Omnes Vulnerant, Ultima Necat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Auxerrois en retard? Bah nooooon, on est le 20!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ingeburge

avatar

Nombre de messages : 1
Age : 100
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 20/04/2010

MessageSujet: Les Auxerrois en retard? Bah nooooon, on est le 20!   Jeu 6 Mai - 11:58

Vingt avril donc, quoiqu'on en dise. Certes, l'aube avait point depuis plusieurs heures maintenant, l'on pouvait même affirmer sans se tromper que la journée était bien entamée mais le principal était que la petite troupe qui cheminait avec diligence sur les routes limousines avait quitté la Bourgogne depuis maintenant plusieurs jours pour justement se présenter à Ségur le vingt avril.

Enfin, petite troupe. La maîtresse de tout ce train considérant que le monde n'était plus civilisé une fois par le sud le Mâconnais quitté et par le nord, le Sénonais atteint – oui, le monde était terriblement sauvage aux yeux d'Ingeburge exception faite de ses terres provençales véritables enclaves parmi la dégénérescence félonne, d'Aachen, de Fyn et de Rome l'Aristotélicienne – s'était donc en conséquence entourée d'un nombre honorable de sergents d'armes d'Auxerre, tous Morvandiaux, auxquels se mêlaient les cranequiniers et les mercenaires de son vassal, Theudbald, et, évidemment la guardia della Principesa. C'était donc pour ceux croisant ce convoi auxerrois un spectacle des plus intrigants tous ces hommes en tabards argent et azur pour ceux qui se trouvaient être bourguignons et en livrée sable et gueules pour les bellâtres lombards, ces pièces d'armureries étincelantes, ces montures piaffantes et fières, les étendards frappés du lion d'argent auxerrois et du lion léopardé d'azur des von Ahlefeldt-Oldenbourg; l'ensemble étant mené avec fermeté par Theudbald de Malhuys, Seigneur d'Irancy. Pour l'heure, celui-ci se contentait de commander au détachement d'Auxerre entourant le coche de sa vilaine suzeraine qu'il se faisait fort de frustrer au moins cinquante-huit fois par jour. Et ce coche d'ailleurs... une merveille. C'était là le dernier caprice en date de la Prinzessin qui s'était prise de passion à mesure qu'elle découvrait la Bourgogne pour les Grands Ducs d'Occident ayant fait rayonner sa terre d'adoption. Ce caprice serait prestement chassé par un autre, du même acabit, mais il était des plus visibles et elle prenait plaisir à le contempler depuis qu'il lui avait été livré. Elle en avait passé commande en Lombardie, là où elle se fournissait régulièrement et ce coche se trouvait être au final un bijou de fierté burgonde. Ainsi donc, l'on pouvait y voir sculptées des frises de houblon sur toutes les arêtes de la voiture, les portières quant à elles étaient chacune frappées d'une Croix de Saint-André rouge surmontée des armes d'Auxerre et çà et là, l'on distinguait, peints à la feuille d'or, des rabots et des briquets bourguignons. Et, malgré la présence de tous ces symboles, ce moyen de locomotion était de bon goût et remplissait à merveille son but : voyager dans le confort tout en affichant ses opinions politiques.

C'est donc une délégation clairement et définitivement bourguignonne qui finit par rallier les terres de la Malemort, le vingt avril donc. Qui s'était donc déplacé à l'occasion des fiançailles de la fille de la Comtesse? Ingeburge n'en avait pas la moindre idée mais elle avait été ravie de cette invitation comme elle s'était réjouie de ce que son vassal irancyçois qui se trouvait aussi être Héraut de Bourgogne dont elle était la poursuivante et donc la suzeraine – mais si, c'est très clair – ait également convié même si cela lui avait ôté le plaisir fort délectable de contraindre par la force l'un de ses vassaux à l'accompagner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theudbald

avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 22/04/2010

MessageSujet: Re: Les Auxerrois en retard? Bah nooooon, on est le 20!   Ven 7 Mai - 23:02



Vingtième journée d'avril pétante.
La troupe auxerroise déboulait sur les terres de Ségur, bannières claquant et virevoltant dans le vent. Il s'agissait quand même de s'annoncer pour ne pas être pris à parti.

Une fois le château en vue, il envoya l'homme de confiance de la duchesse, un mercenaire, les annoncer. Ce devait être un certain Aubin Fichot, ou Fichu, comme certains disaient. Les Morvandiaux eux-mêmes avaient coutume de l'appeler l'Arquandier, ce qui n'était que peu flatteur.
Cet homme devait être doué d'un talent exceptionnel pour inspirer ainsi la jalousie à ses pairs, songea-t-il. D'autant plus qu'il semblait intime avec l'Auxerroise.
D'où son choix : la crême d'Auxerre en ambassade.

Le capitaine du châtelet d'Auxerre gratifia le seigneur d'Irancy d'un regard noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Auxerrois en retard? Bah nooooon, on est le 20!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avec du retard ... Bonne fête Martin Letarte
» anniv" en retard
» [RESOLU] une oreille en retard...?
» Salutation Distinguées (..un chouillat en retard)
» Bonne Saint Valentin (oui je sais en retard hihihi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ségur le Château :: Ségur le Château :: L'entrée-
Sauter vers: