Omnes Vulnerant, Ultima Necat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Changeons d'air

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Titca

avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 26/08/2011

MessageSujet: Changeons d'air    Dim 8 Jan - 21:44

Changer d'air, voir autres choses que les remparts de la Capitale, au départ cette invitation semblait déplacée surtout de la part d'un homme marié, les rumeurs, les ragots et ne parlons pas des jaloux risquaient de sauter sur l'occasion pour, sur un sous-entendu vaseux rependre la nouvelle et créer bien des conflits. Cependant malgré tout cela, elle accepta. La religieuse n'était pas trop du genre à s'effondrer, elle avait tendance à toujours répondre par un 'oui' aux questions qui parfois réclamait un 'non' à ne pas trop ce confier sur son mal être et continuer sa route sans faire un drame d'un acte banale. Elle en restait pas moins humaine et femme, ayant besoin de liberté et de divertissement pour être pleinement comblée de bonheur.

Le rendez-vous était donc donné au Comté de Ségur, connaissant le lieu surtout la salle de travail d'Arnaut, s'y rendre n'avait rien de complexe et pour une fois, la Vipère Romaine était quasiment assurée de ne point ce perdre sur les routes du Royaume de France. Edmond, son domestique avait réclamé de l'accompagner car : ' Une Dame ne voyage jamais seule. ', Edmond était un homme d'une trentaine d'années, aux cheveux noir et sourire niais, expert en vigne il arrivait tout droit de ces terres en Champagne ou il fut désigné domestique attitré de la nouvelle Dame, les autres vivants tranquillement loin du regard de Titca et certainement avec ses écus, détail pourtant important, mais détail en ce jour-ci.

Ségur, possédait bien des endroits à découvrir tous offrant sans aucuns doutes de merveilleuse découverte et de superbe après-midi de curiosité et d'histoires. Néanmoins la Monseigneur en cette journée rêvait de découvrir le jardin enneigé et plus précisément le parc. Pourquoi le parc ? A dire vrais l'endroit avait été choisi par stratégie, pénétrer dans le cœur du logis en compagnie du Roy de France et tout ceci sur les terres de son épouse la Reyne de France l'aurait légèrement mise mal à l'aise. Elle ne connaissait pas Nebisa, avait entendu son prénom souvent même enfant lorsque ces parents bavardaient sur la politique Limousine, elle savait que son 'papy' était à une époque son vassal, qu'Arnaut adorait sa mère et que ses enfants étaient tous fort bien élevés, mais malgré cela la vie n'avait jamais poussée les deux femmes à bavarder ensemble devant une chopine de bière fraiche. Passons...

Ainsi elle arriva dans le Parc de Ségur après avoir montrée pattes blanche aux gardes et laisser son étalon aux écuries. Edmond l'accompagnais pour : 'Faire moins cruche', mais tout ceci semblait une parfaite excuse pour voir même de très loin de Roi de France par alliance.


Vraiment Edmond, nous n'avons nullement besoin de chaperon. Et une femme seule n'a rien de cruche, c'est une preuve de confian... Hey ! Chassant le doigt posé sur ses lèvres, elle gronda et secoua la tête continuant son chemin aux travers les fleurs couvertes de neige et des arbres sans feuilles.Dès son arrivé vous partez ! Nul besoin de vous. Relevant ses jupons légèrement, elle continua sa marche dans le parc à la recherche de l'homme, serait-il présent ? Aurait-il le temps ? Elle ne pouvait l'affirmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerberos

avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 12/12/2010

MessageSujet: Re: Changeons d'air    Mar 10 Jan - 22:14

Inviter un gueux ? Sans manières aucune... Inviter un Noble ? Risqué lorsque son Épouse était dans les parages... Inviter une Religieuse ? Qu’attendons-nous ?!

Si l’on pouvait le blâmer de promener dans les jardins en compagnie d’une femme seule, cela serait impossible s’il se voyait accompagné de tout un régiment de gardes ! Bien... L’exagération était évidente, le Souverain ne désirant pas transformer cette visite de courtoisie en défilé de guerre. Néanmoins, une petite escorte se tenait prête, parée pour l’occasion en couleurs discrètes et sobres, afin d’accompagner les deux visiteurs qui auraient à loisir la découverte - énième pour le Souverain - des jardins. Des ordres ayant été distribués à chacun d’eux afin d’assurer sécurité aux jeunes gens, il avait mandé une attention particulière à son invitée dont l’état de santé pouvait se révéler plus que préoccupant. Enceinte et ne sachant pour sa part si l’enfant pouvait arriver à terme sans prévenir, un médecin avait même été compté dans l’effectif restreint de ses gardiens. Quoi de mieux qu’une bonne prévoyance ?


Majesté ? Une jeune femme vous attend à l’orée de la forêt...

Le Souverain, se retournant sans attendre, fit signe à ses accompagnateurs de prendre le chemin des jardins. Étant à l’intérieur, il avait patienté le temps que la milice constate l’arrivée de la jeune femme. Inutile de supporter la froideur de l’hiver à la merci du vent qui balayait parfois les allées de son joug puissant et impérieux ! Bref... Ce fut sans grand’ empressement et pourtant, sans trop tarder non plus, qu’il aperçut finalement son invité, ne se privant pas de la saluer comme l’exigeait l’Étiquette...

Monseigneur, la bien venue en nos Terres. J’espère que vous aurez fait bon voyage...

Tendant la main en sa direction, il accueillit la sienne, déposant un baiser sur l’anneau épiscopal.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titca

avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 26/08/2011

MessageSujet: Re: Changeons d'air    Mer 11 Jan - 20:03

De la pointe de ses bottes la Dame continuait son chemin à travers les jardins du Comté de Segur, la neige fraîche refroidissait ses doigts de pieds et la fit légèrement sourire, rien de bien merveilleux, c'était même à ce demander si sourire simplement allait redevenir un acte banal dans sa vie. Fondamentalement elle en doutait, commandante dans une armée qui la réduisait à la famine et dépendante d'une Comtesse qu'elle ne supportait pas pour diverse raisons toutes très bonne. Notre amie, vivait en Limousin comme une âme en peine, errante et sans but réel. Un outrage pour cette Limousine de naissance, née d'une mère et d'un père attachés au Comté dans sa période de gloire offrant chaque jour des aventures merveilleuse entre mystère du masque et coup politiquement incorrect, révolte sanglante et instant de partage.

Bref, elle vivait donc des instants pénibles, partagée entre l'envie de vivre et celui de lâcher prise, mais la vie est bien faite lorsque la peine devient trop grande, l'instant trop invivable Dieu vous mettais sur la route d'un homme – ou d'une femme, mais là c'était un homme- Le Roy de France. Elle n'avait jamais été très protocole et I love Noblesse, elle fuyait le Louvre, maudissait les bals, allaient aux cérémonies en boudant et exposait son titre qu'aux gueux abusent de son temps, son argent ou sa courtoisie. Pourquoi ? Aucune idées, mais tout ceci changeait doucement preuves en était elle était ici à Ségur et avait un rendez-vous avec le Roy. Oui, le roy... C'était troublant tout de même, pour elle du moins.

Parlons-en du Roy de France tiens, il avait ce petit brin de malice dans la voix, ce léger répondant toujours courtois et cette franchisse douce qui rendait toutes colères contre lui proche de l'impossible. Il tenait son rôle à merveille sachant même toutes une tablée à l'aise et s'imposant sans aucun doute comme le patriarche d'une famille pour le moins étrange, celle du Peuple entendons nous bien.


Monseigneur, c'est la Milice ?
Un doigt tendu vers une groupe de taille raisonnable, coupa toutes les pensées de l'invitée qui regarda au lointain et approuva d'un hochement de tête. Rien de très étonnant d'avoir des gardes chez soit, mais l'acte aussi anodin soit-il semblait effrayer le domestique. Amusée, elle tapota son épaule et continua son chemin espérant ne pas ce perdre tellement l'endroit était vaste. Quelques instants de route encore et ils croisèrent la route d'un autre groupe, celui-ci composé du Roy en personne.

Edmond, dû avoir un malaise car il tomba à genoux dans la neige fraiche, dans une sorte de prière ou de référence à sa sauce. Perplexe, la Dame leva les yeux au ciel devant l'exagération du domestique et observa tour à tour les personnes accompagnant sa majesté. Aucuns nobles, pas de Prince ou Princesse, ni Reyne d'ailleurs, aucunes personnes d'un rang particulier nécessitant un salut supplémentaire. Délicatement elle tendit sa main gantée de dentelles noir, main sur laquelle l'anneau de feu son parrain y trônait sur le fin tissu. Lorsqu'il eu fini, elle eut le réflexe quasi automatique de dessiner dans les airs une croix invisible et ne lâchant pas sa main sinon cela n'était pas amusant, elle effectua une génuflexion en se penchant en l'avant, tout en assurant le maintien de sa toilette en maintenant sa robe, tout un art ! Et combien d'années avait-il dû s'entrainer pour ne pas bafouiller et tomber hein ? Combien ?! Restant ainsi devant le Suzerain de France quelques secondes assez longue pour vous donner mal aux genoux, mais courte pour ne pas accoucher dans l'heure, elle ce redressa et récupéra au passage sa main.


Votre Majesté, quelle merveilleuse terres, vous et votre épouse possédez. Nous vous remercions une nouvelle fois de votre invitation, espérons que l'après-midi sera pour tout deux une occasion de changer d'air.

Elle sourit, un vrai sourire cette fois-ci, le genre de sourire qui vient du fond de vous et rend tout moins sombre. Plantée devant lui, elle pencha la tête ce demandant de quoi un Roy parlait en général ? Peut-être pas des charges et autres soucis, cet instant devait être agréable point une torture. Alors de quoi pouvaient-ils parler ? Elle ce rendit contre qu'elle ne connaissait pas spécialement l'homme, ni son prénom pour tout dire. Le fixant un instant dans un silence courtois et réfléchit, elle fini par mordiller ses lèvres et poser la première question qui lui traversa l'esprit, peut-être pas la meilleure, mais il fallait un début à tout finalement.

Sa Majesté apprécie-t-il les promenades ou préfère-t-il d'autres activés plus... Masculine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Changeons d'air    

Revenir en haut Aller en bas
 
Changeons d'air
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ségur le Château :: Ségur les Jardins :: Le parc-
Sauter vers: