Omnes Vulnerant, Ultima Necat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les écuries

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Henry de Lancrais

avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Les écuries   Mer 5 Sep - 16:57

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyvin

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 25/07/2015

MessageSujet: Re: Les écuries   Sam 25 Juil - 10:33

[Dans le château]

Le jeune noble avait échappé à son précepteur car il avait entendu dire que son parrain Arga était aux écuries.
Ce dernier arrivait d'Armagnac d'où il avait combattu pour aider le Comté à reprendre ses droits sur deux armées brigandes.
Eyvin était toujours excité à l'idée de le voir. Après avoir semé son précepteur il couru voir sa maman dans ses appartements.


M'man ! Parrain Arga est là ! Viiiiiiiiite ! Ze veux le voir !

Comme tout jeune Malemort qui se respecte il n'aimait pas attendre, il décidait donc de tirer sur la robe de sa mère sans relâche afin qu'elle craque et se décide à le suivre. Eyvin se mit à courir jusqu'à la porte, sauta pour attraper la poignée et ouvrit la porte.
Il détala dans les couloirs du château sous le regard des serviteurs et s'empressa de rejoindre le hall du château. De là il se retournait afin de veiller à ce que sa mère le suive puis fila à l'extérieur.

Ni une, ni deux, le jeune noble fonça aux écuries avec une seule idée en tête, il voulait voir son parrain et sa maman tous les deux. Bah oui sinon ce n'était pas drôle du tout.


[Écuries]

Eyvin reconnu de suite l'escorte de son parrain, une garde lourde montée, chevaux entraînés au sein de la seigneurie de La Chesnelière en Maine. Il savait cela, son précepteur lui bassinait la vie avec la généalogie, les noms, les titres, etc etc.
Il reconnu immédiatement le blason des Dehuit et celui des Malemort. Il ne pouvait pas manquer celui de la famille Dehuit, un blason reconnaissable entre tous.
Le jeune garçon s'approcha mais hésitait quelque peu, il était impressionné par les chevaux et les hommes en armure, paniqué il se retourna et une larme se mit à couler le long de sa joue...


M'man ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argawaen

avatar

Nombre de messages : 315
Date d'inscription : 07/04/2010

MessageSujet: Re: Les écuries   Sam 25 Juil - 10:43

Revenant d'Armagnac le Dehuit de Malemort était passé par le Limousin afin de récupérer leur fille Lucie, qui se faisait appelé Eurydice maintenant. Leurs enfants avaient toujours le don d'inventer de nouvelles choses pour se rendre intéressants, au grand désespoir de son épouse et de lui même.
Le vétéran et son escorte décidèrent de se rendre à Ségur, cela faisait un petit moment qu'il n'avait pas été salué sa famille du côté Malemort. Et avec un petit peu de chance il parviendrait à croiser pas mal de monde.

Traversant la campagne Limousine la petite troupe arriva jusqu'aux portes de Ségur, il se fit annoncer et fut conduit aux écuries par un page afin que leurs montures puissent être nourries et désaltérées.
Argawaen quitta son casque et le confia à l'un de ses soldats, il alla s'asseoir quelques instants, laissant ses vieux os craquer lorsqu'il vit un garde approcher.

On lui annonçait qu'un petit enfant était dans les parages et qu'il était peut-être plus prudent de le faire évacuer. Il semblait paniqué en plus. Le vieil homme se leva et se rendit à l'extérieur des écuries lorsqu'il reconnu la petite silhouette de son filleul, et un peu plus loin la silhouette de celle qui semblait être sa cousine Elisa.
Souriant amusé face à cette situation le Dehuit de Malemort ne montra pas son nez tout de suite, ne voulant pas manquer de voir son filleul se faire accompagner par sa mère. Et il serait bien plus simple de faire des retrouvailles en un seul coup.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisa de Lahaye Malemort

avatar

Nombre de messages : 705
Localisation : Limoges pour les bagages
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Les écuries   Sam 25 Juil - 19:32

Vite ? Comment ça vite ? Elle était entrain de rédiger une missive importante et il fallait courir là maintenant tout de suite ? Bon sang, faites des gosses. Et voilà qu’il se met à tirer sur sa robe pour le faire avancer plus vite. La Malemort se mit gentiment à marmonner, bonne louve qui se respecte.

Doucement mon chéri, tu vas abîmer la robe de ta maman.

Son fils lâcha sa robe et partie en courant dans les couloirs du château. La jeune femme était obligée de courir à certain moment pour tenter de le rattraper, mais le petit monstre était bien trop rapide pour elle. Une fois devant les écuries, elle se mit à sourire en voyant son comportement changer du tout au tout face aux montures et aux gardes aux couleurs du Dehuit. Elle se rapprocha un peu plus de lui, jusqu’à ce qu’il arrive en pleure dans ses jambes. Elle s’agenouilla alors à son niveau.

Et bien mon fils, ne pleure pas ainsi. Regarde tout va très bien. Ce sont juste les chevaux de ton parrain. Peut-être même que si tu lui demandes gentiment et que tu lui fais un câlin avec les deux bras, il acceptera de te faire faire une balade dessus. Mais alors tu dois me promettre que tu seras prudent, d’accord ?

Les doigts maternels viennent doucement essuyer les chaudes larmes de son fils. Un baiser réconfortant sur le haut de son front pour calmer sa terreur. Puis sa main glisse dans ses cheveux bruns. La Malemort se rendit compte que plus le temps passait, plus il ressemblait à son père. Elle eut un sourire nostalgique sur le visage.

Allons chercher parrain maintenant. Le premier qui le trouve a le droit de lui faire un câlin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyvin

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 25/07/2015

MessageSujet: Re: Les écuries   Sam 25 Juil - 19:43

Les joues remplies de larmes, car il fallait bien en rajouter un peu, le jeune garçon se jeta dans les jambes de sa mère afin de trouver du réconfort. Eyvin regardait sa maman dans les yeux lorsqu'elle se mit à sa hauteur et la laissa essuyer ses joues. Il se frotta les yeux et souriait doucement lorsqu'elle lui proposa un " jeu ".

Mais maman, ze suis tout petit moi, les chevaux sont graaaaaaaaaaaaaands comme ça.

Il écarta les bras pour accompagner les mots de gestes puis se tourna en direction des écuries. Le jeune garçon cru apercevoir la silhouette de son parrain à l'entrée de la bâtisse et hésitait à partir en premier afin de gagner face à sa mère.
Se retournant en direction de sa môman le jeune homme vint se blottir contre elle et la serra le plus fort possible contre lui.


C'est au cas où ze perd, j'aurais au moins un câlin quand même ! Et puis oui ze serais prudent.

Ni une, ni deux, le jeune Eyvin pointa du doigt derrière sa mère afin d'attirer son attention puis s'échappa en courant et couru jusque vers son parrain. Il s'arrêta brusquement devant les chevaux, impressionné, et contourna méfiant les grosses bêtes sous le regard des hommes de son parrain.
A la vue d'Argawaen le petit Eyvin couru jusqu'à lui et se jeta dans les bras du vieil homme.


Parrain !!!! Z'ai gagné contre maman ! Et elle a dit que ze pourrait faire une balade avec toi en cheval.

Eyvin arrangeait la situation à son avantage, il ne demandait ni l'avis, ni la confirmation, il exigeait. Après tout c'était un " mâle " Malemort et il voulait montrer que même s'il était froussard il pouvait être fort comme les hommes de la famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argawaen

avatar

Nombre de messages : 315
Date d'inscription : 07/04/2010

MessageSujet: Re: Les écuries   Sam 25 Juil - 19:52

Toujours en train d'observer la scène le Dehuit de Malemort souriait amusé en voyant faire son filleul. Argawaen posa doucement sa hache contre le mur à côté de lui et s'avança légèrement afin d'être visible aux yeux de sa cousine et du petit Eyvin.
Amusé par la diversion de son filleul il ne put s'empêcher de rire lorsqu'il s'arrêta subitement devant ses hommes.
Le vétéran l'observait progresser doucement, méfiant et l'attrapa au vol lorsqu'il se jeta dans ses bras.


Viens là jeune brigand ! Comme tu as grandit !

Il serra son filleul dans ses bras et lui fit une grosse bise dans les cheveux avant de le regarder droit dans les yeux.
Fronçant les sourcils en l'entendant le vieil ours prit sa grosse voix histoire de l'impressionner un peu.


Comment ça faire une balade avec moi à cheval ? Tu es sur que ta mère est d'accord au moins ? Attention jeune garçon, ou tu tâtera de ma hache !

Devant l'impuissance de son filleul il ne put s'empêcher de rire et le posa au sol, il se dirigea vers sa monture et sortit une hache en bois de son barda.

Approche... J'ai quelque chose pour toi, et pour me faire pardonner.

Laissant son filleul approcher, il se mit à sa hauteur, lui fit tendre les bras et déposa la hache en bois dans ses mains.
Argawaen tendit son bras afin de récupérer sa propre hache et fixait son filleul droit dans les yeux.


Tu es trop jeune pour avoir la même que moi, sache que je t'apprendrais à t'en servir. En attendant promet moi de protéger ta maman avec ta belle hache en bois. Quiconque tente de lui faire du mal, tu montres les crocs comme moi et tu brandis ta hache fièrement. Pour l'heure allons la rejoindre veux-tu ?

L'ours prit la main de son filleul et tout deux se dirigèrent jusque vers Elisa. Argawaen lâcha la main d'Eyvin et vint serrer sa cousine contre lui avant de lui déposer un baiser sur le front.

Le bonjorn ma cousine, comment allez-vous ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisa de Lahaye Malemort

avatar

Nombre de messages : 705
Localisation : Limoges pour les bagages
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: Les écuries   Lun 24 Aoû - 18:17

Elle était venue, elle avait vu, elle était vaincue. Le petit coquin qu’il était avec réussit à avoir sa mère. Elle s’était retourné lorsqu’il lui avait montré un objet invisible derrière elle et pendant ce temps, il était parti en courant jusqu’aux écuries. Crapule.
La Malemort continua de s’approcher d’eux. Observant son manège, il avait le don de toujours retourner la situation dans son sens ce petit bout. Une vraie terreur !

La hache en bois désormais dans les mains de son fils. La mère souriait, amusée de la situation et de voir un jour son fils la défendre avec cette hache presque aussi grande que lui.
La Duchesse vint se nicher dans les bras de son cousin. Profitant de l’éteindre, comme à chaque fois. Réalisant, comme à chaque fois, que les séparations étaient trop longues et les retrouvailles toujours plaisantes.


Mon père, bonjour. Je vais très bien et vous ? Merci pour Eyvin, il va être ravi de pouvoir défendre sa mère et ses sœurs contre les vilains imaginaires.

Montant sur pointe de ses pieds, elle embrassa la joue de son père d’adoption, son père de cœur. Celui qui avait séché ses larmes, écouté ses peines, rassurés ses angoisses et protéger sa vie parfois au dépend de la sienne ou celle de ses hommes.
Elle glissa sa main dans la sienne, ses yeux noirs rivés sur son fils qui regardait avec attention son nouveau jouet.


Une halte à Ségur ? Combien de temps restez-vous ? Racontez moi tout ce que je ne sais pas, mon Père. Eyvin était tout fou lorsqu’il a apprit que vous veniez d’arriver. Il n’a pas pu attendre pour voir son parrain.  

Un ton plus bas,  dans un murmure.

Et je n’avais pas non plus envie d’attendre pour vous voir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argawaen

avatar

Nombre de messages : 315
Date d'inscription : 07/04/2010

MessageSujet: Re: Les écuries   Mar 25 Aoû - 12:05

Souriant en sentant sa cousine contre lui il prit le soin de lui déposer une bise des plus tendres. Le vétéran aimait passer du temps avec Elisa, malgré les années qui les séparaient il s'était toujours sentit proche d'elle. Sa cousine ne lui avait jamais tenu rigueur de ses actes, elle était même curieuse et aimait lorsqu'il racontait quelques histoires.
Argawaen prit la parole de la manière la plus douce qui soit.


Ma fille, je vais bien mercé. E vos ? Je ne pouvais pas venir les mains vides pour mon filleul. J'aurais eu l'air de quoi... J'espère qu'il parviendra à vous défendre comme je l'ai fait autrefois.

Serrant ses doigts à ceux d'Elisa le vieil homme poursuivait.

Je resterais le temps que je pourrais. J'arrive de plusieurs semaines de batailles et de convalescence. J'ai été aider le Périgord, l'Armagnac, et prochainement au vu de l'état du Royaume et de l'Empire je risque de devoir aller calmer deux ou trois Helvètes...

Pour le moment il ne savait pas encore l'arrière-ban allait être levé, il ne savait pas qu'il allait revoir sa douce suzeraine Erwelyn, et il ne se doutait pas encore de ce qui allait se passer. Il espérait pouvoir participer à ce conflit, cela le rendait bien plus jovial que la vie monotone d'un simple nobliau.

Je suis ravi de vous voir, ainsi que votre fils. Je me devais de passer... E vos ? Que me racontez-vous..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyvin

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 25/07/2015

MessageSujet: Re: Les écuries   Mer 26 Aoû - 4:56

Se laissant soulever par la force de l'ours le jeune Eyvin prit un air choqué à la grosse voix de son parrain.
Cependant il voulait que sa maman et l'ours soient fiers, alors il ne bronchait pas. Il se contenta de mettre son pouce dans la bouche.
Aux mots d'Arga il faisait " oui " de la tête, il avait hâte de faire cette balade à cheval, et avec sa maman bien sur !


Un cadeau parrain ? C'quoi ?

Se laissant reposer au sol le jeune homme observait le soldat sortir ce fameux cadeau, il se demandait ce que cela pouvait être le jeune Eyvin souriait de plus en plus à l'approche de l'ours...
A la fois émerveillé et totalement sous le choc d'une telle offrande le jeune Malemort prit la hache, fit un bisous et un câlin à Argawaen puis vint tester sa hache sur la jambière d'un des hommes de son parrain.
Il s'acharnait dessus avant de reculer en sursautant lorsqu'il entendit le garde grogner. Eyvin partit en courant un peu plus loin, pratiquement les larmes aux yeux et fronçait les sourcils en regardant l'homme.


Même pô peur d'abord ! Parrain va te punir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les écuries   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les écuries
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Saint-Michel] Les écuries ducales
» Mes création minecraft
» [En pause] [Retouches d'image - Photoshop/Sims3] Des écuries réalistes
» [iRacing] Comptes-rendus IRCS GT3 saison #1 - écuries Team-R Porsche & Team-R McLaren
» Présentation de la nouvelle Opel Astra TCR aux écuries clientes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ségur le Château :: Ségur le Château :: Les écuries-
Sauter vers: