Omnes Vulnerant, Ultima Necat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Mime et la Malemort.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dioclès Alcari

avatar

Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 27/04/2014

MessageSujet: Le Mime et la Malemort.   Dim 3 Aoû - 21:42

Chemise blanche immaculée, veston en cuir neuf, pantalon de la même matière, neuf également, bottes cirées, lavé et surtout coiffé et rasé du mieux que sa chère barbe avait put le tolérer, Dioclès attendait patiemment devant la porte des appartements de la comtesse de Ségur. Une des ses dames de compagnie lui avait dit de se rendre en ces lieux afin de rencontrer Blanche de Malemort, légitime héritière de sa mère Feue Nebisa de Malemort. La dame de compagnie, une femme d'âge mûr à l'air désagréable, lui avait donné pour instruction de prendre connaissance de toute la lignée de la noble famille, lui précisant bien comme cela se lisait, ce qui avait profondément énervé le spadassin. Il détestait qu'on le prenne pour un cul-terreux sortant de la campagne. Sa carrière d'épéiste des ombres lui avait imposé d'avoir une grande culture, aussi bien en terme de littérature, de mœurs, de sports et autre. Ainsi ne supportait-il pas qu'un vieille acariâtre vouée depuis la naissance à courber l'échine au moindre caprice de ses maîtres lui fasse une leçon de culture générale, ou même de savoir vivre.

Demeurant immobile, le Mime tuait son attente en repensant à son premier cours avec le jeune Foulques, réfléchissant à comment aborder ses futurs entraînements. Mais sa réflexion était brouillée par les gloussements à peine dissimulés de trois jeunes demoiselles, sans doutes elles aussi dames de compagnie, qui ne cachaient pas leur intérêt pour le nouveau maître d'armes. Et celui-ci ne pouvait les faire s'en aller. Il voulait éviter un incident dès le premier jour. Le Mime n'avait jamais sut pourquoi il attirait tant l'attention des soubrettes et autres servantes, lui qui se montrait toujours froid et antipathique avec le personnel des nobles. Prenant sur son calme inébranlable, il ne prêta pas d'attention aux gloussements des demoiselles et attendit, son épée à la ceinture.


_________________

"On ne me dérange pas quand je consomme mon herbe à fumer !" Dioclès Alcari après avoir occis un bandit qui voulait le dépouiller en pleine forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche de Malemort
Comtesse
Comtesse
avatar

Nombre de messages : 581
Date d'inscription : 26/12/2009

MessageSujet: Re: Le Mime et la Malemort.   Lun 11 Aoû - 14:24

Blanche était à son bureau depuis une bonne heure, passant en revue les rapports des intendants de ses domaines, étudiant les rentrées des taxes seigneuriales et estimant les travaux à prévoir sur ses terres au début de l'automne, avant l'hiver. Réparer le pont menant au bourg, entretenir le moulin de Maintenon et renforcer la toiture des dépendances de Chabrières, quant à Lussac, il faudrait certainement faire sonder l'étang mais c'était encore à définir. A l'arrivée du maitre d'armes, la jeune Altesse indique à l'homme de s'avancer et de s'assoir, prenant son temps pour le dévisager en souriant, de son air affable coutumier.


Maitre Alcari, soyez le bienvenu, j'ai appris votre arrivée et je crois que vous avez déjà rencontré mon frère et ma soeur ? Mes ainés sont ici chez eux, vous aurez l'occasion de les revoir, bien que ce soit avant tout pour mes jeunes frères et soeur que j'ai souhaité vous avoir parmi nous.



Outre le fait que l’enseignement des armes était une chose que les jeunes gens de noble naissance ne pouvaient, ni ne devaient éviter, Mélissandre avait conscience que les "petits", ainsi qu'elle surnommait les jeunes altesses royales, devaient être aussi protégés qu'elle même l'avait été dans ses plus jeunes années. Les Malemort étaient une famille dont le nom pouvait susciter bien des réactions, l'hostilité ne devait pas être écartée, sans parler ds tentations que quelques manants pourraient avoir de molester ou d'enlever contre rançon la mesnie royale de Malemort, une chose que Blanche ne comptait pas rendre possible et que l'homme aurait pour devoir d’empêcher.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dioclès Alcari

avatar

Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 27/04/2014

MessageSujet: Re: Le Mime et la Malemort.   Mar 12 Aoû - 15:58

La jeunesse de la maîtresse du Domaine de Ségur n'échappa nullement à la constatation du Mime, qui n'y accorda pourtant que peu d'importance. Il savait bien que les nobles étaient arrachés, souvent trop tôt, à leurs douces années d'enfances. Mais les obligations des castes existaient, et rare étaient ceux qui pouvait aller contre. Ainsi donc Ségur accueillait régulièrement les aînés de la famille Malemort. Dioclès put alors imaginer avec plus de précision la grandeur de sa tâche. La protection des enfants était son principal soucis, mais il savait déjà que les adultes requéraient eux aussi son œil averti. Il acquiesça aux paroles de Blanche d'un geste de la tête.

-J'ai demandé à votre frère de me faire parvenir son emploi du temps ainsi que celui de son cadet. J'ai prétexté le besoin d'organiser leurs leçons, ce qui est en partie vrai, mais surtout, je veux pouvoir connaître les endroits où ils se trouvent sans pour autant que ces jeunes gens se sentent constamment sous le coup d'une menace quelconque. Je sais me montrer discret.

Sans en avoir l'air, le Mime avait déjà commencer à tisser sa toile autour des Malemort. Quiconque leur en voudrait passerait d'abord par lui, et ce n'était sans doute pas la meilleur chose à faire.

-Je souhaiterais donc que vous me remettiez également le vôtre et celui de vos sœurs, ainsi que, si je ne m'abuse, celui de vos cousins et cousines, puisque ils sont apparemment parmi nous. Et il m'a semblé que la jeune Melissandre souffrirait d'une attention toute particulière quant à son tempérament... explosif si je puis me permettre.

Le Mime garderait longtemps le souvenir de cette gamine qui l'avait prit pour un kidnappeur de princesses. Il changea alors de sujet.

-Je tenais également à m'informer d'un point important Ma Dame. Pourriez-vous me dire précisément, outre Foulques et Gauthier, à qui je devrai enseigner l'escrime. Je n'ai pas encore eu le temps de consulter l'arbre généalogique de votre famille.

_________________

"On ne me dérange pas quand je consomme mon herbe à fumer !" Dioclès Alcari après avoir occis un bandit qui voulait le dépouiller en pleine forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Mime et la Malemort.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Mime et la Malemort.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mariage de Mattdu69 et Chrie6768
» Baptême de Chrie6768
» [Seigneurie de Segré] Louvaines
» Seigneurie issue de mérite de La Bastie-Rolland (La Garde Adhemar)
» L'Artois vous parles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ségur le Château :: L'aile privée :: Suite Comtale-
Sauter vers: