cela vous me prenez au dépourvus je doit l'avouer.. mais posez moi donc des questions et j'y répondrait sans hésiter et avec franchise..

Il voulait essayer de faire qu'elle s'interesse a lui un peu plus ma foi il était son cavalier et avait donc bien le droit a ce privilege la..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_de_troy



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Mer 28 Avr - 14:43

Pessimisme du blondinet.
Son interlocutrice venait de lui affirmer qu’elle était venue là de son plein gré. Il aurait pourtant dû s’en douter, comme il l’avait pensé quelques instants auparavant, elles ne pensaient toujours qu’à se pavaner les filles … pfff vraiment trop nul !
Enfin, c’était peut-être une bonne chose que de prendre du plaisir à participer à ces divers évènements, et la progéniture ducale aurait pu se réjouir des fiançailles d’Aliénaure avec le vassal de son père. Mais pourtant non, il arrivait tout juste à sourire, malgré la présence d’une camarade de jeu. Peut-être aussi que son éducation y était pour quelque chose, lui qui pourtant se moquait bien des ronds de jambes et autres courbettes.

Reprenant une grande bouffée d’air, il assimilait enfin ce que lui disait Eleanore.
Arthur s’amusait de la voir se tapoter le ventre de la sorte, ils étaient donc deux gros mangeurs à cette cérémonie. Les cuisiniers allaient s’en ronger jusqu’au sang de voir leurs mets disparaitre aussi rapidement.
A cette idée le garçon se mit doucement à rire et prit l’initiative d’empoigner légèrement la main de la fillette pour l’entrainer avec lui près du large buffet duquel finalement sa tête ne dépassait que trop peu. Il lui fallait se placer de l’autre côté pour admirer l’ensemble des plats, sans quoi, il n’aurait eu qu’une bien maigre sélection. Les odeurs se mélangeait admirablement, et les doigts de l’enfant s’agitèrent d’excitation, trouvant incroyable que toutes ces choses soient concentrées en un même jardin.

Le regard scrutant les alentours, bientôt Arthur trouva de quoi se surélever. L’objet étant assez large, après l’avoir approché du buffet et y être grimpé, il invita Eleanore à le rejoindre.


C’est tout plein de couleurs … Ça donne encore plus faim !

Les yeux emplis d’émerveillement et sa gourmandise le rappelant à l‘odre, décidément oui, cette journée serait l’une des plus belles vécues depuis de longs mois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sagaben



Nombre de messages : 7
Localisation : Die (Dauphiné)
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Jeu 29 Avr - 6:44

Le Tempéré continuait de chercher de la tête son enfant tout en maintenant une parcelle d'attention sur ses interlocuteurs. Soudain, il se rendit compte du caractère inopportun de son comportement et sourit à l'Archevêque et à la Comtesse.

Veuillez m'excuser, j'ai tendance à trop vouloir surveiller ma fille... En tout cas, Monseigneur, je vous remercie pour votre invitation. Si quelque voyage diplomatique me porte vers vos contrées, je n'hésiterai pas à user du droit d'asile dans votre cathédrale. Sourire du diplomate. Il rebut un coup à son verre. Je savais nos hôtes enclin aux bonnes relations, mais puis-je savoir par quel biais vous êtes leur invité en ce jour faste?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hijikata



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Jeu 29 Avr - 16:22

Voisins frontaliers... oui effectivement... en voila une autre qui semblait aux regards de ses paroles avoir eu des soucis avec les différents blaireaux qui peuplent la Touraine... mais elle en souriait... effectivement dans les duchés on ne trouvait pas des ces bêtes a quatre poils mais également des gens fort sympathique forts heureusement...

Le silence laissait sa place au cavalier de la petite Elisa... tour à tour heureux... perdu... enchanté... charmé... le bavardage n’avait, à vrai dire, que peu d’intérêt pour le Vénérable Vieux Con... il préférait réfléchir au moyen de lui dire qu’il ne souhaitait pas le vexer et que sa maladroitesse légendaire était tenace et lui jouait encore des tours...

Il laissait le cavalier charmer l’aurore boréale sauvage... attendant une accalmie... un coup d’œil vers l’amie Dénéré d’Elisa... elle semblait elle aussi attendre le moment propice... le Vénérable qui n’était pourtant pas connu pour son amour de la patience attendait... le regard glissant le long de la jeune fille qui semblait contrariée... elle l’était et il le sentait...

Les deux regards se croisèrent... l’homme avait terminé sa tirade... le moment de lui adresser des excuses étaient-ils venu ? Sa besace bouillonnait d’impatience... sortir ce présent qu’il souhaitait lui offrir... mais le temps n’était pas encore venu... vu le magnifique caractère qui était le sien elle serait capable de l’envoyer dans l’âtre de la cheminée...

Lui parler... il ne semblait pas judicieux de le faire a cet instant la... il déposa sa besace sur le lit d’herbe à l’abris des regards... juste le temps de chercher un bout de parchemin mais forcement impossible d’en trouver un... il serait bien trop facile si ça avait été le cas... il du se contraindre a contre cœur à libérer une page du libre qu’il lisait actuellement... de préférence une page qu’il avait déjà eu el temps de parcourir... le bout du petit doigt trempé discrètement dans le petit récipient d’encre... cinq petits mots... fort mal écrit... pardonnes moi je viendrai promis... morceau de papier arraché... blasphème impitoyable pour l’ancien recteur... mais nécessaire...

Essuyer discrètement le bout du doigt... refermer la besace et se relever comme si de rien n’était... large sourire envers Elisa... pour finir par se lever... s’étirer... simple excuse pour lui faire parvenir le mot sans couper toutes discutions et sans l’éloigner de son galant...


Elisa toi qui est fatiguée je te laisse la place.

Signe de la main... se glisser a coté d’elle... effleurer sa main sans que personne ne le voit et lui faire parvenir le mot... pas besoin de long discours... pas besoin d’étaler ce genre de choses personnelles entre eux devant tous le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisa de Lahaye Malemort



Nombre de messages : 705
Localisation : Limoges pour les bagages
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Jeu 29 Avr - 17:42

Elle regardait le Krakov, son bras toujours attenant le sien… Son regard bifurqué parfois vers son amie et vers le Duc… Brièvement… très brièvement… Elle ne voulait pas revenir vers lui… Il l’avait vexée… Elle devait tenir tête la malemort. Elle n’était pas une Malemort pour rien ! Dans la famille on ne se laisse pas faire, on tient tête, on va jusqu’au bout… Alors la mi-malemort ira jusqu’au bout… Enfin, elle l’espère…

Reprenant ses esprits… La jeune Lahaye reporta son attention vers son cavalier… Elle passait pour qui à ses yeux ? Une vulgaire gueuse qui ne sait même pas s’occuper de l’homme qu’elle doit accompagner. La Malemort décida donc de faire des efforts… Il le fallait, sa réputation en dépendait…


Comptez-vous rester quelques jours en Limousin ? Etant donné que vous êtes ici, autant en profiter pour visiter la province, vous ne trouvez pas ? Et puis l’époque est agréable, avec la chaleur qui arrive et les arbres qui prennent vie.

Elle se stoppa alors que son regard divagué vers le sommet des arbres et le ciel bleu de Ségur… Reprenant ses esprits, elle vida son verre de prune, le reposant sur le plateau d’un domestique qui passait là, elle reprit.

Votre installation en Alençon a-t-elle commencée ? Et votre « avenir » politique là bas est-il en bonne voie ? En tout cas je l’espère pour vous, car vous souhaitiez vraiment pouvoir apporter votre pierre à l’édifice.

Elisa savait très bien qu’il souhaitait commencer une carrière politique là bas… Il lui avait dit, à plusieurs reprises… Déjà quand ils s’étaient rencontrés en Anjou…

Et puis peut-être que là bas, vous saurez trouver une compagne qui vous rendra heureux et surtout amoureux. Que cherchez-vous chez une femme ? Enfin du moins, qu’attendez vous d’elle ? Qu’espérez-vous ?...

Son interrogatoire fut coupé par l’étirement du Duc de Touraine… (Et toc !). Tellement prise par son long monologue…, qu’elle n’avait pas vu le manège qu’il était entrain de faire dans sa besace… Il se leva, et tout en lui cédant la place, La Malemort senti quelque chose qui se glissait au creux de sa main... Elle l’entrouvrit légèrement afin d’attraper ce qu’il était entrain de lui glisser… La jeune Lahaye se décala légèrement, lâchant le bras de son ami, elle alla s’asseoir à l’ancienne place du Duc. Puis le regardant, tout en refermant sa main…

Merci, mais il y avait de la place pour deux tu sais …

« Mon vieux Duc »… aurait-elle dit si elle n’était pas vexée à cause de lui…. Se sentant alors épiée… Ne pouvant regarder ce qui se trouvait désormais dans sa main… Alors que l’envie ne lui manquait pas…. Elle attendrait l’occasion propice… Espérant que celle-ci arrive bientôt…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lanfeust86



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   Jeu 29 Avr - 18:49

Lanfeust cherchait son fils du regard quand la fiancée approcha le petite troupe, elle était ravissante et il l'écouta leur demander si tout aller bien tout en leur présentant un Duc vue sa courronne.
D'ailleurs le nom ne lui était pas inconnu, si ses souvenirs étaient bon, il avait séjourné au Bourbonnais Auvergne, un Von Frayner, l'une des plus importante famille de l'empire...


Bonjour Aliénaure, pour ma part tout va bien, je pense que tu connais tout le monde ici.

Nous ne manquons de rien, tout est parfait.


Il reporta ensuite son attention sur le Duc.

Votre Grâce Chlodwig, n'étiez vous pas écuyer de feue Dame Apolonie au Bourbonnais Auvergne ?

Le rouquin se demanda si parler de sa défunte mère était appropriée mais après tout une question lui trotter depuis un moment.

Si je ne me trompe pas, votre défunte mère était la Duchesse Enorig. Ses enfants nés de son mariage avec Riclayat de Virieu...sont ils toujours en vie ? Si je vous pose cette question, c'est que Messire Riclayat, j'ai appris qu'il était le frère de feue ma mère, Eléonore de Virieu.

Voilà la question était posée, il préférait savoir si ces cousins étaient toujours en vie.
Le Duc se mit à sourire quand Aliénaure tenta de faire déstresser son vassal mais son sourire s'effaça quand un cri contre les licornes se fit entendre.
Qui pouvait donc bien crier de telles choses, il reconnu alors Dame Bess, ancien capitaine de l'AdC et il semblait qu'il n'y avait pas de grabuge en fin de compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiançailles printannières   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiançailles printannières
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un mariage noble Espagnol
» Livre I : les sacrements - 1.3 Le mariage
» Homélies
» [Manoir Klee] Les fiançailles d'Anthony et Judy [Terminé]
» [Moc] Makuta Infernax...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ségur le Château :: Ségur les Jardins :: Le parc-
Sauter vers: